Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Collections et services

Les départements

Informations sur les départements

Les cinq sites publics de la BnF

Les cinq sites publics de la BnF

La Bibliothèque nationale de France est organisée aujourd’hui par départements de collections.
Au cours de son histoire, elle est passée des presque mille manuscrits précieux de la Librairie royale de Charles V (1338-1380) à des dizaines de millions de documents sur tous supports (parchemin, papier, objets, multimédia, électroniques…) et de tous types (manuscrits, imprimés, documents graphiques, sonores, cartographiques…).
Les premiers départements sont organisés au XVIIIe siècle selon une logique de supports, qui sépare les livres imprimés des documents manuscrits, et donne leur autonomie aux images et aux objets.
Des collectionneurs d’estampes, de musique, de théâtre (Michel de Marolles, Sébastien de Brossard, Auguste Rondel) ou des conservateurs (Edmé-François Jomard, Joseph Van Praet), des spécialistes d’un nouveau média (Ferdinand Brunot pour le son) permettent ainsi à des fonds spécialisés de se constituer avec une logique propre (images, musique, spectacles), anticipant, parfois de très nombreuses années à l’avance, la création de services spécialisés, puis de véritables départements qui seront issus de leur démarche.
L’installation des collections de documents imprimés et audiovisuels sur le site François-Mitterrand à la fin des années 1990 est l’occasion d’une réorganisation des collections par thèmes et par spécificités.
Les 14 départements sont répartis sur 5 sites :
  • site F.-Mitterrand
  • site Richelieu-Louvois
  • Bibliothèque de l’Arsenal
  • Bibliothèque-Musée de l’Opéra
  • Maison Jean Vilar
Le site François-Mitterrand propose deux espaces de lecture complémentaires :
  • la Bibliothèque d’étude, généraliste et encyclopédique, dont toutes les collections sont en accès direct dans les salles de lecture,
  • la Bibliothèque de recherche, qui conserve la production française imprimée depuis les débuts de l’édition, puis, depuis le début du XXe siècle les documents sonores puis audiovisuels et multimédias.  

jeudi 20 janvier 2011

Partagez