Événements et culture

Les inédits de la BnF

Concert

Un nouveau concert pour découvrir des partitions musicales inédites issues des collections de la BnF.

mercredi 20 juin 2018 18h30-20h00

Concert « Autour de la Grande Guerre »

Par l’ensemble vocal Fiat Cantus, dirigé par Thomas Tacquet.

Le concert « Autour de la Grande Guerre » veut faire mieux connaître les musiques composées en France pendant la « Grande guerre » et dans l’Entre-deux-guerres dans le cadre de la mobilisation des intellectuels que sont, comme l’a bien montré en 2005 Jane F. Fulcher, les compositeurs de musique. Il veut aussi montrer comment les ombres portées par cette guerre ont structuré une partie de la production musicale de l’Entre-deux-guerres, notamment à travers les tentatives pour redéfinir et récréer une musique nationale, dans la logique exposée dès 1918 par Jean Cocteau dans Le Coq et l’Arlequin, celle de la quête d’un style limpide, loin des « brumes germaniques », cherchant des racines dans le « peuple français », dans un processus exemplaire d’invention d’une tradition selon le concept d’Eric Hobsbawm et Terence Ranger.
La majorité des pièces jouées résultent d’un travail de recherche et de sélection opéré dans un extraordinaire fond d’archives déposé à la Bibliothèque nationale de France et resté jusque-là largement inexploité : le legs Suzanne Peignot, transmis à la mort de cette dernière en 1993. Artiste-interprète de la première moitié du XXe siècle, chef d’un ensemble de voix de femmes réputé, Suzanne Peignot fut la première exécutante, la légataire, et la dédicataire de nombreuses partitions du groupe des Six et d’autres compositeurs proches de leur sensibilité.
Si l’histoire a notamment retenu sa collaboration avec Poulenc (interprète privilégiée des Quatre airs chantés et des Cinq poèmes de Max Jacob, elle conserva également le manuscrit des Poèmes de Ronsard après la mort de celui-ci), elle occupa un rôle très important dans la diffusion de nombreux autres compositeurs célèbres de l’époque : Henri Sauguet, Georges Auric, Louis Durey,…, mais aussi d’auteurs moins connus, dont Jean Cartan, compositeur de génie mort à 25 ans en 1932, dont elle garda précieusement l’ensemble des manuscrits de ses mélodies. Par souci d’exhaustivité, et pour pouvoir dresser le panorama le plus large possible, ce fonds de manuscrits en grande partie inédits de compositeurs a été complété par quelques autres issues d’un autre legs transmis à la Bibliothèque nationale de France, celui de l’interprète Jane Bathori.

direction Thomas TACQUET
piano Flore MERLIN, Thomas TACQUET
flûte Anne-Cécile CUNIOT
soprano Laurence POUDEROUX
mezzo-soprano Delphine GUÉVAR
ténor Kaëlig BOCHÉ
mise en espace Marguerite MOUSSET

  

mardi 6 février 2018

Écouter la page

Partagez