Soutenez
le Trésor national
Formulaire de recherche

Événements et culture

Marc Bloch, L'Étrange défaite, 1940

Jorge Semprun

Cycle « Une morale de résistance : Husserl, Bloch, Orwell »

Trois intellectuels, très différents, dans des circonstances historiques diverses ; trois œuvres dissemblables.
Et pourtant, un même esprit de résistance, une identique appréciation des vertus de la Raison démocratique, des perspectives qu'elle maintient ouvertes, par-dessus toutes les différences de situation concrète.

Ce fil rouge de la Raison démocratique relie les trois moments, les trois œuvres dont il sera question dans cette suite de trois conférences.

Conférence du 13 mars 2002

Vous avez désactivé javascript ou vous n'avez pas le plugin Flash Player. Pour voir la vidéo, veuillez activer javascript dans les préférence de votre navigateur ou télécharger la dernière version de Flash Player sur le site d'Adobe

59 min

Écouter la conférence :

Résumé

À l’instar de Husserl et d’Orwell, Marc Bloch (1886-1944) représente pour Jorge Semprun l’idéal d’un intellectuel qui a su questionner les grandes enjeux historiques, politiques et philosophiques de l’entre-deux-guerres et du second conflit mondial et ces questions, Marc Bloch les a posées au nom de « l’héroïsme de la raison ». C’est à Buchenwald que Semprun fait une rencontre déterminante, celle de Maurice Halbwachs. Ce sociologue français, disciple d’Emile Durkheim, ne reviendra pas, lui, de déportation. Halbwachs lui parle de la conférence de Husserl en 1935, et lui apprend la mort de Bloch. Après avoir posé les circonstances très particulières (la déportation) de sa rencontre intellectuelle avec Marc Bloch, Jorge Semprun déroule ensuite le parcours de cet historien hors norme. De l’Ecole des Annales à son dernier ouvrage, posthume, L’Etrange défaite, Bloch incarne, au nom de l’idéal républicain, de la raison positive et à cause de son statut de Juif français, assimilé, le modèle de la résistance morale aux totalitarismes.

Version de Semprun :

Quelque part en France, 1940. En quelques semaines, Marc Bloch, historien du Moyen Âge, fondateur de l'Ecole des Annales, rédige un court traité - témoignage sur la défaite de la France, « L'Etrange défaite ». Enterré dans un jardin, ce manuscrit ne verra le jour qu'après la Libération.
Marc Bloch, grand résistant, a été fusillé par les nazis allemands en juin 1944.
Son testament intellectuel est une analyse lucide de la sclérose qui a provoqué la défaite ; un plaidoyer rigoureux sur la nécessité d'un renouvellement de l'esprit démocratique qui doit conduire à la modernité véritable.

jeudi 28 novembre 2013

Écouter la page

Voir aussi

Jorge Semprun
Edmund Husserl, Vienne, 1935. Une morale de la résistance
Jorge Semprun

Conférence du 11 mars 2002
durée : 60 min
Jorge Semprun
George Orwell, Le lion et la licorne, 1941
Jorge Semprun

Conférence du 15 mars 2002
durée : 65 min
Partagez