La BnF

Bibliothèque de l'Arsenal

Située dans le quartier de la Bastille, la bibliothèque de l'Arsenal est l'ancienne résidence des grands maîtres de l'artillerie. Le marquis de Paulmy y constitua à partir de 1756 une vaste collection encyclopédique, transformée en bibliothèque publique en 1797.
Elle offre à la consultation plus d’un million de documents : livres, revues, manuscrits, estampes, cartes et plans, musique... Riche de son passé littéraire, elle marque aujourd’hui une prédilection pour la littérature et l’histoire. Elle conserve également des fonds variés, tels les archives de la Bastille, le fonds saint-simonien, le fonds Lambert consacré à Huysmans, la collection du typographe Ladislas Mandel ou encore les archives de Georges Perec et de l’Oulipo.
La Bibliothèque, qui a reçu en 2012 le label « Maison des illustres » est ouverte aux visites. Elle organise de nombreuses conférences, expositions ou concerts en lien avec ses fonds.

Actualités de la Bibliothèque de l'Arsenal

Célébration littéraire de l’amitié franco-colombienne

Bibliothèque de l’Arsenal le mercredi 15 novembre de 18h30 à 20h

 


Soirée spéciale autour des publications de l’Année France-Colombie mercredi 15 novembre à 18h30 à la BnF | Bibliothèque de l'Arsenal.
Au programme :

  • Lecture d'extraits de « Lettres de mon enfance » d'Emma Reyes par Alexandra Carrasco
  • Présentation par Consuelo Gaitán, Directrice de la Biblioteca Nacional de Colombia,
  • Conférence « Voyage à Montaigne » de l’écrivain Pablo Montoya. Cet auteur, primé à de multiples reprises en Colombie et en Amérique du Sud, est notamment lauréat 2015 du prix Rómulo Gallegos, l'une des distinctions littéraires les plus prestigieuses d’Amérique Latine. Son allocution évoquera Montaigne, et plus largement les regards croisés entre littérature européenne et sud américaine.

Entrée libre sur réservation au 01.53.79.39.04 ou à l'adresse arsenal@bnf.fr

Oscar-Vladislas de Lubicz-Milosz. L’intouchable solitude d’un étranger

Colloque. Jeudi 16 novembre 2017 (9h00-18h00) - Bibliothèque de l’Arsenal

La Bibliothèque de l’Arsenal accueillera le jeudi 16 novembre la seconde journée du colloque consacré au poète Oscar Vladislas de Lubicz-Milosz (1877-1939), organisé par l’Association des Amis de Milosz, avec la Bibliothèque nationale de France, la Société Historique et Littéraire Polonaise, l’Observatoire de la Vie littéraire (LabexOBVIL), la Bibliothèque Littéraire Jacques Doucet et le Centre de Recherche en Littérature Comparée de l’Université Paris-Sorbonne.

Entrée libre sur réservation au 01 53 79 49 49 ou à l’adresse visites@bnf.fr

La traduction dans tous ses états : une performance-débat de l’Outranspo

Lundi 20 novembre 2017 de 18h30 à 20h00 à la Bibliothèque de l’Arsenal

 


La Bibliothèque de l’Arsenal invite l’Outranspo pour une conférence performée, animée par Camille Bloomfield, Université-Paris 13, auteure de Raconter l'Oulipo (1960-2000) (H. Champion, 2017).

L’Outranspo (Ouvroir de translation potencial) est un groupe de traducteurs, écrivains, chercheurs et musiciens fondé en 2012 à Rochester (États-Unis), dans le sillage de l’Oulipo.

Entrée libre sur réservation au 01.53.79.49.49 ou à l’adresse visites@bnf.fr

Un nouvel ouvrage des Cent Une offert à l'Arsenal

 

G. Manset, La Maison du Lys de France, ill. par F. Schuiten, Les Cent Une, 2017, BnF, Arsenal

Les Cent Une se réunissent tous les deux ans à la Bibliothèque de l’Arsenal pour saluer la publication d’un texte inédit illustré par un artiste contemporain. Cette année, c’est un texte de l’écrivain, chanteur et parolier Gérard Manset, La Maison du Lys de France, qu’elles ont choisi d’éditer et qu’elles offrent à la Bibliothèque. L’ouvrage est illustré par François Schuitten.

Les Cent Une, l’une des plus anciennes associations de bibliophilie de France, est la seule qui soit exclusivement féminine. Sa création par la Princesse Schakhowskoy date de 1926 :
« Au cours d’un dîner où l’on vantait les mérites de la société de bibliophilie Les Cent, la princesse s’interrogea : - Il n’y a pas de dames ? Le regard de son interlocuteur en disait long sur son opinion sur l’intelligence des femmes. Un peu froissée, la princesse déclara qu’elle fonderait une société de femmes bibliophiles. Le monsieur répondit qu’il doutait qu’elle trouvât beaucoup de femmes intéressées par les beaux livres. - J’en trouverai non cent mais cent une lança la princesse et elle le fit ».

Rencontre avec Jérôme Peignot

Lundi 4 décembre 2017 de 18h30 à 20h00 à la Bibliothèque de l’Arsenal

 


La bibliothèque de l’Arsenal reçoit le lundi 4 décembre, l’écrivain, poète et essayiste Jérôme Peignot, à l’occasion de la publication de son ouvrage Portraits en miroir. D’Aragon à Valéry (Les Impressions nouvelles, 2017) et de la réédition de son ouvrage Typoèmes (Actes Sud, 2017). Il s’entretiendra avec son éditeur Marc Kopylov.

Entrée libre sur réservation au 01.53.79.49.49 ou à l’adresse visites@bnf.fr
Voir aussi

Rencontre - Rencontre avec Jérôme Peignot, dialogue avec Marc Kopylov
le 4 décembre 2017 | Bibliothèque de l'Arsenal

Un livre qui cachait bien son jeu...

Une carte à jouer révolutionnaire oubliée dans l’ouvrage qu’elle décrivait.

 

 Carte à jouer bibliographique, BnF, Arsenal

L’idée d’utiliser les versos blancs des cartes à jouer pour décrire les livres d’une bibliothèque et constituer un catalogue sur fiche de ses collections semble être née à la Bibliothèque Mazarine au milieu du XVIIIe siècle. Elle fut reprise quelques décennies plus tard dans les instructions de la Commission des Quatre-Nations pour la rédaction des catalogues des livres saisis à la Révolution dans les bibliothèques d’émigrés ou d’établissements religieux et rassemblés dans les dépôts littéraires. C’est ainsi que la Bibliothèque de l’Arsenal conserve, parmi les archives des dépôts littéraires de Paris, quelques milliers de cartes à jouer anciennes au dos desquelles figurent la localisation de l’ouvrage dans le dépôt, et tous les détails nécessaires à son identification bibliographique : titre, lieu d’impression, nom de l’imprimeur-libraire, date de publication, format, type de reliure.

À l’Arsenal, l’usage en fut poursuivi au début du XIXe siècle par les bibliothécaires engagés dans le classement des fonds et la rédaction du catalogue de la bibliothèque. Et c’est ainsi qu’au hasard d’une séance de récolement, on trouve parfois, oubliée dans un livre, la carte qui lui correspond ! Il s’agit ici de l’ouvrage intitulé Notitia episcopatuum orbis christiani ... (Antverpiae : apud viduam et filios J. Moretti, 1613), conservé dans une reliure de veau marbré aux armes et au chiffre d'Henri-Jacques Nompar de Caumont, duc de La Force (cote 8-H-422). La carte qu’il contient a de plus la particularité d’être issue d’un jeu de l’époque révolutionnaire, où les figures royales furent remplacées par des figures républicaines, mythologiques ou de l’Antiquité romaine (ici le philosophe Caton l’Ancien à la place du Roi de carreau).

Pour éviter qu’un jour elle ne s’égare, la carte sera montée dans l’ouvrage qu’elle n’a pas quitté depuis deux siècles. 

Pour aller plus loin :

  • Patrick LATOUR, « La fiche au service du catalogue alphabétique : les innovations des Desmarais au collège des Quatre-Nations (vers 1740) », dans : De l’argile au nuage, une archéologie des catalogues (IIe millénaire av. J.-C. – XXIe siècle), Paris : Bibliothèque Mazarine, Bibliothèque de Genève, éditions des Cendres, 2015, p. 317-322.
  • Jean-Baptiste MASSIEU, Instruction pour procéder à la confection du catalogue de chacune des bibliothèques sur lesquelles les directoires ont dû ou doivent incessamment apposer les scellés, Paris : Imprimerie nationale, 1791. Consultable en ligne dans Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k64658219)

Et aussi :

  • Claire Bustarret, « La carte à jouer, support d’écriture au xviiie siècle », Socio-anthropologie [En ligne], 30 | 2014, mis en ligne le 29 juin 2016, consulté le 07 septembre 2017. URL : http://socio-anthropologie.revues.org/2255 ; DOI : 10.4000/socio-anthropologie.2255
  • Pierre Riberette, « De la Commission des monuments au conseil de conservation », Histoire des bibliothèques françaises : les bibliothèques de la Révolution et du XIXe siècle : 1789-1914, Paris, Promodis, Éd. du Cercle de la librairie, 1991, p. 29-41.
  • Jean-Pierre Seguin, Le jeu de cartes, Paris, Hermann, 1968.

Restauration des sermons de Jean de Gerson conservés à l'Arsenal

 

Sermons de Jean de Gerson, Manuscrit, XVe siècle, BnF, Arsenal

L’atelier de la Bibliothèque de l’Arsenal mène actuellement un important travail de restauration sur le manuscrit Ms. 523, recueil de sermons de Jean de Gerson. Cet ouvrage du XVe siècle, conservé dans sa reliure d’origine en cuir, n’est, en raison de son état, plus consultable par les chercheurs. Il est nécessaire de refaire la couture car les doubles nerfs, supports de couture en peau, ne maintiennent plus les plats et les cahiers. Il faut également remonter et restaurer les plats, puis réaliser un nouveau dos, celui d’origine ayant disparu. 

Le travail préalable qui consiste à démonter l’ouvrage fournit de précieuses informations quant aux conditions de production de l’ouvrage, à l’usage qui en était fait et aux modes de lecture qui en découlaient. Cette restauration n’est donc pas seulement un traitement de conservation, mais bien, pour le restaurateur et le conservateur qui allient alors leurs compétences, l’opportunité de réaliser une étude codicologique approfondie. De nouveaux travaux de recherche découleront peut-être de ce travail collectif de restauration.

Un nouveau programme de numérisation à l’Arsenal

 

Arsenal, section Belles-Lettres du fonds ancien

Après la Réserve des livres rares et les départements thématiques du site François-Mitterrand, c'est au tour de l'Arsenal d'accueillir, pour une durée d'un an, l'atelier de numérisation de l'éditeur ProQuest. Ce chantier de numérisation s'inscrit dans le cadre du partenariat conclu depuis 2013 entre Proquest et la BnF (via sa filiale BnF Partenariat) et destiné à alimenter la bibliothèque numérique « Early european books » (consultable en salle de lecture).

Il prévoit la numérisation d'1 800 000 pages d'ouvrages imprimés anciens des collections de l'Arsenal, du XVe siècle à 1700, comprenant tous les exemplaires d'incunables, ainsi que des éditions françaises ou de langue française n'ayant pas déjà été numérisées, principalement dans les domaines phares de la bibliothèque que sont l'histoire (les Mazarinades seront à l'honneur) et la littérature.

L'ensemble des documents reproduits sera à disposition des lecteurs dans Gallica Intra Muros, ou dans Gallica pour 5% d'entre eux. Les riches collections du marquis de Paulmy et du duc de La Vallière, connues dès le XVIIIe siècle pour leur excellence et le nombre d'exemplaires rares qui les compose, y gagneront sans le moindre doute une nouvelle visibilité.
Voir aussi

Plusieurs ouvrages de l’Arsenal exposés à l’Institut du Monde arabe

À partir du 26 septembre 2017

 

Liber Psalmorum Davidis regis et prophetae (...), Romae, ex typographia Savariana. MDCXIV, BnF, Arsenal

À l’occasion de l’exposition Chrétiens d’Orient, 2000 ans d’histoire qui se tiendra à l’Institut du Monde arabe du 26 septembre 2017 au 14 janvier 2018, la Bibliothèque de l’Arsenal prête plusieurs ouvrages anciens qui illustrent l’essor des premières imprimeries orientales capables d’imprimer des livres en caractères arabes, créées en Europe dès la fin du XVIe siècle pour accompagner l’œuvre des missions catholiques en Orient.

On pourra ainsi admirer la première édition des Évangiles en arabe [Fol-T-229], imprimée en 1591 à Rome par la Stamperia orientale Medicea, avec les caractères gravés par Robert Granjon, ou les réalisations de la Typographia Savariana fondée par le diplomate et orientaliste Savary de Brèves et dont les poinçons sont toujours conservés par l’Imprimerie nationale :  une traduction de l’arabe en latin par Gabriel Sionita des Psaumes de David [4-T-103] et le premier volume d’une grammaire arabe restée inachevée : Grammatica arabica Maronitarum, 1616 [4-BL-152].

Lire à la Bastille

Publication d’un ouvrage consacré à la lecture carcérale

 

Ex-libris de la bibliothèque de la Bastille sur : L. Moreri, Le Grand Dictionnaire historique, Paris, Mariette, 1725, BnF, Arsenal

Les très récentes éditions du Lampadaire, publient, dans leur collection « Curiosités », un ouvrage consacré aux bibliothèques de prison, depuis le XVIIIe siècle jusqu’à nos jours. La Bastille et ses archives sont au cœur du chapitre consacré à l’Ancien Régime. Sont évoquées la bibliothèque de la prison, créée au début du XVIIIe siècle, mais également les lectures plus personnelles des détenus.

Les documents sont introduits par des historiens, bibliothécaires et sociologues. Une importante iconographie issue du fonds de l’École nationale d'administration pénitentiaire, des archives du Sénat, de l'Assemblée nationale et d’archives départementales, de journaux, de collections de cartes postales, accompagne les chapitres consacrés aux XIXe et XXe siècles.
Voir aussi

Ordre de suspendre la promenade du marquis de Sade à la Bastille. Bernard René Jourdan de Launay, 1788
Archives de la Bastille
Les archives de la Lieutenance de police et des principales prisons parisiennes d'Ancien Régime

Le Sâr Péladan à New York et Venise

À partir du 30 juin 2017

 

Portrait de Joséphin Péladan, BnF, Arsenal

L’exposition Mystical symbolism: The Salon de la Rose+Croix in Paris (1892-1897) organisée par le Musée Guggenheim se tiendra du 30 juin au 4 octobre 2017 à New York et du 27 octobre 2017 au 7 janvier 2018 à Venise. À cette occasion, la bibliothèque de l’Arsenal prête trois pièces de son fonds Péladan : deux recueils contenant documents autographes, dessins, photographies et coupures de presse, ainsi qu’un portrait conservé dans un cadre de bois sculpté.

Entre la seconde moitié du XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle, de nombreux ordres rosicruciens naissent en Europe en riposte à l’essor industriel et au progrès scientifique croissant. L’association de l’ordre du temple de la Rose+Croix est fondée par Joséphin Péladan en 1891. L’auteur et critique souhaite opposer au réalisme et au matérialisme le culte de la Beauté et de Dieu (« Artiste… sais-tu que l’art descend du ciel, comme la vie coule du soleil ? Qu’il n’est pas de chef-d’œuvre qui ne soit le reflet d’une idée éternelle ? Que ce que l’on nomme abstrait, peintre ou poète, le sais-tu ? C’est un peu de Dieu même dedans une œuvre ». L’art idéaliste et mystique).

Il organise à la galerie parisienne Durand-Ruel le premier Salon de la Rose+Croix en 1892. Cinq autres suivront jusqu’en 1897, qui rassemblent, autour d’un même idéal artistique et souvent spirituel, écrivains, peintres, sculpteurs et musiciens. Parmi eux, Elémir Bourges, Fernand Khnopff, Carlos Schwabe, Jean Delville, Jan Toorop, Eugène Grasset, Félix Vallotton, Georges Rouault, Antoine Bourdelle, Erik Satie, Claude Debussy, Richard Wagner…

L’exposition retrace l’histoire du Salon, et présente les pièces majeures exposées et jouées pour les visiteurs d’alors.
En savoir plus

Séminaire d’Études saint-simoniennes

H. Ravergie, A. Labille-Guyard, Claude-Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon, XIXe s., Arsenal

H. Ravergie, A. Labille-Guyard, Claude-Henri de Rouvroy, comte de Saint-Simon, XIXe s., Arsenal

La Bibliothèque de l’Arsenal, qui conserve les archives du mouvement saint-simonien (fonds Enfantin), accueille un séminaire de recherche annuel, qui se tient une fois par mois de 15h à 17h (ouvert à tous ; inscription auprès de la société des Études saint-simoniennes). 
Séances à venir :

  • Vendredi 8 décembre 2017
  • Vendredi 12 janvier 2018
  • Vendredi 6 avril 2018
  • Vendredi 25 mai 2018
  • Vendredi 8 juin 2018

Voir aussi

Le portail Métiers du livre

Un portail thématique de la BnF

Portail Métiers du livre, BnF, Arsenal

Portail Métiers du livre, BnF, Arsenal

La BnF a ouvert en 2015 un portail consacré aux métiers du livre. Celui-ci propose des informations pratiques et juridiques (annuaires professionnels, chiffres clefs, etc.), sur la formation et la recherche, les politiques du livre, la bibliophilie et le livre d’artiste, ainsi que sur les principaux événements concernant les métiers du livre (débats, salons, expositions) en France et au-delà.

Le portail relaie l’ensemble des annonces disponibles sur les sites des très nombreux acteurs, publics ou non, intervenant dans ce domaine. D’autres pages sont spécifiquement destinées aux métiers : écrivains, traducteurs, illustrateurs, graphistes, papetiers/imprimeurs, typographes/calligraphes, relieurs/restaurateurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires/documentalistes.

La Bibliothèque de l’Arsenal s’appuie sur ses collections patrimoniales en matière d'histoire du livre (reliure, typographie, livres d’artistes, etc.) pour s’affirmer comme un lieu privilégié de découverte, de promotion des métiers du livre et d’échanges entre les professionnels du livre et le public le plus large. Elle propose un centre de ressources sur les métiers du livre en accès libre, ainsi que des manifestations dédiées au livre et à ses acteurs.
Consulter

Visuel portail Métiers du Livre Portail Métiers du Livre
Sélection de sites web, d'informations et de ressources sur les métiers du livre : événements, formations, politiques du livre, bibliophilie, etc.

mercredi 15 novembre 2017

Écouter la page

Voir

  • Visuel portail Métiers du Livre Portail Métiers du Livre
    Sélection de sites web, d'informations et de ressources sur les métiers du livre : événements, formations, politiques du livre, bibliophilie, etc.

Contact

Olivier Bosc
Directeur
Secrétariat : 01 53 79 39 02
Télécopie : 01 53 79 39 03
Courriel : arsenal@bnf.fr

Pour une recherche bibliographique, posez une question à SINDBAD, le service de réponses à distance de la BnF :
Courriel : arsenal@bnf.fr
Poser votre question à SINDBAD

Partagez