Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

A comme Actualité

Chaque jour, les collections de la Bibliothèque nationale de France s'enrichissent de nouveaux documents. Elles s'accroissent par le mécanisme du dépôt légal... mais aussi par acquisitions, dons, dations, legs ou échanges. Livres, journaux, cartes, estampes rejoignent ainsi les collections patrimoniales, de même que manuscrits et archives de personnalités contemporaines, photographies, affiches, monnaies, médailles, imagerie, partitions musicales, enregistrements sonores et multimédias, logiciels, etc.

Le manuscrit des Misérables de Victor Hugo accessible en ligne

Manuscrit des Misérables

Manuscrit des Misérables

Victor Hugo (1802-1885)
Les Misérables
Manuscrit autographe (à l’exception de quelques feuillets de la main de Juliette Drouet), en deux volumes, avec préface datée de Hauteville-House, le 1er janvier 1862.
945 et 828 f. ; 290 x 240 mm.
Reliure en parchemin blanc ; titre et nom de l’auteur en caractères rouges ; reliure restaurée dans le style de celles que Victor Hugo avait fait réaliser à Guernesey par son relieur Turner, du 4 au 7 mai 1869. Ex-libris de Victor Hugo.

BnF
département des Manuscrits
[NAF 13379-13380

Dans son célèbre codicille testamentaire du 31 août 1881, Victor Hugo avait assigné à la Bibliothèque nationale une place privilégiée : « Je donne à la bibliothèque nationale de Paris qui sera un jour la Bibliothèque nationale des États-Unis d’Europe tout ce qui sera trouvé écrit et dessiné par moi. » Ce testament, concrétisé par l’entrée des manuscrits et dessins du poète au département des Manuscrits, a fait date et infléchi la politique d’enrichissement des collections du département, dès lors ouvertes à la littérature moderne et contemporaine.

La Bibliothèque nationale de France n’est pas devenue la Bibliothèque des États-Unis d’Europe imaginée par le poète, mais, grâce à l’active politique de numérisation qu’elle mène, c’est à travers le monde que ce qui a été « trouvé écrit et dessiné » par Victor Hugo est en grande partie désormais consultable, pièces de théâtre comme Hernani ou Cromwell, poésies, des Orientales aux Contemplations, romans, des Misérables dont on vient de fêter le cent cinquantenaire, ou aux Travailleurs de la mer dont le manuscrit est accompagné des lavis de l’écrivain-dessinateur…

La numérisation des collections de la BnF, élargie depuis plusieurs années aux documents spécialisés, permet de consulter en ligne des œuvres-phares de la littérature française, perçues à travers le geste même de l’écrivain. La numérisation des deux volumes des Misérables a été effectuée à partir du manuscrit original, et l’œuvre est aujourd’hui accessible à tous dans la bibliothèque numérique Gallica.

[Document présenté du 16 septembre au 10 décembre 2012]

Voir
le manuscrit des Misérables de Victor Hugo dans la bibliothèque numérique Gallica

jeudi 13 septembre 2012

Écouter la page

Partagez