Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Accès dédiés

Sélection de dons récents

Quelques exemples parmi les dons faits à la BnF au cours des dernières années.

Sélection de dons faits à la BnF en 2014

Don Leconte de Lisle

Don de Mme Malaval. 2014. Bibliothèque de l’Arsenal

Mme Malaval, descendante de la famille de Charles Leconte de Lisle (1818-1894), a récemment donné à la Bibliothèque de l’Arsenal un riche ensemble composé d’ouvrages ayant appartenu au poète ou à ses proches. Outre les œuvres de l’auteur et celles le concernant, le don comprend des textes offerts au poète par Henri Houssaye, Pierre de Nolhac, Claudius Popelin ou Judith Gauthier. Le don est également constitué de manuscrits autographes, correspondance, coupures de presse, d’un album de photographies et d’un portrait peint du poète. Des objets lui ayant appartenu (médaille de la Légion d’honneur, du Sénat..) s’ajoutent à cet ensemble.

Leconte de Lisle s’imposa à partir de 1861 comme chef de file de l’école parnassienne, affirmant, en réaction au Romantisme, que l’œuvre ne devait plus exprimer engagement politique ni sentiments personnels mais viser le Beau, grâce à des règles formelles strictes. Villiers de l’Isle-Adam, François Coppée, Sully Prudhomme ou Théodore de Banville fréquentèrent son salon du samedi, mais également José Maria de Heredia, qui devint son principal disciple et ami et lui dédia en 1893 ses Trophées.

Ce don vient enrichir l’important fonds relatif à l'auteur déjà présent à la Bibliothèque de l’Arsenal : manuscrits et ouvrages acquis par la bibliothèque, entrés par dépôt légal ou par le biais d’autres dons (legs Jean Pozzi, Rolland Boris, don Caron, Claude Bourdet...), le plus important en nombre étant le legs de la famille Régnier.
Voir aussi

Portrait de José Maria de Heredia. Paul Chabas, 1895
Autour de José Maria de Heredia et de Marie de Régnier Un fonds consacré à José Maria de Heredia, Henri et Marie de Régnier, et Pierre Louÿs

Laboratoire d’Expérimentation Graphique. Ecole Estienne

Don de l’Ecole Estienne. 2014. Bibliothèque de l’Arsenal

Livres d´élèves de l´École Estienne présentés dans l´exposition organisée par la Bibliothèque de l´Arsenal en septembre 2014 à l´occasion de ce don.

Livres d'élèves de l'École Estienne présentés dans l'exposition organisée par la Bibliothèque de l'Arsenal en septembre 2014 à l'occasion de ce don.

La bibliothèque de l'Arsenal a reçu en don l'ensemble des travaux réalisés par le Laboratoire d' Expérimentation Graphique -LEG- de l’Ecole Estienne depuis sa création en 1989, soit plus de 1400 pièces.
Ces « livres-objets » ou « objets-livres » tirés à une trentaine d’exemplaires sont réalisés à partir de textes de littérature contemporaine par les élèves, qui s’approprient ainsi  les différentes techniques traditionnelles d’impression. Chaque étudiant met en œuvre sérigraphie, lithographie, typographie au plomb, dorure, gaufrage ou découpes, guidé par une équipe de professeurs et de professionnels. L’ensemble dessine un magnifique tableau des possibilités offertes par des techniques patrimoniales quand s’en emparent de jeunes créateurs sensibles aux tendances artistiques les plus innovantes.

Oulipo et compagnie

Dons oulipiens. 2014. Bibliothèque de l’Arsenal

Ex-libris de François Caradec, BnF, Bibliothèque de l´Arsenal

Ex-libris de François Caradec, BnF, Bibliothèque de l'Arsenal

Les Oulipiens ont continué en 2014 à compléter les fonds qui leur sont dédiés. Caroline Caradec a enrichi ses dons précédents avec un millier d'ouvrages de la bibliothèque de François Caradec portant sur ses domaines de prédilection : l’imprimerie et la typographie, les supercheries littéraires, l’art brut, Paris, la chanson et le cabaret.
Le don annuel de Jacques Jouet comprend des ouvrages imprimés dont il est l’auteur ou auxquels il a participé, des livres d’auteurs oulipiens ou proches du groupe, des traductions, la correspondance reçue et des dossiers préparatoires.
Paul Braffort et Olivier Salon ont eux aussi donné des ouvrages et des documents oulipiens.
Dans un domaine apparenté, le pataphysicien Pierre David a donné un ensemble de ses publications, pour la plupart consacrées à Raymond Queneau.

Manuscrits de Georges-Emmanuel Clancier

Don de l'auteur. 2014. Département des Manuscrits

Georges-Emmanuel Clancier lors de l´inauguration de l´exposition consacrée au poète et éditeur Pierre Seghers, Paris 2011. © Frédéric Almaviva (Creative Commons)

Georges-Emmanuel Clancier lors de l'inauguration de l'exposition consacrée au poète et éditeur Pierre Seghers, Paris 2011.

Le poète et romancier Georges-Emmanuel Clancier a fait don du manuscrit de son roman L’Éternité plus un jour, accompagné des différentes versions manuscrites du roman Une Ombre sarrasine paru en 1996.
À la demande de l'auteur, le manuscrit sera numérisé et accessible en ligne sur la bibliothèque numérique Gallica.

Né en 1914, Georges-Emmanuel Clancier  collabore dès 1933 aux Cahiers du Sud et à Esprit . Durant la Seconde Guerre mondiale, il est le correspondant clandestin de la revue Fontaine en France alors que les textes des écrivains de la résistance paraissent depuis Alger. Après la publication, en 1943, de son roman Quadrille sur la tour et du recueil poétique Temps des héros, son œuvre se développera en prose et en poésie, du Paysan céleste à Vive fut l’aventure (2008), et de Secours au spectateur (1946) à Une Ombre sarrasine (1996).

Voir aussi

Communiqué de presse [fichier .pdf – 40 Ko – 30/06/14 – 1 p.]

Archives et manuscrits de Malcolm de Chazal

Don de M. Paul de Chazal, neveu de l'auteur. 2014. Département des Manuscrits

Né en 1902 à Vacoas et mort en 1981 à Curepipe sur l’île Maurice, Malcolm de Chazal est à la fois un poète empreint de mysticisme, salué par les surréalistes dans les années 1940, et un peintre dont le style est souvent qualifié de « naïf ».

C’est le premier fonds de littérature mauricienne contemporaine à entrer au département des Manuscrits de la BnF. Constitué d’un manuscrit autographe de L’Homme et la connaissance,un de ses textes majeurs paru en 1974, de revues rares et précieuses datant des années 1940, comme Les Cahiers Mauriciens, de lettres et de divers autres documents d’archives, ce fonds ouvre une première porte sur l’univers si particulier de cet artiste.

Voir aussi

Communiqué de presse [fichier .pdf – 35 Ko – 06/06/14 – 1 p.]

samedi 20 décembre 2014

Écouter la page

Partagez