Collections et services

Rodin et la sculpture française du XIXe siècle - Bibliographie sélective

 

La Porte de l’enfer (détail). Rodin, Musée Rodin © Wally Gobetz

À la fin du XIXe siècle,  la sculpture connaît avec Rodin une liberté de formes jamais égalée. Tout en restant fidèle à la représentation du sujet, il introduit dans l’œuvre sensualité et puissance par une recherche d’équilibre audacieux entre la masse brute de la matière et l’élan irrésistible de la forme qui semble vouloir s’en échapper, donnant parfois l’impression d’être inachevée. En s’affranchissant ainsi de la tradition établie, il affirme les droits de l’artiste à considérer son œuvre en fonction de l’objectif artistique qu’il s’est lui-même fixé, alors que pour le public de l’époque, la perfection artistique était liée à une exécution minutieuse et fignolée selon les règles de l’Académie.

Des personnalités marquantes traversent le siècle par la qualité ou l’originalité de leur réalisation : néoclassicisme de David D’Angers, romantisme de Préaux et du sculpteur animalier Bayle, réalisme ironique de Daumier, orientalisme de Cordier, éclectisme de Carpeaux sans oublier l’œuvre sculpté des peintres Degas et Gauguin… La création est profuse, passionnée et variée et dans les Salons, le contact s’établit entre artiste et amateur d’art. Les multiples commandes publiques et privées sollicitent un grand nombre de sculpteurs pour la réalisation de statues des grands hommes en médaillons, bustes, reliefs ou sculptures monumentales utilisant diverses techniques. C’est à cette période qu’apparaissent les premiers moulages sur nature et que vont se multiplier les fonderies d’art permettant l’édition de l’œuvre en plusieurs exemplaires que l’on destine aux parcs et jardins, aux édifices publics ou à l’usage des particuliers. La vogue des petites pièces de bronze et de la statuaire ornant les monuments funéraires privés se développe avec l’ascension d’une bourgeoisie fortunée. En 1986, l'ouverture du musée d'Orsay et l'exposition la sculpture française au XIXe siècle marquèrent le début d'un profond mouvement de redécouverte de l'art de cette époque, qui fut pour la sculpture d'une importance déterminante.

Dans la continuité de l’exposition Rodin, l’exposition du centenaire, présentée au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet 2017, cette bibliographie sélective établie à partir des collections de la Bibliothèque du Haut-de-jardin – salle F, se veut une introduction à l’importance de l’œuvre de Rodin dans le contexte de la sculpture du XIXe siècle.

Pour une première approche

Vous pouvez télécharger la bibliographie complète en bas de la page.

 

Pingeot, Anne
La sculpture française au XIXe siècle : exposition, Galeries nationales du Grand Palais, Paris, 10 avril - 28 juillet 1986. Paris : Édition de la Réunion des Musées nationaux. 2009. 1985. XVIII-471 p.
Salle F – Art – [730.944 09034 SCUL s]

Anne Pingeot avec Antoinette Le Normand-Romain, spécialistes incontournables de la sculpture du XIXe siècle, inaugurent avec cette exposition un profond désir de redécouverte de la création de cette époque. Le catalogue brosse un tableau complet et érudit de tous les aspects de cet art : ateliers, formations, techniques, commandes et marché, thèmes, styles, mouvements et innovations.


 
Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France ; Baudry, Marie-Thérèse
La sculpture : méthode et vocabulaire. Paris : Impr. nationale, 1990. XVIII-765 p. (Principes d’analyse scientifique ; 3)
Salle F – Art – [730.16 PRIN s]

Ce manuel didactique appartient à la collection «  Principes d’analyse scientifiques » de l’Inventaire général. Bien que très savant, il reste néanmoins, un ouvrage de références essentiel, remarquablement illustré et documenté, stimulant l’intérêt sur les notions, le langage, les procédés et les particularités de la sculpture.

 
Pinet, Hélène
Rodin : les mains du génie. Paris : Gallimard, DL 2009. 127 p. (Découvertes Gallimard. Sculptures ; 44)
Salle F – Art – [709.203 4 RODI a]

Cet ouvrage de la collection pédagogique « Découvertes Gallimard » retrace le parcours de Rodin, de son enfance populaire jusqu’à la reconnaissance de son génie dans les années 1980 et la gloire enfin venue. Souvent considéré comme le dernier sculpteur inscrit dans la tradition occidentale de la représentation du corps, Rodin annonce sans conteste l’art du XXe siècle par son usage de l’accidentel, du fragment et de l’assemblage.
 
Vasseur, Bernard
Auguste Rodin. Paris : Cercle d’art,  2010. 63 p. (Découvrons l’art du XIXe siècle)
Salle F – Art – [709.203 4 RODI a]

Avec une approche originale, ce livre tente d’analyser le paradoxe entre le génie novateur de Rodin et son acceptation tardive par le public déconcerté par cette expression inattendue, voire choquante pour le plus grand nombre. L’étude de ses dessins révèle une part secrète du sculpteur. La visite de son atelier nous initie à sa méthode de travail et donne quelques clés d’accès à ses grandes œuvres. La vie de Rodin nous est présentée dans toutes ses séquences et toutes ses dimensions y compris sa relation passionnée avec Camille Claudel.


 

Rodin, Auguste
L’art : entretiens réunis par Paul Gsell. Paris : Grasset, 1997. 206 p. (les Cahiers rouges ; 245)
Salle F – Art – [709.203 4 RODI a]

Paru en 1911, six ans avant la mort de l’artiste, ces entretiens proposent un voyage dans l’œuvre et la technique du sculpteur. On mesure mieux la sensualité, la vitalité de ses créations et leur mouvement, magistralement définis comme « transition d’une attitude à une autre ». Rodin nous livre les secrets de sa science du modelé. Le livre se referme sur son testament esthétique.


Télécharger la bibliographie

Rodin et la sculpture française du XIXe siècle [fichier .pdf – 176 Ko – 16/03/17 – 15 p.]

vendredi 17 mars 2017

Partagez