Soutenez
le Trésor national
Formulaire de recherche

Collections et services

Estampes et photographie : classement et cotes

Cadre de classement

Le principe de classement des collections du département des Estampes a été établi dès 1750 par Hugues-Adrien Joly : les pièces et recueils sont répartis en grandes séries, conçues d’un point de vue artistique ou d’un point de vue strictement documentaire.
Ce plan de classification a été aménagé et amélioré par Jean Duchesne, devenu conservateur au Cabinet des Estampes en 1800, qui affecta une lettre capitale à chaque série suivie d’une minuscule désignant la sous-série.

Les séries du cadre de classement sont au nombre de vingt-cinq, cinq regroupant les œuvres d’artistes, vingt étant consacrées aux sujets.
Les cotes sont majoritairement structurées selon les lettrages du cadre de classement.
Pour des raisons de gestion du fonds, le cadre de classement a récemment fait l’objet d’une adaptation :

  • les sous séries de certains lettrages ont été simplifiées en une seule signalée par la minuscule z (ainsi de Vz, accueillant tous les ouvrages de topographie indépendamment de la zone géographique).
  • La graphie de certains lettrages est devenue plus précise pour exprimer la combinaison dans le classement des pièces de l’école artistique et de la tranche chronologique (BA13 = Peintres et peintres-graveurs italiens du 13e siècle rangés en supplément relié)
  • Certains lettrages expriment désormais le type de document concerné (ENT JB= Affiches entoilées Zoologie ; JB AFF = Zoologie, affiches publicitaires de grand format ; JB MAT = Zoologie, document en feuilles ou matière)
  • Certains lettrages on été créés en marge de la logique alphabétique du classement, comme :
    • les cotes de suppléments AA et SNR créées au 18e siècle
    • les extensions REC (recueils de documentation classés par collectivités éditrices) et TAP (tirés à part) de création récente
    • CDR (cédéroms et dévédés)
    • MUSEE PL (éléments d’impression) ou MUSEE REL (Défets de reliures)

Il n’y a pas de cadre de classement spécifique pour les fonds de la Réserve des Estampes. La cote est simplement précédée du préfixe RES.

Télécharger

Le cadre de classement des collections du département des Estampes et de la photographie [fichier .pdf – 122 Ko – 28/12/07 – 19 p.]

Aspect et signification des cotes

Œuvres d'artistes graveurs ou photographes

Composition de la cote

La cote se compose :
  • d’un lettrage
  • du numéro d’ordre dans la série du format [8 (octavo), 4 (quarto), Pet. fol. (petit folio), Fol. (folio), Boîte pet. fol., Boîte fol., Ft 4, Ft 5, Ft 6, Ft 7 (formats 4, 5, 6, 7), Roul. (Rouleau)]
Exemple: Dc-178-Fol Œuvre d’Achille Deveria

Cas particuliers : cotes intégrant un nom d’artiste

Le nom de l’artiste figure en sous-cote pour les suppléments aux œuvres d’artistes.
Des artistes peu représentés peuvent ne figurer que dans les « suppléments ».

Les suppléments reliés
AA (ordre alphabétique des artistes) contiennent des documents montés dans des reliures mobiles, de format 1, 2, 3, 4, 5, 6 ou 7 indiqué par le segment numérique.
Exemple : AA-3 (MONORY, JACQUES)

BA13 : Lettrages intégrant une indication de siècle.
Le segment numérique y a par défaut la valeur 1.
Exemple : BA13-1 (CIMABUE)-FOL
Les suppléments non reliés
SNR se constituent de documents en feuilles sous pochettes classées dans des porte-feuilles de format 1, 3 ou 6 indiqué par le segment numérique.
Exemple : SNR-3 (MONACO, PIETRO)
Les suppléments non reliés de cartes postales reproduisant des œuvres d’artistes
Exemple : SNR CP-1 (MONDRIAN, Piet-Cornelis)
Les œuvres d'affichistes
Exemples
ENT DN-1 (ANCOURT, EDWARD /1)
SNR AFF-3 (ABALLAIN, ARTHUR)

Séries documentaires

Composition de la cote

La cote se compose de
  •  la lettre
  • du segment numérique
  • du format
Exemple : RC-36-FOL Figures mystiques de la Vierge

Cotes « Matière » pour les documents en feuilles conservés en boîte

La cote se compose
  • d’un lettrage intégrant la série thématique concernée et de l’indication d’extension matière MAT
    Exemple VA MAT75
  • du numéro dans la série
    Exemple 75
  • du format de la boîte
    Exemple BOITE FOL
  • du sujet concerné (dans certaines séries)
Exemple : VA MAT-75-BOITE FOL Recueil de documents en feuilles sur la topographie de Paris

Préfixes de cotes

Préfixe RES
Pour les documents conservés à la Réserve des Estampes
Exemple : RES DC-12 (B)-FOL Œuvre de Jean-Baptiste Leprince

Préfixe MFICHE
Pour les documents microfichés
Exemple : MFICHE YD-9-8 Catalogue de la vente Quentin de Lorangère, Paris, 22 mars 1744

Préfixe MFILM
Type: MFILM D-20082-20319 ou MFILM COUL E-1-1396
Microfilms sur lesquels chaque image est numérotée. La communication porte sur la bobine correspondant à la tranche numérique. Le numéro de l’image (exemple D20085) vaut pour référence à la reproduction

Préfixe MFILM BOBINE
Type: MFILM BOBINE-1215 (R160102) ou MFILM COULEUR BOBINE-1070 (ICR01218)
Microfilms pour lesquels le volume reproduit a reçu un seul numéro pour la reproduction
La communication porte sur le numéro de la bobine: exemple : Bobine 1215
La référence portée en sous-cote R160102 suivie du numéro de vue vaut pour référence à la reproduction.

mercredi 14 octobre 2009

Écouter la page

Partagez