Collections et services

Collectes ciblées de l'internet français

Les archives de l’internet sont issues de collectes larges et de collectes ciblées. Celles-ci regroupent les collectes « courantes » (qui concernent des sites de référence sur un champ disciplinaire donné) et les collectes « projet » (qui ont une vocation transversale et portent sur un événement ou un thème particulier).

Les collectes courantes

Les collectes courantes portent sur plus d’une dizaine de milliers de sites, sélectionnés par les départements de la BnF suivants :

  • Arts du spectacle
  • Audiovisuel
  • Cartes et plans
  • Dépôt légal
  • Droit, économie, politique
  • Estampes et photographie
  • Littérature et art
  • Musique
  • Orientation et recherche bibliographique
  • Philosophie, histoire, sciences de l'homme
  • Sciences et techniques

Depuis 2011, ces collectes sont réalisées à des fréquences variables pour les différents sites selon les demandes des départements (de « une fois par semaine » à « une fois par an »).

En partenariat avec la BnF, trois bibliothèques de région (Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg ; Bibliothèque municipale de Nancy ; Médiathèques Montpellier Méditerranée Métropole) sélectionnent également des sites respectivement sur :

  • Alsatiques
  • Lorraine
  • Montpellier Languedoc-Roussillon

Les collectes projet

Les collectes projets se caractérisent par leur sensibilité plus forte à l’actualité et par leur transversalité. Elles sont souvent réalisées en coopérations avec des partenaires externes (bibliothèques, centres de recherches, associations).

En 2017, les collectes suivantes ont été menées par la BnF :

  • Accords internationaux
  • Actualités
  • Élections (élections présidentielles et législatives)
  • Grande guerre sur le web
  • Maisons de vente
  • Mouvements sociaux
  • Presse payante
  • Publications officielles
  • Solidarité(s)

Enfin, la BnF dispose d’une procédure de « collecte d'urgence » qui permet de capturer rapidement des sites à collecter à une date précise (pour les sites de salons ou de festivals, par exemple) ou susceptibles de disparaître.

lundi 19 février 2018

Partagez