Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

La BnF

Contrat de performance

Le contrat de performance signé en décembre 2009 par le président de la BnF, Bruno Racine, avec le ministre de la Culture et de la Communication constitue la feuille de route de la Bibliothèque à moyen terme. Le contrat fixe les grandes orientations stratégiques, les actions prioritaires et les résultats attendus, mesurés notamment au travers d’indicateurs, pour la période 2009-2011. Prolongé par avenant jusqu’en 2013, il sera renouvelé pour la période 2014-2016.
Le contrat de performance constitue à la fois un outil de formalisation de la stratégie à moyen terme de la Bibliothèque avec le ministère de tutelle et un outil de pilotage interne des activités. Les résultats font chaque année l'objet d'un rapport de performance annexé au rapport d'activité de l'établissement.
Télécharger

le contrat de performance - avenant 2011-2013 [fichier .pdf – 564 Ko – 30/06/11 – 67 p.]

Le Contrat de performance définit les six orientations stratégiques de la BnF, qui se déclinent en 22 actions prioritaires :

  • Être une bibliothèque numérique de référence
  • Enrichir, signaler et préserver les collections nationales
  • Conduire la rénovation du site Richelieu et rationaliser le patrimoine immobilier
  • Accroître, diversifier et satisfaire nos publics
  • Développer notre présence sur la scène nationale, européenne et mondiale
  • Se préparer aux mutations de son environnement en garantissant les conditions de développement

Objectif 1 : Être une bibliothèque numérique de référence

La BnF s'attachera à accroître le volume et la qualité des documents numérisés et mis en ligne afin de constituer une offre numérique originale, diversifiée et riche : elle complétera ainsi son programme de numérisation en nombre des imprimés par une numérisation méthodique de documents spécialisés et audiovisuels et de livres rares. Un programme spécifique en faveur de la presse sera également défini et financé pour assurer sa sauvegarde et sa diffusion. Pour l'ensemble des collections, la BnF élaborera des programmes partenariaux dans le cadre des règles définies pour la mise en œuvre des investissements d'avenir de l'Emprunt national pour le développement de la société numérique. La BnF poursuivra également son action en faveur de l'accès à une offre de qualité d'ouvrages sous droits en partenariat avec les éditeurs, notamment en apportant toute sa contribution au programme de numérisation et de mise en ligne des livres indisponibles du XXe siècle. Elle contribuera à faire évoluer Gallica vers une Bibliothèque numérique collective dans le cadre du schéma numérique des bibliothèques et de la coopération numérique. La maîtrise des coûts informatiques et numériques liés au développement de sa bibliothèque numérique sera assurée par l'élaboration d'outils de pilotage spécifiques.

Objectif 2 : Enrichir, signaler et préserver les collections nationales

Mission traditionnelle et fondamentale de la BnF, l'accent sera mis sur la poursuite de l'enrichissement des collections physiques et numériques, sur la collecte du dépôt légal des documents physiques et numériques, sur la modernisation du catalogage et sur la bonne préservation des documents afin de garantir la qualité et la richesse des fonds mis à la disposition de tous. La BnF s'attachera à maintenir à un haut niveau sa politique d'acquisition et d'enrichissement des collections, en agissant tant sur les acquisitions onéreuses que sur le dépôt légal. La BnF adaptera le signalement et le traitement des documents aux évolutions nationales et internationales et modernisera son offre de produits et de services bibliographiques. Une stratégie de gestion dynamique des espaces et des collections sera élaborée et mise en œuvre, de même que seront rationalisées les activités de conservation, restauration et numérisation sur les différents sites. Elle mettra en œuvre des solutions pérennes et ambitieuses de collecte, de conservation et de diffusion des documents numériques avec le déploiement de son système de préservation et d'archivage réparti.

Objectif 3 : Conduire la rénovation du site Richelieu et rationaliser le patrimoine immobilier

La rénovation du quadrilatère Richelieu est une orientation majeure de la BnF pour les prochaines années. Ainsi, après plusieurs années de formalisation du projet dans ses enjeux techniques, fonctionnels et culturels, la rénovation du site historique de la BnF est entrée en 2007, grâce au soutien de l'État, dans sa phase active et concrète qui permettra à la Bibliothèque d'offrir en 2017 un lieu patrimonial et culturel, moderne et innovant, au cœur de Paris. Par ailleurs, la démarche de valorisation et de renforcement de l'identité propre des différents sites de l'établissement ainsi que rationalisation de son patrimoine immobilier reposera sur l'élaboration d'une stratégie immobilière à horizon 2020 qui sera validée en 2011. La maîtrise des coûts de rénovation et d'entretien du patrimoine immobilier sera recherchée grâce à la consolidation de sa programmation pluriannuelle.

Objectif 4 : Accroître, diversifier et satisfaire nos publics

Défi majeur pour les années à venir, l'adaptation et le renouvellement de l'offre et des services de la BnF doit permettre de mieux répondre aux besoins et aux modifications des pratiques et des usages de tous ses publics afin de relancer la fréquentation sur place, accroître la fréquentation à distance, diversifier les publics et satisfaire leurs attentes. L'atteinte de cet objectif sera portée par la rénovation du Haut-de-jardin et de sa bibliothèque d'étude qui sera conduite d'ici 2013, par la modernisation du site Internet de la BnF ou encore par la structuration de l'offre culturelle et éducative et le développement de nouvelles formes de médiation. En articulation avec ces différents chantiers, la Bnf souhaite, au cours de la période à venir, clarifier et prioriser les grands axes de sa politique des publics et élaborera à cette fin un document d'orientation stratégique.

Objectif 5 : Développer notre présence sur la scène nationale, européenne et mondiale

Durant les prochaines années, la BnF poursuivra le développement et la consolidation de ses coopérations scientifiques, techniques et culturelles avec ses partenaires en France et à l'étranger afin d'accroître sa place comme acteur majeur de la diffusion et du savoir dans le monde. Elle sera un acteur majeur du développement d'Europeana, tant par l'enrichissement du portail que par sa participation active aux programmes de recherche et développement européens. Elle assurera également un rôle moteur dans la construction et le développement du réseau des bibliothèques numériques francophones. La BnF poursuivra sa mission nationale d'animation et de modernisation de la carte documentaire nationale et du catalogue collectif de France en mettant l'accent sur la coopération numérique. Enfin, la BnF conduira son action pour mieux valoriser et diffuser sa contribution aux activités de recherche, tant au niveau national qu'international.

Objectif 6 : Se préparer aux mutations de son environnement en garantissant les conditions de développement

Dans un contexte de profonde mutation et de modernisation des organisations administratives, confrontée aux enjeux du développement d'une économie de la connaissance et de services ainsi qu'aux impératifs de préservation des équilibres environnementaux, la BnF s'engage sur la période à adapter sa gestion et son fonctionnement aux évolutions économiques, sociales et écologiques de son environnement. Elle mettra ainsi l'accent pendant cette période sur le développement de ses ressources propres et sur la maîtrise des coûts de fonctionnement et d'investissement. Elle s'attachera également à prévoir et à accompagner l'adaptation des emplois et des compétences aux évolutions de ses activités, et enfin à être un acteur public responsable en réduisant son empreinte écologique.

vendredi 23 août 2013

Écouter la page

Partagez