S’abonner à la Lettre aux lecteurs.
Logo de la BnFLettre aux lecteurs
À LA UNE
2013, une année charnière
© Dominique Perrault Architecte/Adagp 2012 Comme nous l’annoncions dans le magazine Chroniques n° 63, « La BnF refait son entrée », et dans la Lettre aux lecteurs n° 55 (novembre-décembre 2012), des travaux se dérouleront sur le site François-Mitterrand à partir de janvier 2013 pour la construction d’une nouvelle entrée et la rénovation des salles de lecture de la Bibliothèque du Haut-de-jardin. Pendant la durée des travaux, la bibliothèque reste ouverte mais des modifications temporaires d’accès, de circulation et de disponibilité de certains services, ainsi que des nuisances liées aux travaux, sont à prévoir.
Si les budgets alloués aux chantiers de rénovation tant sur le site François-Mitterrand que sur le site Richelieu, ainsi qu’aux programmes de numérisation sont préservés, la BnF doit s’adapter à un contexte budgétaire contraint dans le cadre de la politique générale de maîtrise des dépenses publiques. De nombreuses réflexions sont en cours sur le fonctionnement de la bibliothèque comme sur les services aux publics. Elles devraient se concrétiser pour beaucoup à la fin du premier semestre.
Les mandats de vos représentants au Conseil d’administration se termineront courant 2013. Qu’ils soient remerciés pour leur participation et leur investissement dans la vie de la bibliothèque au cours de ces trois dernières années.
Deux nouveaux représentants seront élus par les usagers, pourquoi pas vous ?
2013 s’annonce comme une nouvelle étape à franchir. La BnF mettra tout en œuvre pour assurer les meilleures conditions d’accueil et de travail aux lecteurs qui lui font confiance : vous avez été plus de 925 000 à fréquenter nos salles de lecture en 2012 et nous vous remercions de votre fidélité.
  RICHELIEU
Les collections se préparent à déménager
Pendant que le chantier se poursuit dans la zone en travaux, la BnF prépare déjà les collections qui devront déménager en 2014-2015. En effet, pour permettre la rénovation de la 2e moitié du quadrilatère Richelieu le long de la rue Vivienne, toutes les collections actuellement conservées sur le site devront être déplacées, que ce soit au sein du bâtiment ou, provisoirement, sur d’autres sites. 19 lampes à huiles conditionnées dans un même bac © Olivier Moravik / BnF
Ainsi, depuis plusieurs mois, l’ensemble des départements, aidés de vacataires, s’affairent pour reconditionner les documents et les objets les plus fragiles et les plus précieux.
Manuscrits, estampes, maquettes, cartes sont mises en pochettes ou en boîtes. Pour de nombreuses pièces, des conditionnements sur mesure sont réalisés, comme ce fut le cas des globes du département des Cartes et plans. Au département des Monnaies, médailles et antiques, statuettes en bronze et lampes en terre cuite sont stockées en bacs, calées par des mousses.
Ces opérations se poursuivront encore plusieurs mois dans tous les départements, garantissant à terme l’intégrité et la sécurité des collections, pour beaucoup uniques au monde, lors des futurs transferts.
Photos du chantier sur le site www.bnf.fr > Rénovation de Richelieu > La rénovation de Richelieu en images et en chiffres
  RESSOURCES NUMÉRIQUES
Klapp, une bibliographie d’histoire littéraire française
Copie d’écran
La version en ligne du Klapp, la bibliographie d’histoire littéraire française (ou Bibliographie der Französischen Literaturwissenschaft), révisée et dirigée par Astrid Klapp-Lehrmann, est désormais disponible sur tous les postes informatiques de la bibliothèque.
Plus de 1 420 périodiques sont dépouillés. Toutes les années à partir de 1991 sont accessibles, l’année 2011 est en cours de chargement.
La base est consultable uniquement sur place. Attention, elle n’est pas indexée par le moteur de recherche EDS (Ebsco Discovery Service) mais les recherches sont possibles par auteur et par sujet. L’interface est en anglais, français et allemand.
Ressources électroniques > Bases de données > Klapp
Pour plus d’informations : documentationelectronique@bnf.fr
  AIDE À LA RECHERCHE
Les ressources en sciences médicales : la base EM Premium
Copie d’écran La base de données EM Premium, principalement en langue française, propose l’accès au texte intégral de tous les traités EMC (précédemment connus sous le nom d’Encyclopédie Médico-Chirurgicale). Elle permet également la recherche d’articles issus des revues médicales et paramédicales du groupe Elsevier Masson, soit plus de 140 titres.
Les articles des traités EMC sont structurés, détaillés, rédigés par des professionnels et régulièrement mis à jour. Ils peuvent satisfaire tout étudiant en médecine ou en sciences paramédicales cherchant des informations en français, en particulier sur des sujets un peu trop précis pour faire l’objet d’un ouvrage ou d’une partie d’ouvrage. Les 48 traités couvrent en effet l’ensemble des spécialités médicales et paramédicales (y compris Biologie médicale, Chirurgie, Radiologie et imagerie médicale, Urgences, Odontologie, Psychiatrie, Savoirs et soins infirmiers, Kinésithérapie, Nutrition, Podologie, Médecine vétérinaire…).
Plusieurs possibilités de recherche sont offertes dans la base EM Premium :
  • la « Recherche simple », où l’on saisit les termes de sa recherche comme dans un moteur de recherche ;
  • la « Recherche avancée », qui permet d’appliquer des critères plus précis, en limitant sa recherche (« Titre, mots-clés, résumés » permet généralement d’obtenir des résultats plus pertinents qu’une recherche lancée sur « Tout le texte ») ou en filtrant par dates d’édition et/ou par type de document (traités EMC ou revues) ;
  • l’onglet « Bouquets thématiques », qui permet un accès par domaine (ex : Dermatologie) aux traités EMC et aux articles de revues ;
  • l’onglet « Traités EMC », qui donne accès uniquement aux traités EMC, par ordre alphabétique ou par mots-clés : feuilletage possible à partir des tables des matières ;
  • L’onglet « Revues », qui donne accès uniquement aux articles des revues, par ordre alphabétique ou par mots-clés : feuilletage possible par année et numéro d’une revue ;
Astuce : certains articles de revues ou de livres signalés dans les résultats de recherche ne sont pas directement consultables dans EM Premium. Ouvrez dans ce cas la base ScienceDirect (Ressources électroniques > Bases de données) qui propose l’accès aux publications du groupe Elsevier, toutes langues confondues. Les traités EMC sont pour leur part uniquement disponibles sur EM Premium, d’où l’intérêt de consulter en premier lieu EM Premium pour une recherche ciblant des documents en langue française.
Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site François-Mitterrand en salle C de la Bibliothèque du Haut-de-jardin et en salles R et S de la Bibliothèque du Rez-de-jardin (site François-Mitterrand).
VOIR AUSSI les bibliographies thématiques et les portail thématiques et guides de recherche
La parole aux représentants des lecteurs
Plan Alzheimer à la BnF
Les temps sont durs, on ne le sait que trop, et la BnF ne saurait échapper aux contraintes financières qui pèsent sur le pays. Le 21 novembre dernier, le conseil d’administration dut examiner le projet de budget pour 2013. À ne regarder que les chiffres globaux, l’établissement semble relativement épargné par les restrictions budgétaires : la dotation ministérielle baisse de 2,4 millions d’euros, soit 0,8 % du total. Ce n’est pas rien, certes, mais comme les autres institutions dépendant du ministère de la Culture et de la Communication subissent en moyenne une diminution de 2,5 %, la BnF paraît échapper par miracle aux coupes les plus douloureuses. Avant d’entonner des hosannas, examinons toutefois la répartition précise de ces restrictions budgétaires, le diable ayant l’habitude bien connue de nicher dans les détails.
Pour contenir la masse salariale, la suppression de 59 emplois à temps plein a été décidée, soit 2,5 % des 2 300 emplois environ rémunérés par l’établissement : c’est autant de travail supplémentaire qui pèsera sur les agents en place et de risques d’une dégradation des services rendus aux lecteurs. Mais il y a plus inquiétant : sur les 2,4 millions d’euros de baisse de la dotation, 770 000 euros concernent les acquisitions courantes, dont le montant global s’élève à 9,3 millions d’euros. Autrement dit, quand la réduction n’est que de 0,8 % sur le budget général, elle grève de 7,6 % le seul budget des acquisitions courantes. Par rapport à 2011, la baisse atteint même 12 %. L’essentiel de l’effort demandé porte donc sur l’enrichissement des collections, qui sert de variable d’ajustement dans la politique budgétaire de l’établissement.
Or, les acquisitions courantes qui ne seront pas faites en 2013 ne seront pas rattrapées plus tard. Aussi les économies réalisées hypothèquent-elles sérieusement la mission fondamentale de la bibliothèque, qui consiste à engranger année après année le savoir mondial au bénéfice de tous les chercheurs présents et à venir. Si en 2012 déjà les budgets d’acquisition avaient baissé de façon considérable, pourra-t-on éviter que 2013 ne laisse les prémices d’un trou noir sur les étagères des magasins ? C’est ainsi que débutent les premières pertes de mémoire d’une civilisation.
William Marx © William Marx William Marx
Représentant des lecteurs, collège recherche
william.marx@u-paris10.fr
SOMMAIRE
• La Une – 2013, une année charnière
• Richelieu – Les collections se préparent à déménager
• Ressources numériques – Klapp, une bibliographie d’histoire littéraire française
• Aide à la recherche – Les ressources en sciences médicales : la base EM Premium
• La parole aux représentants des lecteurs – Plan Alzheimer à la BnF
SERVICES AUX LECTEURS
Les thèses françaises de médecine dans le catalogue général
Un travail de corrections a permis d’améliorer l’identification des thèses françaises de médecine dans le catalogue général. Près de 10 000 thèses parisiennes, des origines à 1835 (dont 1 800 thèses des XVIIe et XVIIIe siècles) ont ainsi été traitées.
Gallica fête 2 millions de documents !
À découvrir dans Gallica, le deux millionième document numérisé : le manuscrit autographe de l’opéra de Massenet, « Manon ». Dans les salles de lecture de la BnF, accès également à plus de 170 000 documents numérisés sous droits via Gallica intra muros.
Utilisation des « carrels »
Les carrels, ou espaces individuels de travail, sont réservables par tous les lecteurs de la Bibliothèque du Rez-de-jardin via le service de réservation. Leur utilisation est soumise à certaines règles. Les postes informatiques donnent accès à toutes les ressources en ligne et à la possibilité d’utiliser une clé USB.
INFOS
PRATIQUES
Nouvelle entrée sur le site François-Mitterrand
À partir du 7 janvier 2013, en raison de travaux de réaménagement de l’entrée Est, l’accès au site F.-Mitterrand se fait uniquement par l’esplanade côté Ouest. La circulation à l’intérieur du bâtiment est inchangée. Merci de votre compréhension.
Plus d’information sur le site www.bnf.fr > Travaux et aménagements du Haut-de-jardin.
Des ports USB
Aujourd’hui, les postes informatiques de toutes les salles de lecture de tous les sites de la BnF sont équipés de ports USB. Chaque port dispose de deux prises USB : celle du dessus pour  brancher votre clé et l’autre pour recharger un appareil électrique. Accès aux logiciels de bureautique Word, Excel et PowerPoint.
La BnF est sur twitter
Les actualités en continu sur ce qui se passe à la BnF, c’est aussi sur twitter. Abonnez-vous à  « ActuBnF » pour tout savoir sur les services, salles de lecture, travaux, nouveautés en salles, journées d’étude, etc.
La BnF sur Twitter
Une remarque ?
Une suggestion ?
lettreauxlecteurs@bnf.fr
Facebook BnF
Facebook Haut-de-jardin
Facebook Arts du spectacle
Blog Lecteurs
Twitter ActuBnF
« Conformément à la loi N° 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l’égard des traitements de données à caractère personnel et modifiant la loi N° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, tout utilisateur ayant déposé des informations directement ou indirectement nominatives, peut demander la communication de ces informations et les faire rectifier le cas échéant. »
Direction de publication : Bruno Racine, Jacqueline Sanson
© Bibliothèque nationale de France 2012 • Quai François Mauriac • 75706 Paris Cedex 13 • ISSN 1638-5969
Site de la BnF Lettre aux lecteurs