Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Gérer la BnF de façon éco responsable

Le premier volet de la politique de développement durable de la BnF s'articule autour de 3 séries d'actions visant :

  • à réduire les émissions de gaz à effet de serre en s'appuyant notamment sur les préconisations du bilan carbone réalisé en 2008,
  • à contribuer à la préservation des ressources en eau et de la biodiversité, notamment en économisant la consommation en eau des différents sites (climatisation et sanitaires) et en adoptant un traitement exemplaire de ses espaces verts,
  • à acheter et à consommer de façon écoresponsable grâce à l'inclusion de clauses en faveur du développement durable dans les marchés publics et en pratiquant le tri sélectif et le recyclage de l'ensemble de ses déchets.

Contribuer à la préservation des ressources en eau et de la biodiversité : les résultats

Biodiversité des espaces verts du site F. - Mitterrand : prairie artificielle, nidification, papillon

Biodiversité des espaces verts du site F. - Mitterrand : prairie artificielle, nidification, papillon

  • Consommation d’eau : La consommation en eau de la BnF, notamment pour le site François-Mitterrand, est très importante : environ 100 000 mètres cubes par an qui se répartissent à parts égales entre la climatisation et les autres usages (sanitaires, restaurant du personnel, arrosage du jardin…). La démarche systématique de réduction et de prévention des fuites d’eau repose sur « le défi de l’eau »  (visites systématiques des locaux, identification des zones à risques, changement préventif de pièces, mise en place de détecteurs de fuites…), réduction de moitié des débits dans les équipements sanitaires du site François-Mitterrand (printemps 2008) et l'expérimentation de systèmes économes en eau dans les sanitaires.
  • Pollution de l’eau : La démarche d’évaluation du risque chimique de l’établissement a été finalisée dans le cadre du document unique.
  • Espaces verts : Le jardin du site François-Mitterrand est d’ores et déjà entretenu selon des méthodes respectueuses de l’environnement, en prohibant l’emploi de produits chimiques et d’engins mécaniques (2003).Afin d’accroître la biodiversité, des prairies artificielles ont été plantées dans différents espaces du site François-Mitterrand et il a été réalisé un inventaire de la flore du jardin du site François Mitterrand (2004), des champignons (2005) et de l’avifaune (2005).
  • Utilisation de l’eau de pluie pour l’arrosage du jardin du site François-Mitterrand (2009), par une pompe recyclant l’eau de pluie (gain escompté d’environ 700 m³ par an).

lundi 9 novembre 2009

Partagez