Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

M comme Multimédias

À l'origine collection royale constituée de manuscrits et d'antiques, la Bibliothèque nationale de France rassemble désormais des documents de toute sorte, sur tous supports : textes, images, sons, objets, documents virtuels, édités, diffusés, produits en France et dans d'autres pays. Les collections nationales se sont toujours accrues en s'adaptant aux évolutions technologiques qui permettent la circulation des idées : l'écriture, l'imprimerie, la photographie, le son, l'image animée, les documents électroniques et désormais les sites Internet.

Le Minitel, une exception française

Vue arrière d´un Minitel

Minitel 9 NFZ 300 modem retournable
Fabriqué par La Radiotechnique, 1984

BnF
département de l’Audiovisuel
[Collection Charles Cros

Aujourd’hui supplanté par le succès d’Internet, le Minitel termine sa vie télématique, communicante et commerciale. Ce « Médium Interactif par Numérisation d’Information TELéphonique », utilisant un service français de Vidéotex baptisé Télétel, a été soutenu par le gouvernement français et expérimenté à la fin des années soixante-dix. Présent sur le marché de 1980 à 2012, il a équipé, à son apogée, neuf millions de foyers et entreprises français.

En concurrence avec Internet dans les années 1980 et 1990, et en partie responsable du moindre équipement et du « retard » français, par rapport aux autres pays occidentaux utilisateurs du web, le Minitel résiste. Avec la démocratisation de l’accès Internet par ADSL, la bascule s’opère et le compte à rebours commence. Compte tenu de la décroissance des usages et de la fermeture du réseau support de l’offre Minitel, les services en sont définitivement arrêtés le 30 juin 2012.

[Document présenté du 16 septembre au 10 décembre 2012]

jeudi 13 septembre 2012

Écouter la page

Partagez