Collections et services

Le Romantisme frénétique : entre épouvante et fantastique - Bibliographie

Etienne-Léon de Lamothe-Langon. Le Monastère des frères noirs (1825)

Etienne-Léon de Lamothe-Langon. Le Monastère des frères noirs (1825)

Dans la France des années 1820-1840, un groupe d'écrivains, nés avec le siècle, va assombrir le romantisme. Jeunes littérateurs et écrivains s’adonnent avec enthousiasme au fantastique (ils « fantastiquent »). La critique qualifie ce courant littéraire de « frénétique » ou « d'école satanique ».
Ils exploitent l'héritage issu d'une certaine poétique française de l'épouvantable et du surnaturel illustrée aux 17e et 18e siècles par des recueils d'histoires tragiques, tout en redécouvrant l'œuvre de Jacques Cazotte. Ils s'appuient, également, sur la vogue du roman gothique anglais et profitent du succès que rencontre la traduction française des contes fantastiques d'Hoffmann. Ils y puisent les motifs, les anecdotes, les décors, d'histoires où les frontières entre le réel et le surnaturel se confondent jusqu'au paroxysme de la folie. L'obsession de la mort, la fascination pour la chair en décomposition, la volonté d'autodestruction, ainsi que la recherche de sensations fortes à travers l’exaspération de l’horreur vont caractériser leur écriture. Romans, nouvelles et contes expriment une angoisse teintée d'ironie et de cynisme.

À l'occasion de l'exposition Visages de l'effroi présentée au Musée de la vie romantique, la Bibliothèque nationale de France propose cette bibliographie sélective sur le courant littéraire du romantisme frénétique en France.

Pour une première approche

Vous pouvez télécharger la bibliographie complète en bas de la page.

Glinoer, Anthony. La littérature frénétique. Presses universitaires de France, 2009
Glinoer, Anthony
La littérature frénétique. Paris : Presses universitaires de France, 2009. 274 p. (Les littéraires)
Salle H et V – Littératures d’expression française – [840.900 7 GLIN l]

Anthony Glinoer explore dans ce livre l’histoire et les enjeux de la littérature frénétique en France. Après avoir situé ce genre dans le cadre des débats sur la littérature industrielle, la première partie du livre retrace l’histoire du genre dans la littérature française du XVIIe au XXe siècle (Rosset, l’abbé Prévost, Sade, Nodier, Hugo, Dumas, le théâtre du Grand-Guignol, l’avènement du cinéma fantastique, Jean Ray, la littérature gore).


Steinmetz, Jean-Luc (dir.) La France frénétique de 1830. Phébus, 1978
Steinmetz, Jean-Luc (Textes réunis et présentés par)
La France frénétique de 1830 : choix de textes. Paris : Phébus, 1978. 558 p.
Salle H – Littératures d’expression française – [84/34 A f]

Trente huit textes, parmi les plus représentatifs, écrits par ceux que la critique contemporaine a nommés « les petits romantiques » ou « les frénétiques ».


Seth, Catriona (dir.). Imaginaires gothiques : aux sources du roman noir français. Desjonquères, 2010
Seth, Catriona (Textes réunis par)
Imaginaires gothiques : aux sources du roman noir français. Paris : Desjonquères, 2010. 264 p. (L'Esprit des lettres)
Salle H et V – Littératures d’expression française – [843.609 SETH i]

Le présent ouvrage redonne vie et actualité à des livres oubliés, d'un genre à la fois célèbre et méconnu. Il fait le point, pour la première fois, sur le roman noir en France, des écrits sombres inauguraux des Lumières finissantes, aux récits hallucinés de Bataille.

Castex, Pierre-Georges. Le conte fantastique en France : de Nodier à Maupassant. Corti, 1994
Castex, Pierre-Georges
Le conte fantastique en France : de Nodier à Maupassant. Paris : Corti, 1994. 468 p.
Salle H et V – Littératures d’expression française – [840.976 CAST c]
Poste d'accès aux ressources électroniques – Imprimé numérisé - [NUMM-8961]

Pierre-Georges Castex esquisse ici l'histoire d'un genre qui a connu au XIXe siècle une fortune presque constante et qui a été illustré, de Nodier à Maupassant, par de nombreuses œuvres.

Borel, Pétrus. Champavert : contes immoraux. Phébus, 2002
Borel, Pétrus
Champavert : contes immoraux. Texte établi d'après l'éd. originale, présenté et annoté par Jean-Luc Steinmetz. Paris : Phébus, 2002. 307 p. (Domaine romanesque)
Salle H et V - Littératures d'expression française - [84/34 BORE 4 cham]

Recueil de contes de Pétrus Borel, dit « le Lycanthrope ». Ces sept contes constituent avec Madame Putiphar, l'un des meilleurs exemples de la littérature « cadavéreuse » et du genre frénétique.

Télécharger la bibliographie

Le Romantisme frénétique : entre épouvante et fantastique [fichier .pdf – 471 Ko – 13/01/16 – 23 p.]

mardi 19 janvier 2016

Écouter la page

Voir aussi

Partagez