Collections et services

Yaşar Kemal (Yachar Kemal) (1923?-2015) - Bibliographie

Kemal, pêcheurs d´éponges, couv. pour portrait
Sadık Kemal (Gögçeli) serait né en 1923 dans un village près d’Adana, au sud-est de la Turquie. Il est décédé à Istanbul le 28 février 2015.

Malgré un intérêt pour la littérature manifesté dès son plus jeune âge, il se voit contraint d’abandonner ses études et d’exercer successivement divers métiers. En 1951, il s’établit à Istanbul, où il entame une carrière de journaliste au sein du quotidien national Cumhuriyet, qu’il intègre en qualité de reporter. Il signe ses contributions de son nom de plume, Yaşar Kemal. Son style novateur attire rapidement l’attention. Mais c’est incontestablement la publication, en 1955, de son premier roman, İnce Memed (Memed le mince), classique incontournable de la littérature turque traduit dans plus de 40 langues, qui l’élève au rang de figure littéraire internationale. Depuis, Y. Kemal a publié une vingtaine de romans et autant de reportages et de nouvelles. Ses écrits ont été adaptés au théâtre et sur grand écran, y compris à l'étranger.

Dans ses romans, Yaşar Kemal raconte l'impuissance du paysan anatolien face au système féodal régnant notamment dans la région de Çukurova (la plaine de Cilicie) et les difficultés provoquées par l'industrialisation sauvage imposée par l'État, qui l’oblige à migrer vers les grandes villes peu accueillantes.
L’écriture de Y. Kemal est réputée pour sa richesse descriptive, au point qu’il existe un dictionnaire spécifique pour accompagner la lecture de ses livres. Ses récits sont nourris de contes et légendes de son pays et témoignent d'une connaissance approfondie non seulement de la société mais aussi de la nature environnante.
De très nombreux prix et récompenses lui ont été décernés tout au long de sa carrière, notamment en France.

À l’occasion de « La Saison de la Turquie en France » en novembre 2009, la Bibliothèque nationale de France lui a consacré une soirée en sa présence.

Cette bibliographie recense des documents, dont des enregistrements et un manuscrit conservés à la Bibliothèque nationale de France.

Pour une première approche

Vous pouvez télécharger la bibliographie complète en bas de la page.

Kemal, La saga de Mèmed le mince
Kemal, Yaşar
La saga de Mémèd le mince. Paris, Gallimard, 2011. 1648 p.
Magasin - [2011-149837]

Mèmed est orphelin de père et doit travailler dur dans les champs de coton. L'agha local s'en prend à lui et à sa mère, deux personnes sans défense. C'est là que la révolte de Mèmed prend racine, ce qui fait de lui un bandit au grand cœur. Cette saga comprend les quatre volumes de Mèmed le Mince ; elle est enrichie d'extraits d'entretiens avec Alain Bosquet.


Kemal, Pêcheurs d´éponges
Kemal, Yaşar
Pêcheurs d’éponges. Traduction de Jean Descat. Saint-Pourçain-sur-Sioule : Bleu autour, 2011. 318 p.
Magasin - [2011-231138]

Ce recueil rassemble une quarantaine de grands reportages qu’a publiés Yachar Kemal de 1951 au milieu des années 70, pour l’essentiel dans le grand quotidien Cumhuriyet. Ces textes font partie intégrante de son œuvre littéraire, tendue entre la réalité sociale et le conte, entre l’histoire et le mythe.


Kemal, Forgeron obligé d´écriture
Deléage, Jean-Pierre
Yachar Kemal : forgeron obligé d'écriture. Paris : L’Harmattan, 1998. 383 p. (Espaces littéraires)
Salle G - Langues et littératures du Proche et du Moyen-Orient - [893.4 KEMA 5 DE]

Dans cet essai issu d’une thèse soutenue en 1997, Jean-Pierre Deléage analyse les enjeux de la parole, de ses modalités, des représentations imaginaires qu'elle met en jeu, de sa légitimité, dans l’œuvre de Y. Kemal, ancrée dans une société déterminée historiquement d'une part par un mode d'organisation tribal, d'autre part par des formes sociales nouvelles liées à un exode rural massif.



Télécharger la bibliographie

Hommage à Yachar Kemal (1923?-2015) [fichier .pdf – 218 Ko – 13/03/15 – 9 p.]

vendredi 13 mars 2015

Écouter la page

Partagez