Collections et services

Le « mystère » Vermeer - Bibliographie sélective

 

La jeune fille à la perle”. Mauritshuis, La Haye, 2006. © Mauritshuis

De 1653 à 1675, Johannes Vermeer (1632-1675) a peint entre 45 à 60 tableaux, soit 2 à 3 tableaux par an. Il reste 34 œuvres connues, sans compter les « tableaux-dans-le-tableau » présents dans plusieurs de ses toiles. Vermeer, à la différence de ses contemporains, ne peint pas pour vendre et ne court pas chercher gloire hors de la ville de Delft. Redécouvert dans le dernier tiers du 19e siècle, il n’existe aucun portrait attesté de lui si ce n’est, peut-être, le peintre, de dos, dans L’Art de la peinture. Ce tableau emblématique de la scène de genre donne accès à la « structure Vermeer », fondée sur une élaboration rigoureuse de la perspective, créant des effets de profondeur quasi photographiques, caractéristiques de la « camera obscura », une grande maîtrise du traitement de la lumière et de l’espace et sur une combinaison savante d’un nombre restreint d’éléments et de couleurs. La peinture, objet investi de ses préoccupations artistiques, est pour lui « cosa mentale », dans la tradition du noble art.

De l’énigmatique portrait de La jeune fille à la perle à la représentation sibylline des scènes de genre, la peinture de Vermeer, intime et secrète, continue de nous intriguer par la grâce indicible de sa touche poétique et la maturation virtuose de ses compositions. Mais comment parvenir à déchiffrer cette vision singulière de l’espace privé fait d’intériorité, de silence, d’instants suspendus en une troublante ambivalence entre réalité et allusion ? Bon nombre d’historiens et de critiques d’art en ont proposé tour à tour diverses lectures sans en percer le mystère. Un mystère délibérément voulu par Vermeer ? De sorte que persiste la sensation de quelque chose d’indéfinissable, fondamentalement irréductible à l’interprétation, comme une confirmation d’un langage propre à la peinture dans la recherche d’une vérité esthétique.

À l’occasion de l’exposition Vermeer et les maîtres de la peinture de genre au Musée du Louvre du 22 février au 22 mai 2017, nous vous proposons cette bibliographie sélective accompagnée d’une présentation d’ouvrages en salle F.
Télécharger la bibliographie

Le « mystère » Vermeer [fichier .pdf – 157 Ko – 16/03/17 – 6 p.]

vendredi 17 mars 2017

Écouter la page

Partagez