Soutenez
le Trésor national
Formulaire de recherche

A comme Actualité – Archives

Chaque jour, les collections de la Bibliothèque nationale de France s'enrichissent de nouveaux documents. Elles s'accroissent par le mécanisme du dépôt légal... mais aussi par acquisitions, dons, dations, legs ou échanges. Livres, journaux, cartes, estampes rejoignent ainsi les collections patrimoniales, de même que manuscrits et archives de personnalités contemporaines, photographies, affiches, monnaies, médailles, imagerie, partitions musicales, enregistrements sonores et multimédias, logiciels, etc.

Le manuscrit des Misérables de Victor Hugo accessible en ligne

Manuscrit des Misérables

Manuscrit des Misérables

Victor Hugo (1802-1885)
Les Misérables
Manuscrit autographe (à l’exception de quelques feuillets de la main de Juliette Drouet), en deux volumes, avec préface datée de Hauteville-House, le 1er janvier 1862.
945 et 828 f. ; 290 x 240 mm.
Reliure en parchemin blanc ; titre et nom de l’auteur en caractères rouges ; reliure restaurée dans le style de celles que Victor Hugo avait fait réaliser à Guernesey par son relieur Turner, du 4 au 7 mai 1869. Ex-libris de Victor Hugo.

BnF
département des Manuscrits
[NAF 13379-13380

Dans son célèbre codicille testamentaire du 31 août 1881, Victor Hugo avait assigné à la Bibliothèque nationale une place privilégiée : « Je donne à la bibliothèque nationale de Paris qui sera un jour la Bibliothèque nationale des États-Unis d’Europe tout ce qui sera trouvé écrit et dessiné par moi. » Ce testament, concrétisé par l’entrée des manuscrits et dessins du poète au département des Manuscrits, a fait date et infléchi la politique d’enrichissement des collections du département, dès lors ouvertes à la littérature moderne et contemporaine.

La Bibliothèque nationale de France n’est pas devenue la Bibliothèque des États-Unis d’Europe imaginée par le poète, mais, grâce à l’active politique de numérisation qu’elle mène, c’est à travers le monde que ce qui a été « trouvé écrit et dessiné » par Victor Hugo est en grande partie désormais consultable, pièces de théâtre comme Hernani ou Cromwell, poésies, des Orientales aux Contemplations, romans, des Misérables dont on vient de fêter le cent cinquantenaire, ou aux Travailleurs de la mer dont le manuscrit est accompagné des lavis de l’écrivain-dessinateur…

La numérisation des collections de la BnF, élargie depuis plusieurs années aux documents spécialisés, permet de consulter en ligne des œuvres-phares de la littérature française, perçues à travers le geste même de l’écrivain. La numérisation des deux volumes des Misérables a été effectuée à partir du manuscrit original, et l’œuvre est aujourd’hui accessible à tous dans la bibliothèque numérique Gallica.

[Document présenté du 16 septembre au 10 décembre 2012]

Voir
le manuscrit des Misérables de Victor Hugo dans la bibliothèque numérique Gallica

Hommage à Maurice Sendak

Maurice Sendak (1928-2012) - Max et les maximonstres

Maurice Sendak (1928-2012)
Max et les maximonstres
Paris, Delpire, l’École des loisirs, 1967

Brundibar
texte de Tony Kushner, ill. de Maurice Sendak, d’après l’opéra de Hans Krasa et Adolf Hoffmeister
Paris, l’École des loisirs, 2005

Mini-bibliothèque
Paris, l’École des loisirs, 2010

BnF
département Littérature et art – CNLJ-La Joie par les livres

Le père de Max et les Maximonstres, chef-d’œuvre indétrônable de l’album pour enfants, est décédé le 8 mai 2012 à l’âge de 83 ans dans le Connecticut, un an avant de célébrer le cinquantième anniversaire de son héros emblématique.

Maurice Sendak a joué un rôle majeur dans l’évolution du livre d’images dont il a profondément renouvelé les thèmes et les formes. Autour de son œuvre, adultes et enfants se retrouvent, chacun puisant à sa façon dans les profondeurs où il entraîne, car en véritable artiste, c’est en lui qu’il cherche inlassablement, dans les douleurs et les joies de son enfance, ce qu’il a de plus humain à partager. Il avait reçu le prix Andersen en 1970.

[Document présenté du 11 juin au 2 septembre 2012]

Hommage à Antoni Tàpies (1923-2012)

Derrière le miroir

Galerie Maeght (Paris)
Derrière le miroir
Paris : Maeght éditeur, 1946-1982

BnF
département des Estampes et de la photographie
[Ya1-252- pet.fol.

Le premier numéro de Derrière le miroir, revue mythique créée par Aimé Maeght, est publié en 1946 pour l’exposition : Le Noir est une couleur. La collection compte 253 numéros qui font office de catalogues d’expositions, comportant textes et lithographies originales tirées, sauf mention contraire, sur les presses de l’imprimerie Arte. Sept numéros sont consacrés à l’immense artiste catalan récemment disparu, élu membre associé étranger de l’Académie des beaux-arts de Paris en 1994.

En février 2011, on a pu admirer à la galerie Maeght les nouveaux tableaux d’Antoni Tàpies à quatre-vingt sept ans, d’une vigueur et d’une invention formelle constantes. La Bibliothèque nationale de France avait consacré en 2001 une importante rétrospective à son œuvre gravé, conservé dans ses collections.

[Document présenté du 12 mars au 10 juin 2012]

Rue du monde fête le quinzième anniversaire de sa création

Couverture de la biographie de Wangari Maathai

Franck Prévot
Wangari Maathai, la femme qui plante des millions d’arbres
Illustrations d’Aurélia Fronty
Voisins-le-Bretonneux, Rue du Monde, 2011
BnF
département Littérature et art
Centre national de la littérature pour la jeunesse – La Joie par les livres
[Nouveautés de l’année

La vie de Wangari Maathai, fille de fermiers, bascule grâce à l’école. Première Kenyane licenciée de biologie, elle décroche une bourse pour les États-Unis. De retour dans son pays, elle fonde en 1977 le Mouvement de la ceinture verte pour lutter contre les ravages de la déforestation. Cette militante s’oppose aussi au dictateur Daniel Arap Moi pour réclamer la démocratie, malgré les emprisonnements et les menaces ; elle reçoit en 2004 le prix Nobel de la paix.

Pour nous faire partager ce destin exceptionnel, Franck Prévot a su créer un texte simple et facile à lire, qui ne sacrifie en rien la complexité du propos et des idées défendues. Les belles illustrations d’Aurélia Fronty, saturées de couleurs, avec quelques influences africaines mais aussi des effets poétiques et symboliques, donnent un souffle supplémentaire à l’histoire. Un dossier documentaire permet d’aller plus loin. Une superbe réalisation qui allie qualité documentaire et plaisir des yeux.

[Document présenté du 12 décembre 2011 au 11 mars 2012]

Le Cantal : cartes postales et livre d’artiste

Photographie d´Edmund Kuppel

Edmund Kuppel
Atlas - Cantal
Aurillac, Musée d’art et d'archéologie, 1991. 1 000 exemplaires.
Publié à l’occasion de l’exposition : « Ici, et là, et tout autour », Aurillac, 1er juillet-14 septembre 1991
BnF
département des Estampes et de la photographie.
[AF-370-Pet Fol

« 500 km au sud de Paris : le Cantal. Ses montagnes ont été et seront admirées, escaladées, photographiées et, sous forme de cartes postales, expédiées dans le monde entier. Je les avais dénichées à Paris, aux Puces ou chez les bouquinistes. De là, je les rapportai dans leur lieu d’origine.

Là-bas, avec un système optique spécial, j’ai pu photographier le paysage entourant ce qui figure sur les cartes. Pour cela, je devais me mettre exactement à l’endroit où, quatre-vingt ans auparavant, s’était placé le photographe de cartes postales. Souvent, j‘étais bien content que mon équipement fût plus léger et plus maniable que celui de mon prédécesseur. Les monts du Cantal sont élevés et escarpés.

Mon collègue, lui, ne parcourait pas seul la montagne à l’époque : sur toutes ses photos il y a aussi quelqu’un devant l’appareil. Sur place, chaque fois que je tenais devant moi ces cartes postales, je voyais dans ce paysage désert l’homme qui y avait posé bien avant moi et dont je devenais maintenant le photographe.

Je l’ai rencontré douze fois sur son chemin au travers du Cantal. »

Edmund Kuppel

[Document présenté de septembre à décembre 2011]

Autour de l’Année des outre-mer et de la littérature de jeunesse

Couverture de Takam Tikou n° 14

Takam Tikou
Paris, Association des Amis de la Joie par les livres,
- n° 11, 2004, Le livre de jeunesse de la Caraïbe
- n° 14, 2007, L’Océan indien et le livre de jeunesse
BnF
département Littérature et art
Centre national de la littérature pour la jeunesse – La Joie par les livres

Créée en 1989, la revue Takam Tikou porte ce nom depuis le n° 4. « Takam-tikou », pour évoquer le plaisir de la lecture et de l'écrit, toujours renouvelé, toujours à partager…

En 2010, après vingt ans d'existence sous forme imprimée, Takam Tikou devient une publication en ligne, gratuite. Elle propose à ses lecteurs des informations sur la vie du livre et des bibliothèques en Afrique, dans le Monde arabe, la Caraïbe et l’Océan Indien, régions pour lesquelles elle assure une veille éditoriale constante. Un dossier thématique est publié, chaque année, en mars.

[Document présenté de mars à juin 2011]

Célébration du centenaire de la mort de Nadar

Nadar (1820-1910)
À terre et en l’air… Mémoires du « Géant »
Paris, E. Dentu, 1865, in-12.
La Grande Symphonie héroïque des punaises
paroles de MM. Nadar et Charles Bataille.
Paris, sous les arcades de l'Odéon, 1877.
BnF
département Littérature et art
[V- 47668 et Yf- 10472

L’année 2010 marque le centenaire de la mort de Gaspard-Félix Tournachon, dit Nadar, l’une des figures les plus marquantes du XIXe siècle. Journaliste, caricaturiste, photographe de génie, il devient célèbre grâce aux portraits d’hommes et femmes en vue qu’il reçoit dans son atelier : Proudhon, Sarah Bernhardt, Victor Hugo, George Sand, Théophile Gautier, Dumas père, Delacroix, Rossini, Berlioz…
Sa personnalité est trop riche pour être résumée en quelques lignes. Les deux ouvrages présentés ici illustrent des aspects moins connus du grand photographe. Son intérêt pour l’aérostation et le vol du « plus lourd que l’air » culmine avec l’aventure du « Géant », un ballon captif pouvant accueillir quatre-vingt-cinq personnes, dont l’échec l’a en partie ruiné. La Grande Symphonie héroïque des punaises, écrite quelques années après la guerre de 1870 met aux prises Cocoricouski le Preux et Thunder-ten-Tronckh. Elle témoigne de son goût pour la parodie et le burlesque…

[Document présenté de décembre 2010 à mars 2011]

Une acquisition récente du département des Arts du spectacle

Paul Bourbier
Coquelin cadet en Scapin
Statuette en plâtre peint.
Acquisition 2009.
BnF
département des Arts du spectacle.
[OBJ-STA-96

Alexandre Honoré Ernest Coquelin (16 mai 1848 – 8 février 1909), dit Coquelin cadet pour le distinguer de son frère Constant, est un acteur français. Reçu premier prix de comédie au Conservatoire, il est successivement engagé à l’Odéon, à la Comédie-Française avec un passage au Théâtre des Variétés.
Acteur comique moins puissant que son frère, mais possédant une verve bouffonne, une voix nasillarde, un air volontiers ahuri et goguenard, il devient un excellent interprète aussi bien de rôles secondaires comme les valets des pièces de Molière que de rôles comiques majeurs comme Monsieur Jourdain, Monsieur de Pourceaugnac, Argan ou le Figaro de Beaumarchais. Possédant à la perfection l’art du monologue, il est l’auteur d’un intelligent essai sur Le rire (1887).

[Document présenté de septembre à décembre 2010]

Prix de littérature Astrid Lindgren Memorial Award 2010

Couverture du livre Annie du lac de Kitty Crowther

Kitty Crowther
Scritch scratch dip clapote !
Paris, L’École des loisirs-Pastel, 2002.

Annie du lac
Paris, L’École des loisirs-Pastel, 2009.
BnF
département Littérature et art, Centre national de la littérature pour la jeunesse / La Joie par les livres. [Salle I [Albums, Bibliothèque idéale, EA 160 CRO et [Albums, Nouveautés de l’année

Kitty Crowther, auteur et illustratrice belge, est l’heureuse lauréate 2010 du prestigieux prix de littérature Astrid Lindgren Memorial Award, équivalent à un Prix Nobel de littérature pour la jeunesse.

Son œuvre conséquente a déjà été récompensée par le Grand Prix Triennal de littérature de jeunesse de Belgique en 2006 et par le Prix Baobab de l'album, en 2009, pour Annie du lac.

Merveilleuse créatrice d’univers à la fois enfantins (Scritch scratch dip clapote, Alors ?) et énigmatiques (L’Enfant racine, Annie du lac), elle possède un trait éminemment personnel, fin et expressif, parfois acéré mais toujours teinté d'humour, de subtilité, de malice et de tendresse par la grâce de ses crayonnés au pastel.

En 2007, Kitty Crowther a été l’invitée des « Visiteurs du soir », cycle de rencontres organisé par la BnF/CNLJ-La Joie par les livres. Le compte rendu est consultable sur lajoieparleslivres.bnf.fr

[Document présenté de mai à septembre 2010]

Coup de cœur en littérature de jeunesse

Couverture d´Un tableau peut en cacher un autre.

Caroline Larroche
Un tableau peut en cacher un autre.
Ed. Palettes, 2008
BnF
département Littérature et art, Centre national de la littérature pour la jeunesse / La Joie par les livres.
[FOL D 17515

Ne pas se fier aux apparences et chercher la face cachée de chefs d’œuvre, jouer avec des trompe-l’œil et regarder avec curiosité : Caroline Larroche révèle des secrets, nous incite à observer un détail, comme des messages secrets laissés par des artistes. Pour lever des voiles, rapprocher deux panneaux séparés d’un diptyque de Jean Fouquet ; grâce à des radiographies faire apparaître derrière un tableau terminé une peinture effacée ; s’émerveiller d’une anamorphose de Gert Dittmers ; jouer aux jeux des sept erreurs avec Georges de La Tour, et comparer trois versions de la chambre de Vincent Van Gogh. S’arrêter devant les œuvres de Manet, Jérôme Bosch, Matisse, Vélasquez... et la Joconde si souvent copiée, bousculée... Avec humour, avec sérieux, ce livre invite à des découvertes originales et passionnantes et se referme sur une dernière illusion : Attention ! Ceci n'est pas une toile originale de Ben.

[Document présenté de mi-juin à septembre 2009]

Une collection de graphzines à la BnF

Couverture de Regard noir, graphzine

Graphzines
Sélection de quelques exemplaires de micro-édition et création graphique dans la collection patrimoniale de graphzines.
BnF, département des Estampes et de la photographie.
[Cotes diverses

Le graphzine est un livre graphique sans texte, réalisé le plus souvent en photocopie, en sérigraphie ou en offset. Il est façonné à la main, en atelier, ou chez soi, ce qui explique souvent son faible tirage et son prix peu élevé. L’objet lui-même est atypique, très rarement paginé et régulièrement dépourvu d’auteur ou de mention d’édition.
Echappant de par sa nature et son mode de production au dépôt légal, ce type d’ouvrage n’est que marginalement présent dans les collections patrimoniales. Ses auteurs sont d’ailleurs peu attachés à la notion de pérennité. Pourtant, si ces publications ne sont pas recensées et conservées dans un lieu public et accessible à tous, elles risquent de tomber dans l’oubli. Ceci est d’autant plus vrai pour les livres à bas prix, fabriqués et diffusés de manière quasi-clandestine.
Le département des Estampes et de la photographie collecte ainsi les graphzines, et en a réuni à ce jour près de 500, tous repérables dans le Catalogue général.

[Document présenté de mi-mars à mi-juin 2009]

À propos du bleu monochrome d’Yves Klein (International Klein Blue : IKB)

Yves Klein (1928-1962)
[Vers l’immatériel] : conférence à la Sorbonne prononcée par Yves Klein le 3 juin 1959.
2 disques, 33 t, 30 cm en album. Sans marque, sans référence (éd. vers 1962).
Tirage limité à 500 exemplaires ; copie n° 288. Acquisition 2007.
BNF, site François-Mitterrand, département de l’Audiovisuel.
[SD 30-133491

La conférence du 3 juin 1959, tenue dans l’amphithéâtre Descartes de la Sorbonne, relève d’une initiative de la galeriste parisienne Iris Clert. En 1958, Yves Klein avait reçu une commande pour la décoration du nouvel opéra de Gelsenkirchen, dans la Ruhr, dont l’architecte était Werner Ruhnau. Pour faire connaître ce projet, Iris Clert organisa en mai 1959 dans sa galerie parisienne, 3 rue des Beaux-Arts, une exposition présentant la maquette de l’Opéra et des épures de sa décoration. Elle usa parallèlement d’un stratagème pour la promotion de l’artiste en contactant le conseiller culturel de l’ambassade d’Allemagne à Paris, le baron von Tieschowitz. Ce dernier cautionna l’organisation en Sorbonne d’une conférence de Werner Ruhnau, présentée par Yves Klein, sur l’Opéra de Gelsenkirchen, au titre de la coopération culturelle entre les deux pays. Durant sa prestation, Klein éclipsa, par la durée de son propos, l’exposé de Ruhnau. Iris Clert fit enregistrer cette séance et l’édition, à tirage limité, fut publiée à l’initiative de Rotraut Klein-Moquay, veuve d’Yves Klein, après la mort de ce dernier.

[Document présenté de mi-mars à mi-juin 2008]

Près de 3 800 fascicules des éditions Marvel Comics

Couverture de Web of Spider-man

Collection Marvel Comics
The origin of Captain America ; Daredevil ; Fantastic Four ; The incredible Hulk ; The uncanny X-Men ; Web of Spider-Man.
New York, Marvel Comics, [entre 1969 et 1986], couvertures illustrées.
BNF, site François-Mitterrand
département Littérature et art.
[Don Marvel Comics

Un don exceptionnel de revues américaines illustrées est entré au département Littérature et art en octobre 2006 : 168 titres de comics de l’éditeur Marvel (soit 3 765 fascicules) ont été donnés par le Centre national de la bande dessinée et de l’image (Angoulême), pôle associé de la BnF pour la bande dessinée. En 2004, l’association caritative américaine Gifts in Kind a proposé en don au CNBDI sept containers contenant toute la production de la firme américaine. Le Centre d’Angoulême a retenu celui correspondant à la production des années 50 aux années 80. La BnF a pris en charge l’acheminement du container Marvel au titre de la coopération avec le pôle associé, recevant en contrepartie la seconde collection d’exemplaires reçus.

[Document présenté de mi-décembre 2007 à mi-mars 2008]

Télécharger

les notices des comics présentés [fichier .pdf – 356 Ko – 15/12/07 – 3 p.]

Décryptage de la bande dessinée : un magazine éphémère

Couverture du magazine Bachi-bouzouk

Bachi-bouzouk : tous les mois, toute l’actu de la BD
[dir. publ. Jean-Pascal Fix].
N ° 1 (1999, févr.) - N ° 7 (1999, nov.).
Paris, Avanti !, 1999. 30 cm.
BNF, site François-Mitterrand, département Littérature et art.
[1999- 10047

Premier mensuel diffusé dans les circuits des Nouvelles messageries de la presse parisienne (NMPP) contenant uniquement des reportages, dossiers, critiques et interviews sur l’actualité de la bande dessinée, le magazine Bachi-bouzouk tire son nom d’un mot d'origine turque signifiant « tête folle ». Ce terme caractérisant les soldats mercenaires de l'armée ottomane est bien connu des amateurs de bande dessinée car « Bande de Bachi-bouzouks » est une des injures favorites du capitaine Haddock, le comparse de Tintin, célèbre pour son vocabulaire fleuri.

[Document présenté de mi-mars à mi-septembre 2007]

Dans les coulisses toujours mythiques d’un lieu de spectacles

Charles Kiffer (1902-1992)
Les coulisses de l’Opéra
Dessin plume, encre de Chine, aquarelle, crayon
Signé en bas à gauche
36 x 25,5 cm. Acq. 2005
BNF, site Opéra, Bibliothèque-musée de l’Opéra
[Musée 1893

Bien connu comme affichiste (Casino de Paris), Charles Kiffer croque dans ce dessin, non daté, les coulisses de l’Opéra de Paris. Des danseuses en tutus, empanachées comme chevaux de cirque, attendent leurs entrées. Leur accoutrement évoque un ballet en un acte de Lifar, Les animaux modèles, créé en 1942 au Palais Garnier sur une musique de Francis Poulenc, un décor et des costumes de Maurice Brianchon, d’après les fables de la Fontaine. Il s’agit sans doute d’une reprise rêvée de ce ballet, car la soliste, entraperçue en scène, ne porte pas le costume exigé dans ce répertoire. Les coulisses de l’Opéra, comme le Foyer de la danse pour un temps plus ancien, ont toujours suscité beaucoup de fascination, lieu interdit dont seuls peuvent franchir la ligne, séparant la vie réelle du merveilleux scénique, les acteurs de ce temple théâtral.

[Document présenté de mi-décembre 2006 à mi-mars 2007]

Un succès qui ne se dément pas

Couverture de Marilyn d´André de Dienes

André De Dienes (1913-1985)
Marilyn
Köln ; London ; Paris [etc.] : Taschen, 2004
233 p. : ill. en noir et en couleur, jaquette ill. en couleur ; 31 cm
BNF, site François-Mitterrand, département Littérature et art
[2004- 218045

Avec cet ouvrage, tiré à 20 000 exemplaires numérotés et présentés dans un coffret imitant une boite Kodak, les éditions Taschen proposent la première grande présentation des œuvres d’André de Dienes depuis sa disparition en 1985. Photographe amant de Norma Jean Baker avant qu’elle ne devienne Marilyn Monroe, il a capturé l’ingénuité et la beauté naturelle de la future icône du glamour hollywoodien. Ces photographies, aujourd’hui sans cesse rééditées, sont accompagnées par des passages de ses mémoires évoquant sa relation avec Marilyn. Présenté sous la forme d’un carnet, un fac-similé des mémoires tapées à la machine par André de Dienes montre les ratures et les corrections mais aussi les images de Marilyn que le photographe collait tout contre son texte.

[Document présenté de mi-septembre à mi-décembre 2006]

Hommage à l’Association des bibliothécaires français

Bibliothèques, livres et librairies, conférences faites à l’École des hautes études sociales sous le patronage de l’Association des bibliothécaires français,
avec le concours de l'Institut international de bibliographie et du Cercle de la librairie
Paris, M. Rivière, 1912-1914. 3 vol.
BNF, site François-Mitterrand, département Littérature et art
8- Q- 3864

Cette série de conférences sur les Bibliothèques modernes, prononcées entre 1910 et 1914, a été publiée par Eugène Morel et Jean Gautier sous l’égide de l’Association des Bibliothécaires français (ABF) qui fête en 2006 son centenaire. Ces conférences s’adressaient au grand public pour lui faire connaître l’utilité des bibliothèques, aux étudiants pour les aider à s’orienter dans leurs recherches et aux bibliothécaires pour leur assurer une formation professionnelle. Elles ont suscité de fructueux échanges d’idées et des réalisations concrètes comme la réfection du catalogue de la bibliothèque de Levallois-Perret.

[Document présenté de mi-juin à mi-septembre 2006]

Le phénomène manga

Couverture de Quartier Lointain de Jirô Taniguichi

Jirō Taniguchi (1947-....)
Quartier lointain
Tome 1. Traduction de Kaoru Sekizumi et Frédéric Boilet...
[Bruxelles], [Paris], Casterman, 2002
198 p. : ill., couv. ill. en coul. ; 24 cm. (Écritures)
Trad. de : Harukana machi-e. 1
BNF, site François-Mitterrand, département Littérature et art
2002- 120872

L’intérêt du grand public pour la bande dessinée contemporaine s’accompagne d’un engouement croissant pour le manga. Ce mot – formé du japonais ga, qui signifie dessin et man divertissant – désigne en français les bandes dessinées japonaises. La production, foisonnante, se décline en divers genres conçus pour satisfaire des lectorats très spécifiques. Le succès de cette littérature en France a incité les éditeurs à développer à la fois l’importation et la traduction de titres phares. Quartier lointain, écrit et dessiné par Jirō Taniguchi, raconte le parcours initiatique à rebours d’un homme d’âge mûr ; brutalement projeté dans son corps d’adolescent mais conservant ses facultés d’adulte, le héros revit son passé à la veille d’un drame familial. Cette histoire intimiste et sensible, superbement dessinée, a reçu de nombreux prix, dont l’Alph’Art du meilleur scénario au festival d’Angoulême.

[Document présenté de mi-mars à mi-juin 2006]

Jeu de miroir entre la chanson française et la musique pop japonaise

Camembert et sushi
Kenzo Saeki, chant ; Qypthone, groupe voc. et instr. ; Cima Cima, chant...
Sawasdee records 309 933 2 - FGL Productions – 2004
Coffret de 2 disques compacts
BNF, site François-Mitterrand, département de l’Audiovisuel
SDC 12- 193165

On connaît la fascination exercée par un certain "âge d’or" de la chanson française (les années 1950-1960) au Japon. Avec Camembert et sushi, les meilleurs groupes pop japonais revisitent et rendent ainsi hommage à Serge Gainsbourg, à Nino Ferrer, à Bobby Lapointe, mais aussi à certains aspects plus inattendus de notre patrimoine national comme le thème du film… Les tontons flingueurs. Entre kitsch et création, un hommage jubilatoire.

[Document présenté de mi-décembre 2005 à mi-mars 2006]

Le manuscrit du Prix Goncourt 2001

Jean-Christophe Rufin
Rouge Brésil
Manuscrit autographe
BNF, site Richelieu, département des Manuscrits, division occidentale
NAF 27337-27338

Offert par l'auteur à l'occasion de la commémoration du centenaire de l'Académie Goncourt en 2003, le manuscrit du prix Goncourt 2001 a rejoint dans les collections de la Bibliothèque nationale de France d'autres manuscrits d'œuvres couronnées par le prix, comme ceux de À l'ombre des jeunes filles en fleurs, de La Condition humaine ou encore des Mandarins.
À travers les aventures de deux adolescents, Just et Colombe, le lecteur découvre l'histoire de la conquête du Brésil par les Français, dans le tumulte des idées et des luttes de l'époque de la Réforme.

[Document présenté de mi-septembre à mi-décembre 2005]

jeudi 27 décembre 2012

Partagez