La BnF

Département des Manuscrits

Grandes Chroniques de France, 1375-1400
Tirant ses origines de la bibliothèque des rois de France, le département des Manuscrits conserve la plus importante collection au monde de manuscrits médiévaux, modernes et contemporains. Elle comprend de nombreuses copies anciennes, unica, textes scientifiques, manuscrits décorés et à peintures. Enrichies par des dons d’auteurs, d’hommes politiques ou d’universitaires, par des mécénats ou des achats, les collections sont encyclopédiques : chansons de geste, religions d’Orient et d’Occident, histoire moderne et contemporaine, manuscrits littéraires...
Les collections de manuscrits originaux sont complétées par des livres et revues en toutes langues, des microformes et des fac-similés. La salle de lecture est ouverte aux lecteurs de la Bibliothèque de recherche ; la consultation de certains manuscrits doit faire l'objet d'une autorisation spéciale.

Actualités du département des Manuscrits

Présentation du dernier volume des Cahiers 1894-1914 de Paul Valéry

Mardi 21 juin 2016 à 17h30
Site Richelieu - salle des Commissions

Paul Valéry en 1922 © Albert Harlingue / Roger-Viollet

Paul Valéry en 1922

A l’occasion de la publication du treizième et dernier volume des Cahiers 1894-1914 de Paul Valéry, le département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France, les éditions Gallimard et l’Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM-CNRS/ENS) présenteront le livre et un ensemble de manuscrits du fonds Valéry le mardi 21 juin à 17h30 à la Bibliothèque nationale de France.

Avec la participation de :

  • Michel Deguy, préfacier du tome XIII,
  • Nicole Celeyrette-Pietri et William Marx, responsables de l’édition du tome XIII,
  • et sous la présidence de Marie Odile Germain, conservateur général au département des Manuscrits.

Le manuscrit de La Folie en tête de Violette Leduc entre à la BnF

La Bibliothèque nationale de France vient de faire l’acquisition du manuscrit de La Folie en tête, roman de Violette Leduc paru en 1970. Inconnu jusqu’ici, ce document unique offre une version très différente du texte imprimé qui avait été publié peu de temps avant la disparition de son auteur. Ce manuscrit, qui comprend de nombreux passages inédits, est par ailleurs le premier de Violette Leduc à rejoindre les collections de la BnF.

Cet objet littéraire – comme toute l’œuvre de Violette Leduc – se situe à mi-chemin entre roman et autobiographie. Faisant suite à ses œuvres précédentes, il s’étend tout particulièrement sur les débuts en littérature de Violette Leduc, dans le sillage de Maurice Sachs pendant la Deuxième Guerre Mondiale, au cours de laquelle elle pratique pour survivre la vente de vivres au marché noir. Il se poursuit dans l’ambiance bien particulière du Saint-Germain-des-Prés de la fin des années 1940. La description de ses rencontres avec ses contemporains forme une galerie de portraits d’une intensité particulièrement saisissante : Jean Genet, Jean Cocteau, Jacques Guérin, Jean-Paul Sartre, Nathalie Sarraute et, par-dessus tout, Simone de Beauvoir provoquent tour à tour chez Violette Leduc des sentiments passionnés.

Violette Leduc occupe une place bien particulière dans la littérature française du XXe siècle. Eloignée radicalement des écoles et des mouvements, elle aura développé au cours de son existence un style tout à fait caractéristique, nourri du matériel autobiographique, y compris dans ses aspects les plus sordides. Ecrivain de l’ébranlement amoureux, du naufrage passionnel, Violette Leduc aura en permanence cherché à faire de son malheur la source d’un lyrisme sombre.

Cette matière, que l’époque jugera souvent profondément impudique, aura provoqué une censure systématique de son oeuvre. C’est le cas en particulier pour le troisième roman de Violette Leduc, Ravages, refusé en l’état par Albert Camus au nom des éditions Gallimard et dont la première partie, publiée bien des années plus tard sous le titre Thérèse et Isabelle, constitue la première description crue en langue française de l’amour physique entre femmes.

Cette censure avait également touché la publication de La Folie en tête et explique l’intérêt considérable du manuscrit qui vient d’être acquis, en ce qu’il permet de découvrir une version du texte très différente du texte imprimé.

Marcel Proust, l'Agenda 1906

Première édition électronique intégrale d’un manuscrit de Proust

Agenda 1906 de Marcel Proust

Agenda 1906 de Marcel Proust

Les éditions de la BnF publient la reproduction en fac similé d’un agenda inédit de Marcel Proust, acquis en 2013, accompagné de sa transcription et de notes critiques. L'édition électronique de l’Agenda 1906 est disponible gratuitement sur la plateforme OpenEdition books. Chaque page est retranscrite avec de nombreux renvois à d’autres documents du fonds Proust, accessibles sur Gallica.
En savoir plus

Communiqué de presse [fichier .pdf – 51 Ko – 27/10/15 – 1 p.]

Communication des imprimés anciens du fonds Chinois sur le site F.-Mitterrand

jusqu'à nouvel avis

Suite à la signature d'une convention entre la BnF et l'Université du Shandong portant sur le signalement du fonds ancien d'imprimés chinois de la BnF et sa numérisation partielle, les imprimés portant les cotes Chinois 1 à Chinois 9084 (7) sont consultables en salle de lecture de la Réserve des Livres rares sur le site François Mitterrand (Bibliothèque de recherche, niveau Rez-de-jardin). Le retour de ces documents sur le site Richelieu est prévu en septembre 2016.

Cette modification ne concerne pas les formats particuliers : nains, atlas, paravents, rouleaux.... qui restent consultables site Richelieu.

vendredi 27 mai 2016

Écouter la page

Voir aussi

Contact

Isabelle le Masne de Chermont
Directrice
Secrétariat : 01 53 79 82 80
Télécopie : 01 53 79 89 00
Courriel : manuscrits@bnf.fr

Pour une recherche bibliographique, posez une question à SINDBAD, le service de réponses à distance de la BnF :
Poser votre question à SINDBAD

Partagez