Événements et culture

Les Conférences de Richelieu. Trésors de la BnF et de la bibliothèque de l'INHA

Conférence

La Bibliothèque nationale de France et l'Institut national d’histoire de l’art organisent la 7e édition de ce cycle, où conservateurs, chargés de collections, historiens de l’art, du spectacle, de la mode et de la musique, spécialistes des textes et restaurateurs partagent leurs savoirs avec un plus large public. A chaque conférence, des œuvres d’art, des manuscrits, des costumes ou des partitions musicales sortent exceptionnellement des magasins de la BnF et de l'INHA, pour être présentés en direct à l’aide d’une caméra, qui en reproduit les plus infimes détails sur le grand écran de l’auditorium de la galerie Colbert.

Cycle organisé par la BnF et l’Institut national d’histoire de l’art.

mardi 17 décembre 2013 18h15-19h30

Une Haggadah de Pâque du XVIe siècle, don de Philoxène Luzzatto (1829-1854), linguiste polyglotte, savant orientaliste.

Par Laurent Héricher, chef du service des manuscrits orientaux, département des Manuscrits et Sonia Fellous, chargé de recherche, CNRS (IRHT), spécialiste de paléographie et d'iconographie des manuscrits hébreux.

Oeuvre : Haggadah de Pâque enluminée en Crète en 1583.

Le savant orientaliste Philoxène Luzzatto, descendant d'une grande famille juive italienne dont sont issus plusieurs grands rabbins et érudits, linguiste polyglotte, contribua entre autre à faire découvrir les Juifs éthiopiens. Il fit don de ce manuscrit à la Bibliothèque nationale peu de temps avant sa mort en 1854, enrichissant ainsi les collections des manuscrits hébreux d'une haggadah, probablement réalisée en 1583 en Crète, sur parchemin. Ce document (destiné au seder, repas traditionnel de la Pâque juive) fut copié par un scribe d'origine espagnole. Il est orné de 50 illustrations de divers moments du récit de la sortie d'Egypte. Ce manuscrit possède un jumeau conservé dans la bibliothèque du château de Chantilly. L'examen du programme iconographique ainsi que des caractéristiques des enluminures, permettra, en comparant les deux manuscrits, de confirmer l'origine crétoise de notre copie.



  

lundi 2 octobre 2017

Écouter la page

Partagez