Collections et services

Salah Stétié

Le poète français d’origine libanaise Salah Stétié est le premier invité, lundi 23 novembre 2009, du cycle « L’Arsenal de la poésie, Grands poètes d’aujourd’hui », qui propose d’accueillir à la Bibliothèque de l’Arsenal les grands poètes vivants.

Qui est Salah Stétié ?

Salah Stétié est né à Beyrouth en 1929, dans une vieille famille sunnite, pendant la période du protectorat français sur le Liban ; aussi suit-il une scolarité en français. Par son père, enseignant et poète en langue arabe, il reçoit une solide initiation à la culture arabo-musulmane. Apres la seconde guerre mondiale, il poursuit ses études à la Sorbonne. De retour au Liban, il est un temps enseignant et crée L'Orient littéraire et culturel, supplément hebdomadaire du quotidien politique de langue française L'Orient. Par la suite, il entre dans la carrière diplomatique, et devient « un grand itinérant du songe et de l’action » puisqu’il déploie, parallèlement, une œuvre d’une grande ampleur. Il est aujourd’hui installé en France. Il a reçu en 1995 le grand prix de la Francophonie.

 

Poète, essayiste et critique d’art, il jette des ponts au dessus de la Méditerranée. Enraciné à la fois dans les cultures arabe et occidentale, il est un des poètes majeurs qu’il convient d’entendre pour essayer de comprendre l’autre. Par l’essai et la traduction il contribue à faire connaître la culture arabo-musulmane. Qui mieux que Salah Stétié peut nous dire le maillage des peuples et des cultures, inventer le monde de demain dans la fraternité ?

 

Sa poésie est complexe et multiple, sensuelle et épurée, plus intellectuelle que lyrique avec ses images ciselées : « elle est une écriture des sensations primitives : tout ce que le corps éprouve et retient pour poser les repères de l'espace et du temps, poésie où se mêlent douceur et violence » (Ritta Baddoura). Les éléments naturels imposent leur présence : l’eau, la terre, le feu, mais aussi les nuages, le désert, l’arbre. « Cette écriture naît de l'excès du rien. Elle exprime ce qui, de l'Univers, est aspiré par le trou noir. Elle interroge l'origine, s'aventure dans l'obscurité première, celle qui précède l'explosion de vie, et cela donne à ses mots l'éclat et la célérité de la lumière ». L’écriture poétique de Salah Stétié témoigne d’une invention formelle originale et s’apparente à l’art de l’arabesque.

 

Salah Stétié vient de l’extérieur de la langue française ; il est passeur, intercesseur, « homme d’humanité et de bienveillance qui sait partager avec les autres hommes le pain de la fraternité, de la tendresse et de la malice » (Marc Henri Arfeux).

La bibliothèque idéale de Salah Stétié

À la demande de la BnF, Salah Stétié a bien voulu se prêter au jeu de la « bibliothèque idéale ». Voici la liste des 10 recueils de poésie qu’il recommanderait d’emporter sur une île déserte, en précisant qu’ "à ces dix livres, il faudrait en ajouter cinquante de même intensité "…

  • Gilgamesh (Sumer)
  • l'Odyssée, Homère (Grèce)
  • le Dit de Padma (Tibet)
  • les Moallakats, poésie ante-islamique du Ve siècle (Arabie)
  • les Contr'Amours, Etienne Jodelle (France)
  • les Haïkaï, Bashô (Japon)
  • les Fleurs du Mal, Charles Baudelaire (France)
  • les Chimères, Gérard de Nerval (France)
  • Poésies, Stéphane Mallarmé (France)
  • Une saison en enfer et les Illuminations, Arthur Rimbaud (France)
  • Elégies de Duino, Rainer Maria Rilke (Autriche)

Bibliographie

La bibliographie recense les livres de et sur Salah Stétié disponibles à la Bibliothèque nationale de France, sur le site François Mitterrand  et le site de la Bibliothèque de l’Arsenal. Les ouvrages disponibles sur le site F.-Mitterrand sont pour la plupart conservés dans les  magasins de la Bibliothèque de recherche (niveau Rez-de-jardin).
Télécharger

La bibliographie sur Salah Stétié [fichier .pdf – 74 Ko – 19/11/09 – 6 p.]

mercredi 24 février 2010

Écouter la page

Partagez