Collections et services

Classer le vivant - Bibliographie

 

Planche du système sexuel des végétaux de Linné, dans Principes de botanique […], Etienne-Pierre Ventenat, Paris, 1794

Les poissons, les reptiles et les invertébrés n’existent pas. Par contre, les dinosaures n’ont pas disparu. Poisson d’avril ? Non : classification phylogénétique d’après les données de la cladistique. Derrière ces termes savants se cache l’effort millénaire entrepris pour décrire et classer le vivant. Dès le 4ème siècle avant notre ère, Aristote décrit plusieurs centaines d’espèces qu’il répartit en catégories selon une échelle de la nature : l’homme au sommet, les êtres inanimés à la base ; entre les deux, les animaux et les plantes. Cette entreprise de classification réapparaît à la Renaissance et la découverte de milliers de nouvelles espèces grâce aux Grandes Découvertes.

Parmi les naturalistes y travaillant, un nom se détache : Carl von Linné. Ce Suédois utilise un système binominal (combinant un nom et une épithète en latin) de nomenclature encore utilisé de nos jours. En effet, il est fondamental de s’accorder sur la façon de nommer les êtres.

Un autre point capital est la découverte de l’évolution des espèces grâce à l’étude des fossiles et à la théorie de Charles Darwin. Il devient désormais possible de dresser des arbres généalogiques des espèces. Cela débouche sur la cladistique qui regroupe les espèces par descendants d’un ancêtre commun : les crocodiles sont ainsi plus proches des oiseaux que des lézards, tandis que l’homme est plus proche du champignon que de la rose. La systématique n’en finit pas de nous surprendre.

Pour une première approche

Vous pouvez télécharger la bibliographie complète en bas de la page.
 
Escher, Arthur et Marchant, Robin

Atlas des vertébrés : de leurs origines à nos jours. Lausanne : Editions Loisirs et Pédagogie, 2016, 31 p.
Salle C – Sciences biologiques – [575 ESCH a]

L’histoire des vertébrés s’étend sur plusieurs centaines de millions d’années. Une série d’arbres phylogénétiques permet d’en retracer l’histoire.
 
Hoquet, Thierry

Les fondements de la botanique : Linné et la classification des plantes. Paris : Vuibert, 2005, 290 p.
Salle C – Sciences biologiques – [574.090 3092 LINN 5 HO]

Dans l’histoire de la classification du vivant, il y a un avant et un après Linné. Le savant suédois fonde son système sur les organes sexuels des plantes. Contesté par des contemporains comme Buffon, Linné verra son œuvre s’imposer et des sociétés linnéennes se créer dans toute l’Europe.

 
Lecointre, Guillaume et Le Guyader, Hervé

Classification phylogénétique du vivant, Tome 2 : Plantes à fleurs, cnidaires, insectes, squamates, oiseaux, téléostéens. Paris : Belin, 2013, 607 p.
Salle C – Sciences biologiques – [574.012 LECO c]

La classification du vivant n’est pas une discipline morte. Elle change sans arrêt, comme en témoigne la 4ème édition de cet ouvrage, régulièrement remis à jour. Familles, genres, règnes, espèces… n’auront plus de secrets pour vous.


Télécharger la bibliographie

Classer le vivant - Bibliographie [fichier .pdf – 105 Ko – 21/12/16 – 9 p.]

mercredi 21 décembre 2016

Écouter la page

Partagez