Événements et culture

Hommage à Yves Bonnefoy

Événement

 

mardi 3 mai 2016 18h30-20h00

Spectacle Le Désordre, texte d’Yves Bonnefoy

Le Désordre* est le seul poème d’Yves Bonnefoy à comprendre une didascalie liminaire décrivant un régime de parole et d’action pour un chœur de personnages. Cet appel de la parole à son incarnation sur scène, cette voix qui est demande mais qui est don, pour la première fois est porté sur une scène de théâtre. Le Désordre est une œuvre palimpseste. On retrouve dans les paroles d’ « Elle » et de « Lui », les deux protagonistes du drame, tous les thèmes qui ont traversé l’œuvre d’Yves Bonnefoy. L’ineffable de la parole, l’Image et ses leurres en la préférence d’un là-bas par rapport à un ici dévoyé, mais la promesse d’un ici rédimé dans l’enfance de la parole. « Elle » et « Lui », deux êtres en proie à l’angoisse existentielle la plus haute, comme deux Adam et Eve à jamais sortis du jardin, comme une nouvelle variante de la sortie du jardin, fruit d’une imagination insistante nous dit Bonnefoy, mais fruit d’une imagination se portant au plus haut théâtre, en cela shakespearien, celui de l’être et du néant.
Notre mise en scène, au plus proche de la pensée d’Yves Bonnefoy, voudrait donner à voir ce drame dont le lieu est la parole et la voix. Simon Marlet, La Compagnie Tous les matins du monde**

Mise en scène : Simon Marlet
Chorégraphie : Fanny Gombert
Scénographie : Manon Ravel
Lumières : Manon Ravel, Jennifer Colman, Benjamin Mornet
Interprètes : Jenny Monnaie, « Elle ». Denis Verbecelte, « Lui »
Danseurs (Le Chœur) : Fanny Gombert, Laureen Elizabeth, Adèle Borde, Georgey Souchette, Anatole Zangs
Costumes : Emma Roussel

*édité dans La Longue Chaîne de l'ancre © Mercure de France, 2008.
**La Compagnie Tous les Matins du Monde a été créée en Octobre 2014, sous l’impulsion de Simon Marlet, doctorant en études théâtrales et metteur en scène, et Jenny Monnaie, comédienne. Dans une volonté de travail commun, ces deux artistes souhaitent créer, produire et diffuser des spectacles vivants, mêlant les différents arts de la scène, pour questionner la poésie, l’image et la scène.

jeudi 28 avril 2016

Partagez