La BnF

Département de l'Audiovisuel

Salle A. Bibliothèque du Haut-de-jardin du site François-Mitterrand © David Paul Carr / BnF
Le département de l’Audiovisuel, issu de la Phonothèque nationale, conserve et communique les collections de documents sonores, de vidéos et de documents multimédias (multisupports, logiciels, jeux vidéos…) sur tous les supports, entrés à la BnF par dépôt légal, mais aussi par acquisition, par don ou par dépôt volontaire. Cet ensemble représente aujourd’hui près de 1 500 000 documents. Ouvrages et revues en lien avec ces domaines, ainsi que des fonds d’archives spécifiques y sont également consultables. Le département conserve aussi une collection unique de 1 300 appareils d’enregistrement et de lecture de documents sonores, de vidéos et de multimédias.

Actualités du département de l'Audiovisuel

Ciné-trucages : de Méliès au numérique

jusqu'au 31 août 2018
François-Mitterrand - Bibliothèque d’étude (niveau Haut-de-jardin)

-
42 films sur tous les postes audiovisuels des salles de lecture du Haut-de-jardin
17 films sur le grand écran de la salle A, du mardi au dimanche à 17h

Art trompeur, le cinéma se fonde dès ses origines sur l'illusion visuelle. Les premiers trucages apparaissent en effet dès 1898 avec Un homme de tête de Georges Méliès ou 1903 avec Le vol du grand rapide, d'Edwin. S. Porter. Les effets spéciaux, omniprésents dans toute la production actuelle, à Hollywood comme ailleurs, s'inscrivent ainsi dans la très longue histoire des ciné-trucages.

L'escalade vers des images toujours plus spectaculaires, vers des effets réputés toujours plus réalistes, répond à l'invitation jadis lancée par Georges Méliès : "Acceptez, chers amis, que je m'adresse à vous tels que vous êtes vraiment. Des sorciers, de belles sirènes, des voyageurs, des aventuriers et des magiciens. Je vous invite à rêver avec moi."

Car inventer et mettre en oeuvre un trucage, relève toujours de l'artisanat, même quand il s'agit de diriger des équipes d'animateurs et d'intégrateurs à l'ère numérique. Le savoir-faire en matière de cache, de maquette, de maquillage et de prothèse, de procédé optique, d'incrustation électronique ou d'intégration 3D, se trouve dans les mains et surtout l'imagination de prestidigitateurs, travaillant dans la pénombre de leurs oeuvres.

Ciné-trucages présente cette grande histoire à travers les oeuvres les plus emblématiques, et ce jusqu'aux séries contemporaines. Le chapitre Vidéo-trucages présente des artistes du trucage à la télévision, depuis les années 50 jusqu'aux vidéo clips, et quelques incontournables plasticiens de l'art (vidéo)numérique. Enfin, Ciné-simulacres dresse le portrait de d'illusionnistes réputés, pour mieux nous faire entrer dans les coulisses de quelques films célèbres.
En savoir plus

sur le blog Lecteurs

68, la parole libérée

jusqu'au 31 août 2018
François-Mitterrand - Bibliothèque d’étude (niveau Haut-de-jardin)

-

Caroline de Bendern, « Marianne de Mai 68 », Paris, manifestation du 13 mai 1968

Les journées de mai 1968 ont été courtes et violentes. Mais à force de diffuser les images des barricades en feu, ces photographies sont devenues les icônes de la Révolution introuvable, que chaque commémoration met à nouveau sur le devant de la scène.

L’essentiel est peut-être ailleurs, dans la “libération de la parole” qui s’opère progressivement dans les années 68, celle alors inédite des ouvriers ou des femmes.

Le cinéma se fait alors le porte-voix d’une (r)évolution chère à une génération, mais dont les enjeux en matière d’égalité ou d’expression politique, restent toujours aussi brûlants.

Films à consulter sur les écrans audiovisuels de la Bibliothèque du Haut-de-jardin.

En savoir plus

sur le blog Lecteurs

Des tablettes à disposition en salle A et B

François-Mitterrand - Bibliothèque d’étude (niveau Haut-de-jardin)

 
Des tablettes Ipad sont mises à disposition contre une pièce d'identité, permettront de consulter dans l'enceinte des salles de lecture A et B des applications multimédia sélectionnées et des ressources média  : 
  • jeux vidéo (ex : "Badland", Frogmind 2012)
  • livres enrichis (ex: "Retour à Béziers", L'Apprimerie 2014)
  • applications culturelles (ex. : "Les Petits monstres d'Odilon", RMN 2012)
  • PressReader pour des contenus médias

Des jeux vidéo sur tous les postes audiovisuels en Haut-de-jardin

François-Mitterrand - Bibliothèque d’étude (niveau Haut-de-jardin)

 

Unmanned © Molleindustria, But that was yesterday © Michael Molinari, Westerado © Ostrich Banditos, Samorost © Jakub Dvorský, Elude © Gambit

Une sélection de jeux web indépendants est proposée sur tous les postes audiovisuels des salles du Haut-de-Jardin.

Les thèmes et les choix graphiques sont très diversifiés dans cette première sélection. Elle est destinée à s'enrichir progressivement de nouveaux titres :
  • graphismes dessinés (Daymare Cat, Cube escape)
  • esthétique des jeux Atari 2600 (Dont look back)
  • éloge de l'amitié (...But that was yesterday)
  • hommage aux grandes heures de la console NES (Abobo’s big adventure).

Jeux sur console en salle A

François-Mitterrand - Bibliothèque d’étude (niveau Haut-de-jardin) - Salle A

Jeux PS3

Jeux PS3

  • Jeux pour console sur demande :
Une sélection d'une trentaine de jeux PS3 et PS 4 est disponible à la demande sur deux consoles Play Station 3 et Play Station 4 en salle A.

  • Jeux vidéo à plusieurs les samedis et dimanches :
Des séances à plusieurs joueurs (de 2 à 4) et sur grand écran sont organisées en salle A ; elles ont lieu dans l'espace du Salon de cinéma les samedis et dimanches de 13h à 16h. Plusieurs titres sont disponibles sur demande.

mercredi 4 juillet 2018

Écouter la page

Contact

  • Pascale Issartel
    Directrice
    Téléphone : 01 53 79 53 00
    Télécopie : 01 53 79 47 01
    Courriel : audiovisuel@bnf.fr

    Pour une recherche bibliographique, posez une question à SINDBAD, le service de réponses à distance de la BnF.
Partagez