Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Collections et services

Sélection de fonds entrés depuis 2006 au département des Arts du spectacle

De 2006 à 2008, de nombreux dons et achats ont enrichi les collections de la BnF dans les domaines des arts du spectacle. Une sélection pour le théâtre, la danse, le cabaret et le cirque…

François Billetdoux

Ensemble d’écrits de François Billetdoux (1927-1991), dramaturge, homme de radio et de télévision

Va donc chez Törpe, de François Billetdoux, mise en scène d´Antoine Bourseiller, Studio des Champs-Elysées, 1961. Photographie de Roger Pic

Va donc chez Törpe, de François Billetdoux, mise en scène d'Antoine Bourseiller, Studio des Champs-Elysées, 1961. Photographie de Roger Pic.

Ce fonds est composé d’archives théâtrales et de manuscrits d’articles, romans, scénarios de films et téléfilms, et pièces et émissions radiophoniques. Tchin-tchin (1959), Va donc chez Törpe (1961), Il faut passer par les nuages (1964), Réveille-toi Philadelphie (1988)…autant de pièces qui évoquent le souvenir de grands moments de théâtre, servis par des acteurs comme Madeleine Renaud, ou par les Comédiens français.

Ces archives permettent de pénétrer au cœur même de la création littéraire de François Billetdoux. De multiples versions de chaque pièce s’accompagnent de notes préparatoires.

(Don de Madame Evelyne Billetdoux, 2007)

Raymond Hermantier

Archives artistiques de Raymond Hermantier (1924-2005), acteur, metteur en scène et animateur de théâtre.

Macbeth, de William Shakespeare, mise en scène de Raymond Hermantier, Théâtre de l´ Odéon, 1969. Photographie de Roger Pic

Macbeth, de William Shakespeare, mise en scène de Raymond Hermantier, Théâtre de l' Odéon, 1969. Photographie de Roger Pic.

La conception du théâtre populaire en plein air de Raymond Hermantier naît de sa tournée en Alsace avec André Clavé et sa roulotte (1943). A partir de 1950, il monte de nombreuses pièces, dont Georges Delerue, rencontré en 1947, composera les musiques de scène. De 1959 à 1961, chargé de mission au sein du Groupe d’action culturelle, il sillonne les villages d’Algérie et monte des œuvres de la tradition populaire avec des acteurs algériens. A partir de 1965, il se voit confier des missions culturelles au Sénégal, anime des stages et devient conseiller de réalisation en service au Théâtre Daniel Sorano de Dakar.

(Don de la famille Hermantier, 2006)

Alain Ollivier

Archives artistiques d’Alain Ollivier, acteur, metteur en scène, directeur de compagnie.

Alain Ollivier suit les cours de Georges Wilson et Alain Cuny à l’Ecole Charles Dullin et débute en 1960. En 1967, il reçoit un prix pour la mise en scène d’une pièce de Kateb Yacine. Cependant il privilégie sa carrière d’acteur et travaille sous la direction de Jacques Lassalle, Roger Planchon, Peter Brook, Antoine Vitez… En 1979, il revient à la mise en scène et fait connaître en France les pièces de l’autrichien Thomas Bernhard et du brésilien Nelson Rodrigues. De 1983 à 2002, il dirige le Studio-Thèâtre de Vitry, un ancien entrepôt reconverti par Patrick Bouchain. De 2002 à 2007, il dirige le Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, Centre dramatique national.

(Don de Monsieur Alain Ollivier, 2008)

Cabaret L’Écluse

Ensemble de documents concernant le cabaret L’Écluse et son fondateur

Situé à Paris, quai des Grands Augustins, L’Ecluse a été créé par Marc Chevalier et André Schlesser, chanteurs sous le nom de Marc et André. De 1951 à 1974, cette petite salle tout en longueur sert de tremplin à de nombreux artistes. Léo Ferré, Barbara, Cora Vaucaire, Jacques Brel, Serge Lama, Brigitte Fontaine,… y font leurs débuts. Le Mime Marceau s’y produisit également, ainsi que les marionnettistes Yves Joly et Philippe Genty. Raymond Devos, Jacques Grello, Jacques Dufilho, Alex Métayer,… y présentèrent leurs sketches.
Le fonds se compose des archives du cabaret (administration, programmation, presse, photographies) et de documents concernant la carrière du duo Marc et André, dont des partitions et des disques.

(Provenance Monsieur Marc Chevalier, 2008)

Espanita Cortes

Costumes de scènes d’Espanita Cortes, danseuse

Espanita Cortes entre en 1946 à l’Opéra comme danseuse étoile de caractère. A l’Opéra Comique, elle règle les tableaux exotiques comme maître de ballet et officie aussi comme chorégraphe. Sa collection de costumes de scène est le reflet de sa carrière de soliste, interprète de danses régionales espagnoles et notamment du flamenco. Ses costumes de récitals ont été conçus par Christian Bérard, José de Zamora, Paul Colin, Yves Brayer. Ils complètent le fonds de la danseuse Argentina.

(Don de Madame Espanita Cortes, 2008)

Théâtre du Soleil

Archives du Théâtre du Soleil

Iphigénie à Aulis, d´Euripide, mise en scène d´ Ariane Mnouchkine, Théâtre du Soleil, 1990. Photographie de Michèle Laurent

Iphigénie à Aulis, d'Euripide, mise en scène d' Ariane Mnouchkine, Théâtre du Soleil, 1990. Photographie de Michèle Laurent.

En mai 1964, Ariane Mnouchkine crée le Théâtre du Soleil, coopérative ouvrière de production. C’est le début d’une aventure théâtrale et humaine itinérante, qui s’incarne en un lieu, la Cartoucherie de Vincennes. Ariane Mnouchkine et ses amis renouvellent le genre théâtral en s’inspirant des traditions orientales, en inventant un nouvel espace scénique, en faisant de la musique un acteur à part entière du spectacle, en explorant les techniques de l’improvisation, de la danse, du mime, du masque, de l’acrobatie.

Le fonds contient majoritairement de la documentation sur les spectacles, de la conception à la réception. Il comporte aussi les costumes de scène créés pour le cycle Les Atrides.

(Don du Théâtre du Soleil, 2007)

Matias

Ensemble de maquettes du décorateur Matias (1926-2006)

Matias. Du vent dans les branches de Sassafras, de René de Obaldia. Limoges, petit théâtre de la Visitation, 1973. Maquette de costume pour deux peintres

Matias. Du vent dans les branches de Sassafras, de René de Obaldia. Limoges, petit théâtre de la Visitation, 1973. Maquette de costume pour deux peintres.

Né en Suisse en 1926, le peintre et décorateur Charles Henrioud, dit Matias, s’installe à Paris en 1950. Il commence sa carrière artistique comme illustrateur de livres pour enfants.

A partir de 1960, grâce à son travail de décorateur de spectacles, il noue des collaborations artistiques avec les auteurs dramatiques Robert Pinget et Samuel Beckett, les metteurs en scène et comédiens Jean-Louis Barrault, Roger Blin, Jean-Marie Serreau, Laurent Terzieff… Jusqu’en 1986, il décore environ 70 spectacles : théâtre, cinéma, opéra. Parallèlement, il mène une carrière de peintre, à laquelle il se consacrera totalement, de 1986 à sa mort en 2006.

Le don est constitué de 11 maquettes en volume et plus 900 maquettes planes, ainsi que de programmes, affiches et coupures de presse.

(Don de Monsieur Jacques Crozet, 2007)

Gilles Duché

Ensemble de maquettes du décorateur Gilles Duché

Duché, Gilles. Ivanhoé. 1966. Maquette de costume pour Réginald Front de Boeuf en chevalier.

Duché, Gilles. Ivanhoé. 1966. Maquette de costume pour Réginald Front de Boeuf en chevalier.

Par l'intermédiaire de son ami le dramaturge Michel Vinaver, le peintre Gilles Duché a fait don de la totalité de ses créations pour le théâtre, soit 1567 maquettes planes de décors et de costumes.

Ces pièces rendent compte du travail particulier effectué par l'artiste de 1952 à 1966 pour des spectacles en plein air produits par les stagiaires de l’Education populaire ou à l’occasion de festivals.

Ces spectacles ont été réalisés par les metteurs en scène Gabriel Monnet, Pierre Barat, Jean Lagénie et Henri Cordreaux, au service d'auteurs comme Bernard Shaw, Alfred Jarry, Michel Vinaver, Aristophane et Walter Scott.

(Don de Monsieur Gilles Duché, 2008).

Punch

Archives, photographies, objets, ayant appartenu à Punch (Pierre Bonvallet)

Clown blanc du Cirque d’Hiver et du Cirque Médrano dans les années 50 ; cet ensemble comporte notamment une malle-penderie de clown.

(Provenance Madame Liliane Bonvallet, 2008)

Maurice Rostand

Fonds Maurice Rostand (1891-1968), poète, auteur dramatique et romancier

Le procès d´Oscar Wilde, de Maurice Rostand, Comédie des Champs Elysées, 1948. Photographie de George Henri

Le procès d'Oscar Wilde, de Maurice Rostand, Comédie des Champs Elysées, 1948. Photographie de George Henri.

Maurice Rostand est le fils aîné d’Edmond Rostand et de Rosemonde Gérard. A dix-neuf ans, il fait paraître avec Jean Cocteau une revue, Schéhérazade. Parmi les pièces les plus connues de cet auteur et dramaturge : Un Bon petit diable, adapté de la Comtesse de Ségur (1911), Le Procès d’Oscar Wilde (1935). En 1943, Souvenez-vous, Madame est jouée avecsuccès au Théâtre de l’Odéon. En 1920 il publie L’Homme que j’ai tué, court roman sur un thème pacifiste qui obtiendra une audience internationale, particulièrement en Allemagne.

Le fonds est constitué essentiellement d’ouvrages, d’écrits divers de et sur Maurice Rostand et sa famille, de correspondances et de photographies.

(Don de Monsieur Michel Desbruères, 2006)

René Aubert

Fonds René Aubert (1899-1994), auteur dramatique et journaliste

Lecture de la pièce de René Aubert La Cathédrale, chez l´ auteur en 1947

Lecture de la pièce de René Aubert La Cathédrale, chez l' auteur en 1947.

Après ses études, René Aubert vient mener à Paris une carrière de journaliste tout en satisfaisant sa passion pour le théâtre. Ses pièces commencent à être jouées à partir de 1934 mais c’est surtout après guerre que ses créations se retrouvent à l’affiche. Le fonds permet de suivre cette carrière et de découvrir beaucoup de manuscrits inédits. Correspondance, presse, photographies complètent l’ensemble. Ce fonds illustre la création théâtrale courante à Paris dans les années 50 et 60.

(Don de Monsieur Francis Aubert, 2008)

Anca Visdei

Archives professionnelles d’Anca Visdei, écrivain et auteur dramatique

Ce matériel retrace le parcours singulier d’un auteur d’origine roumaine qui a choisi d’écrire en français. Passionnée de théâtre, Anca Visdei soumet ses premiers essais à Jean Anouilh. Elle  se fait connaître avec  la pièce Toujours ensemble (premier état pour la radio en 1990), expression de son expérience de l’univers totalitaire. Ses autres pièces donnent un point de vue original notamment sur le théâtre (Madame Shakespeare, 2004-05) ou la séduction (Dona Juana, représentée entre autres en 1994 au Guichet-Montparnasse).

(Don de Madame Anca Visdei, 2007)

André Veinstein

Archives d’André Veinstein (1916-2001)

De 1953 à 1970, André Veinstein est chargé de la direction des collections des arts du spectacle rassemblées autour de la collection Rondel à la Bibliothèque de l’Arsenal. Il les enrichira en acquérant les fonds de grands praticiens comme Edward Gordon Craig, Louis Jouvet, Etienne Decroux. Il fonde en 1954 la Société internationale des Bibliothèques-Musées des Arts du spectacle (SIBMAS). Il a été également rédacteur en chef des Cahiers d’études de radiotélévision, directeur de la collection Pratique du théâtre éditée par Gallimard et professeur à l’Université de Paris VIII à partir de 1971.

Ses archives sont le reflet des collections du département et de sa carrière originale, notamment dans le domaine de la recherche théâtrale, qu’il a renouvelé avec des ouvrages comme La mise en scène théâtrale et sa condition esthétique.

(Don de Messieurs Alain et Gilles Veinstein, 2008)

Yvette Chauviré

Archives d’Yvette Chauviré, danseuse

Portrait d´Yvette Chauviré en studio, s. d. Photographie de Serge Lido. © Serge Lido. BnF | Département des Arts du spectacle

Portrait d'Yvette Chauviré en studio, s. d. Photographie de Serge Lido.

Yvette Chauviré étudie la danse à l’école de l’Opéra de Paris de 1927 à 1931 et est nommée étoile en 1941. Sa carrière se déroule dans le cadre de l’Opéra mais aussi dans des compagnies extérieures, comme le Nouveau Ballet de Monte Carlo, le Royal Ballet, le Grand Ballet du Marquis de Cuevas. Elle fait ses adieux à la scène à l’Opéra de Paris en 1972 avec Giselle, dont elle reste l’une des plus grandes interprètes. De 1963 à 1982, elle est conseiller artistique du Ballet de l’Opéra, dirige l’Académie internationale de danse et enseigne à l’Ecole de danse de l’Opéra.

Le fonds contient quatre journaux de bord, des croquis de scènes, un dossier sur le Nouveau Ballet de Monte Carlo (1946-1947), des notes et des scénarios, des contrats, des programmes, des photographies, des affiches et environ 47 costumes et accessoires de scène.

(Don de Madame Yvette Chauviré, 2008)

mardi 15 décembre 2009

Écouter la page

Partagez