Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Promouvoir le développement social à la BnF

La démarche de la BnF serait incomplète si elle n'appliquait pas le développement durable à sa politique de ressources humaines et si elle ne veillait pas à entretenir un dialogue social de qualité.
Ainsi a-t-elle inscrit comme 3éme volet de sa politique de développement durable la promotion du développement social qui se décline en 3 axes :
  • favoriser la réussite et l'épanouissement professionnel des agents,
  • promouvoir l'égalité des chances,
  • assurer un dialogue social et des conditions de travail de qualité.

Favoriser la réussite et l'épanouissement professionnel des agents

Les engagements

L’épanouissement personnel et professionnel constitue à la fois un objectif et une condition du développement durable. La BnF entend donc aider ses agents à acquérir les compétences qui leur permettront de faire face aux mutations de leur environnement administratif et professionnel, en particulier celles liées au développement des technologies de l’information et de la communication.

L’effort de formation sera poursuivi (notamment à des fins de promotion professionnelle) et la mobilité favorisée afin d’aider les agents à construire des parcours professionnels valorisants.

Enfin, dans le prolongement du rattachement de la gestion des emplois de titulaires intervenu en 2007, la BnF mènera une gestion des ressources humaines de proximité afin de répondre de façon réactive aux attentes et aux besoins de son personnel.

Les résultats

  • Formation : en 2008, ce sont 8 735 jours de formation qui ont été suivis par 1 735 agents ;  les deux tiers des personnels de la BnF ont bénéficié d’une action de formation.
  • Promotion professionnelle : ces actions portaient en 2008, pour 42 %, sur la préparation à un concours (3 688 journées) afin d’aider les agents  dans leur parcours professionnel et leur souhait de promotion et pour  15 % sur des actions de formation aux technologies de l’information et de la communication.
  • Mobilité : en 2008, 84 agents ont bénéficié d’une mobilité interne  à l’intérieur de la même direction et 63 ont changé de direction.  58 agents ont pu accéder à un grade ou à un corps supérieur et 61 agents sont passés d’un statut d’emploi précaire à un emploi stable (contractuel ou titulaire), 100 vacataires ont bénéficié d’un  contrat à durée indéterminée à temps incomplet et 27 contrats à durée déterminée ont été transformés en contrats à durée indéterminée.

Les projets en cours

  • Actualiser le référentiel des emplois : dans le cadre d’une réflexion prospective sur l’évolution des métiers et des compétences (incidence des technologies numériques, réorganisation du haut de jardin, réorganisations fonctionnelles découlant de la RGPP...).
  • Construire une "structure cible" d'emplois à 3 ans : établir une « structure cible» d’emplois à 3 ans pour la BnF appropriée à l'évolution des missions, des métiers et des organisations ; en définir l’incidence sur la répartition des emplois par filière et par corps dans le cadre des renouvellements de personnel.
  • Pérenniser les compétences spécialisées et capacités d’expertise de l'établissement : apporter conseil et appui aux départements concernés par des transferts de savoirs et savoirs-faire sur des emplois jugés stratégiques ou critiques. Favoriser la mise en œuvre des actions correspondantes.
  • Mettre en œuvre la réforme de la formation continue : mettre en œuvre de manière effective le DIF (décompte et usage des droits, indemnisation des heures hors temps de travail).
  • Former à l'entretien de formation : informer les encadrants à l’entretien de formation et former les acteurs aux nouvelles dispositions de la réforme de la formation.
  • Aider à la conduite du changement dans le cadre de la rénovation de Richelieu : apporter conseil et appui aux structures de Richelieu dans les divers aspects de la conduite du changement et de l’évolution du management.

mardi 10 novembre 2009

Partagez