Soutenez
le Trésor national
Formulaire de recherche

Événements et culture

George Orwell, Le lion et la licorne, 1941

Jorge Semprun

Cycle « Une morale de résistance : Husserl, Bloch, Orwell »

Trois intellectuels, très différents, dans des circonstances historiques diverses ; trois œuvres dissemblables.
Et pourtant, un même esprit de résistance, une identique appréciation des vertus de la Raison démocratique, des perspectives qu'elle maintient ouvertes, par-dessus toutes les différences de situation concrète.

Ce fil rouge de la Raison démocratique relie les trois moments, les trois œuvres dont il sera question dans cette suite de trois conférences.

Conférence du 15 mars 2002

Vous avez désactivé javascript ou vous n'avez pas le plugin Flash Player. Pour voir la vidéo, veuillez activer javascript dans les préférence de votre navigateur ou télécharger la dernière version de Flash Player sur le site d'Adobe

65 min

Écouter la conférence :

Résumé

George Orwell (1903 – 1950), proche de l’anarcho-syndicalisme et des trotskistes, a connu la misère la plus noire à Londres et à Paris. Journaliste pour plusieurs organes de cette mouvance, il est confronté lors de son expérience de guerre en Espagne à l’arbitraire, à la brutalité inouïe, au cynisme des partisans de Staline. Cela lui fait comprendre, en avance sur nombre de ses contemporains, que ce sont bien deux totalitarismes, le nazisme et le stalinisme, qui menacent l’Europe et sa démocratie. Revenu en Angleterre et sous les bombes allemandes, il clame les vertus du vieux parlementarisme britannique, pourtant décrié par ses amis politiques. Il dénonce également les compromissions idéologiques de l’élite anglaise à l’égard du national-socialisme, une élite moins soucieuse d’être patriote et unie à son peuple que de défendre ses seuls intérêts de classe.

Texte de Semprun :
Londres, 1940-1941. Sous le « Blitz » aérien de la « Luftwaffe » nazie, George Orwell écrit un essai, publié sous le titre The Lion and the Unicorn.
Militant internationaliste, à la gauche de l'extrême-gauche, ayant combattu en Espagne, les armes à la main, dans une milice du POUM, parti espagnol de l'opposition de gauche au stalinisme, Orwell redécouvre, à la faveur de la conjoncture historique où l'Angleterre, seule, tient tête à l'Empire nazi, les vertus du patriotisme démocratique.

Avec le soutien de la Fondation Simone et Cino del Duca - Institut de France

jeudi 28 novembre 2013

Écouter la page

Voir aussi

Jorge Semprun
Edmund Husserl, Vienne, 1935. Une morale de la résistance
Jorge Semprun

Conférence du 11 mars 2002
durée : 60 min
Jorge Semprun
Marc Bloch, L'Étrange défaite, 1940
Jorge Semprun

Conférence du 13 mars 2002
durée : 59 min
Partagez