Événements et culture

Les Rencontres net art de la BnF

Journée d'étude

Les pratiques de l'archéologie des médias comme celles des « Digital Humanities » sont aujourd'hui des champs de recherche particulièrement féconds. L’accumulation de « tessons numériques » et la pratique de l'archive-mémoire appartiennent désormais à notre environnement naturel et nombre d'artistes se saisissent de l'archive comme matériau et symbole, comme espace à travailler. Dans le cadre d’une archéologie des média et des savoirs qui se construirait à l'ère du « paléo-digital », ces pratiques sont à questionner, d'autant qu'une véritable politique de préservation des traces numériques est maintenant clairement engagée. Individuelles ou collectives, nos formes de mémoire s'incarnent ainsi, massivement, sous les traits protéiformes de l'archive numérique : hybride, hétérogène, stratifiée, réticulaire, alluviale, amoncelant exponentiellement l’information, compactant les temps de l'Histoire. Traçant des cartographies et des diagrammes alluviaux, formant atlas, invitant à voyager dans le temps, les territoires inexplorés de l’archive à l'ère post-digitale invitent à une nouvelle science-fiction, et appellent une tectonique des plaques poétisée et politisée. Grâce à nos invités, chercheurs ou artistes, il s'agira de croiser les recherches, de réfléchir aux enjeux de ces pratiques à diverses échelles, dans différents contextes.

mercredi 6 mai 2015 9h30-18h00

L'ère du paléo-digital
Art, archéologie des média, atlas

Les pratiques de l'archéologie des média comme celles des « Digital Humanities » sont aujourd'hui des champs de recherche particulièrement féconds. L’accumulation de « tessons numériques » et la pratique de l'archive-mémoire appartiennent désormais à notre environnement naturel et nombre d'artistes se saisissent de l'archive comme matériau et symbole, comme espace à travailler. Dans le cadre d’une archéologie des média et des savoirs qui se construirait à l'ère du « paléo-digital », ces pratiques sont à questionner, d'autant qu'une véritable politique de préservation des traces numériques est maintenant clairement engagée. Individuelles ou collectives, nos formes de mémoire s'incarnent ainsi, massivement, sous les traits protéiformes de l'archive numérique : hybride, hétérogène, stratifiée, réticulaire, alluviale, amoncelant exponentiellement l’information, compactant les temps de l'Histoire. Traçant des cartographies et des diagrammes alluviaux, formant atlas, invitant à voyager dans le temps, les territoires inexplorés de l’archive à l'ère post-digitale invitent à une nouvelle science-fiction, et appellent une tectonique des plaques poétisée et politisée. Grâce à nos invités, chercheurs ou artistes, il s'agira de croiser les recherches, de réfléchir aux enjeux

9h30-9h40
Ouverture

9h40-10h
Introduction
Christophe Bruno, artiste, enseignant et chercheur

10h-10h45
De l’archéologie des média en art
Emmanuel Guez, artiste, philosophe et chercheur PAMAL-ESA Avignon

10h45-11h45
Entre archéologie et numérique
Table ronde

Chrystelle Desbordes, historienne et critique d'art, enseigne à l'ÉSA Pyrénées et à l'université de Paris
Dominique Allios, archéologue, MCF université de Rennes 2
Lionel Broye, enseignant et chercheur en préservation des arts médiatiques PAMAL-ESA Avignon

12h-12h30
Préserver les sites pour les redécouvrir : La Bibliothèque nationale de France comme champ de fouilles
Louise Fauduet, Marie Saladin, audiovisuel, multimédia, BnF

12h30 Installation Browsing Browsing, Webjays
Marie Koch, Anne Roquigny


14h-14h15
Introduction
Marie Lechner, journaliste spécialisée cultures numériques

14h15-15h
Hardware hacking et stratégies de recyclage à l'ère de l'obsolescence technologique
Benjamin Gaulon, artiste

15h-15h45
Living on both sides of media archaeology
Vuk Ćosić, artiste

15h45-16h30
Outils numériques et recherche en histoire de l’art : dialogue dans le cadre des Archives de la critique d’art
Nathalie Boulouch, directrice du GIS Archives de la critique d’art, MCF université de Rennes 2

16h30-17h
Discussion autour du travail de Ward Shelley, artiste

Chrystelle Desbordes

17h-18h Mémoire du web, atelier
Annick Le Follic
, dépôt légal Internet, BnF
Exploration dans les archives de l'internet collectées par la Bibliothèque nationale de France. Les participants pourront naviguer librement à travers des millions de sites de 1996 à aujourd'hui.

9h-18h Toute la journée dans le foyer du Petit auditorium:
Installation Browsing Browsing : un surf en temps réel dans une sélection de plusieurs centaines d’URLs.

Anne Roquigny curatrice expose sur deux écrans des œuvres en ligne créées spécifiquement avec et pour le réseau Internet (Netart, Glitches, Gifs animés, etc.). Les oeuvres présentées détournent les paysages du web 2.0 et les réseaux sociaux. Le surf - une activité généralement intime et individuelle - devient ici une expérience partagée où le spectateur est convié.

(URLs-œuvres des artistes suivants : Kim Asendorf, Anthony Antonelis, Gregory Chatonsky, Reynald Drouhin, Constant Dullaart, Dylan Fisher, Desvirtual, Emilie Gervais, Benjamin Gaulon, Emilio Gomariz, Jodi, Jérôme Joy, Julien Levesque, Maadona, Claudia Mate, Marika Dermineur & Stephan Degoutin, Mouchette, Eric Pajot, Jim Punk, Jon Rafman, Casey Reas, Evan Roth, Rafaël Rozendaal, Sakrowsky, Yoshi Sodeoka, Systaime, Nicolas Sassoon, Miyo Van Stenis).

Télécharger

le programme complet de la journée [fichier .pdf – 184 Ko – 28/04/15 – 2 p.]

Une deuxième journée intitulée "Humanités et atlas à l’ère post-digitale" a lieu le jeudi 7 mai 2015 à l'École nationale supérieure des Beaux-Arts (ENSBA) Paris 6e, de 9h30 à 18h.

         

mardi 28 avril 2015

Écouter la page

Partagez