Événements et culture

Droit(s) et gastronomie

Colloque

Comment définir la gastronomie ? Peut-être l’art de jouir, de manière raffinée, de la fonction qui consiste à s’alimenter; l’hédonisme de la bonne chère, en quelque sorte. Confrontons-la au droit et elle se présente d’abord comme un élément du patrimoine, voire un art, avant d’être un enjeu économique et sociétal. En tant qu’art (même mineur), en tant qu’élément du patrimoine culturel, la gastronomie mérite-t-elle une protection juridique ? Partie prenante des échanges humains et des repas d’affaires, dans quelle mesure est-elle prise en compte par les droits de la distribution, de la consommation, du travail ou de la santé, et par les accords internationaux encadrant la liberté du commerce? Voici quelques-unes des interrogations auxquelles ce colloque tentera de répondre.

Colloque organisé par le Département Droit, économie, politique, de la BnF, l’Institut de recherche pour un droit attractif (IRDA - université Paris 13) et  le Centre de recherche juridique Pothier (CRFJP - université d’Orléans).

vendredi 17 novembre 2017 9h30-18h00

Droit(s) et gastronomie

9h00 : Accueil
9h30 : Ouverture :
Sylviane Tarsot-Gillery, Directrice générale, BnF
Anne Fauchon, Doyen de la Faculté de Droit, Sciences politiques et sociales,Université Paris13 - Sorbonne Paris Cité
9h45 : Introduction : Didier Guével, Professeur de droit privé, Doyen honoraire, Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité
9h55 : Témoignage d’un chef : Adeline Grattard (Yam’tcha)

PRÉSIDENCE de session
Bernard Haftel
, Professeur de droit privé,Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité

10h15 : Protection et valorisation du patrimoine
• Le repas à la française, patrimoine mondial : Isabelle Chave, Conservateuren chef du patrimoine, Direction des patrimoines, Ministère de la culture
• AOC, AOP et terroirs : Philippe Tanchoux, Maître de conférences en histoire du droit, Université d’Orléans
• Le corpus numérique « Gastronomie » de la BnF : Dominique Wibault,Chargée de collections en gastronomie, BnF, et Coline Arnaud, chercheur associée à la BnF

Débats

11h45 : Du patrimoine à l’art
• Le XVIIe siècle, naissance de la grande cuisine française : Frédéric Manfrin,Chef du Service Histoire, BnF
• L’ « artification » de la gastronomie : Roberta Shapiro, Chargée de recherches en sociologie, Ministère de la culture
• La protection des recettes par le droit de la propriété intellectuelle : Nathalie Blanc, Professeur de droit privé, Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité

Débats

PRÉSIDENCE de session
Catherine Aurérin
, Directrice du Département Droit économie politique, BnF

14h15 : Enjeux de santé et de consommation
• Les enjeux de santé publique : Serge Hercberg, Professeur de médecine,Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité
• Protection du consommateur et droit pénal : Stéphane Detraz, Maître de conférences en droit privé, Université Paris Sud
• Le gastronome responsable : Géraldine Goffaux Callebaut, Professeur de droit privé, Université d’Orléans

Débats

15h55 : Enjeux de souveraineté et perspectives
• Tafta, Ceta et autres accords internationaux : Dominique Plihon, Professeur d’économie, Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité
• Droit européen : harmonisation ou uniformisation de nos assiettes ? : Jean-Paul Branlard, Maître de conférences en droit privé, Université Paris Sud
• Et demain, que mangera-t-on ? : Nathalie Dion, Maître de conférences, Université d’Orléans, et Raphaël Haumont, Maître de conférences, Université Paris Sud, Chaire universitaire « Cuisine du futur »

Débats

17h15 : Propos conclusifs : Marie Cornu, Directrice de recherches, CNRS

   

mardi 31 octobre 2017

Écouter la page

Partagez