Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Collections et services

Langues et linguistique

De la langue d’oc au français, du basque à l’alsacien, du catalan à l’espagnol…

Langues française, régionales et étrangères

La BnF est un lieu d’étude incontournable pour la langue française, les langues régionales et les langues minoritaires. Les langues étrangères sont très largement représentées.
Europa poly-glotta, Africa poly-glotta scribendi modos gentium exhibens, Asia poly-glotta linguarum genealogiam, opera Godofr. Henselii

Europa poly-glotta, Africa poly-glotta scribendi modos gentium exhibens, Asia poly-glotta linguarum genealogiam, de Godofr. Henselii

Les collections autour de la langue française du site François-Mitterrand comportent des ouvrages généraux (dictionnaires, grammaires,..), des ouvrages théoriques et des revues sur l’histoire de la langue. Des dictionnaires et des grammaires sont consultables dans toutes les salles, avec un fonds plus pointu dans les salles de littérature française (salle H de la Bibliothèque d'étude et salle V de la Bibliothèque de recherche) : philologie, dictionnaires étymologiques, histoire de la normalisation de la langue.

La Bibliothèque conserve aussi des fonds sur les langues régionales ou minoritaires :

  • les langues d’oïl et d’oc,
  • le franco-provençal,
  • les langues des régions françaises et transfrontalières (alsacien, corse, basque, breton, catalan, etc),
  • les créoles à base française,
  • le français parlé hors de France (belge, suisse, québécois, français d’Afrique),
  • le français parlé en France et issu de l'immigration,
  • les langues parlées dans les îles du Pacifique ou en Guyane (hmong).

Ces ouvrages sont classés en accès libre selon une logique linguistique. Ainsi, l’alsacien est classé avec les langues germaniques, le corse avec les dialectes italiens, le catalan et le basque avec l’espagnol, le breton avec l’ensemble des langues celtiques à la suite de l’anglais, etc.

En Bibliothèque d'étude, la salle G propose l'ensemble des langues étrangères et la salle H la langue française, le latin et le grec ancien.
En Bibliothèque de recherche, les salles U et W regroupent l'ensemble des langues étrangères et les langues latines et grecques et la salle V la langue française.

Pour les langues étrangères, outre les dictionnaires de langues unilingues et multilingues, le département Littérature et art conserve des atlas linguistiques, des études sur les langues et des histoires des langues.

Sur le site Richelieu, plus de 200 langues sont représentées dans les collections du département des Manuscrits. L’ancien français et les langues romanes y occupent une place importante, aux côtés des langues classiques (latin et grec), et des langues de l’Afrique à l’Asie en passant par l’Amérique et le Moyen Orient. Les collections orientales couvrent une centaine de langues et d’alphabets différents pratiqués en Afrique, sur le continent américain, et dans tout le monde asiatique. Le département conserve également, depuis ses origines, des manuscrits en langues anciennes : égyptien ancien, assyrien, syriaque, sabéen, samaritain.

A la Bibliothèque de l’Arsenal sont conservés des ouvrages en langue d’oc, recensés dans le Catalogue des livres occitans du fonds ancien de la Bibliothèque de l'Arsenal.

Des lieux pour apprendre...

Laboratoire français langue étrangère
Situé au fond du niveau bas de la salle G, le Laboratoire de français langue étrangère, composé de 10 cabines, propose des ouvrages pratiques pour l'apprentissage du français.

Située en début de la salle G, la cote PRAT042 à 049 regroupe les ouvrages de base utiles à l'apprentissage des langues étrangères : dictionnaires bilingues français-langue étrangère, lexiques, méthodes, guides de conversation, grammaires, aide-mémoires, manuels en anglais, allemand, arabe, chinois, espagnol, hébreu, polonais, roumain, russe, japonais, etc.
Une documentation plus approfondie est répartie dans les différentes aires linguistiques de la salle.

Des collections particulières sur le site François-Mitterrand

  • La Bibliothèque de recherche est particulièrement riche en ouvrages sur les langues et littératures d’oc, la poésie celtique et la langue basque. Pour cette dernière, la majorité des livres a été léguée par le linguiste Antoine d’Abbadie en 1901, réunis dans le Fonds Z-Basque. Ils sont en majorité en basque espagnol et basque français. On peut citer parmi ces documents la revue en langue basque Californiako Eskual herria, publiée à Los Angeles à partir de 1893.
  • Des fonds spécifiques pour la langue étrusque et les langues et cultures du Pacifique et d'Amérique du Nord sont également conservés au département Philosophie, histoire, sciences de l’homme. La langue utilisée par les Étrusques entre le VIIIème siècle et la fin du Ier siècle avant notre ère en Étrurie (Italie centrale, ca. Toscane) a adopté un système d’écriture issu du grec. Elle a donné naissance à l’alphabet latin dans une ultime évolution. Près de douze milles inscriptions étrusques nous sont parvenues : elles proviennent essentiellement des régions de Campanie, du Latium , de Falerii et Faliscus, Véies, Caeré, Tarquinia en Etrurie mais aussi de régions qui deviendront la future Gaule Narbonnaise, la Corse, la Sardaigne et l’Afrique du Nord. Entreprise éditoriale majeure, le Corpus Inscriptionum etruscarum (CIE) initié par Carl Pauli en 1885 se poursuit encore. Le premier volume est paru en 1893 et  le dernier remonte à 2006. La chronique intitulé Rivista di epigrafia etrusca publiée dans la revue italienne Studi etruschi (SE) met à jour régulièrement les découvertes et les publications dans ce domaine. Les grands recueils d’inscriptions sont disponibles en libre accès dans les fonds épigraphiques en salle L. Les études consacrées à la langue étrusque, comprenant un peu moins de deux cents titres, sont conservées en magasin et consultables dans toutes les salles de la Bibliothèque de recherche.

vendredi 23 janvier 2015

Écouter la page

Voir aussi

Littérature

Une question ?

Le service SINDBAD fournit gratuitement des références de documents et des informations factuelles. Poser votre question à SINDBAD
Partagez