Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

N comme Nombre

La masse de documents reçus, enregistrés, conservés et consultables à la Bibliothèque nationale de France est impressionnante. Leur nombre explique son besoin historique d'agrandissement en termes d'espaces de stockage et d'accueil des publics. Aujourd'hui riche de 35 millions de documents : livres, journaux, manuscrits, images, musique, monnaies, audiovisuel, elle s'accroît chaque année d'environ 120 000 ouvrages, plus d'1,3 million de numéros de journaux ou publications périodiques et de près de 30 000 documents audiovisuels. Chaque document doit pouvoir être identifié, rendu accessible et conservé sans défaut pour les générations futures. Parallèlement les collections numériques (cédéroms, bases en ligne, livres et documents numérisés, sites internet) enrichissent et modifient les modes d'accès et de recherche.

Les jeux de cartes, multiples et familiers

Jeux de cartes

Collection Paul Marteau
Sélection de jeux de cartes, de forme rectangulaire, ovale, ronde, avec étui d’origine et règle du jeu.

Lieux et dates divers

BnF
département des Estampes et de la photographie
[Kh-384 boîte fol.

Venues du Proche-Orient, les cartes à jouer se diffusent dans toute l’Europe dès la fin du XIVe siècle. Leurs combinaisons, règles et modèles sont multiples et s’expriment dans le domaine ludique, mais aussi pédagogique, symbolique, ou purement esthétique. Au cours des siècles, les jeux de cartes et leurs usages s’enrichissent, se perdent et se retrouvent dans un incessant va-et-vient entre tradition et création.

Le département des Estampes et de la photographie conserve une collection très riche de jeux de cartes, depuis les origines jusqu’à nos jours. Parmi les donations importantes, on note les noms de Georges et Paul Marteau, tous deux maîtres-cartiers, collectionneurs et héritiers de l’ancienne famille de maîtres-cartiers, les Grimaud. Georges Marteau légua à la Bibliothèque nationale en 1916 un ensemble de 856 jeux et 184 volumes rares sur l'histoire de la carte à jouer. Son neveu Paul compléta la collection en 1966 avec 430 jeux, 25 moules en bois et 165 ouvrages. Parmi ces jeux, on remarque des ensembles uniques de jeux du XVe siècle ainsi que de rarissimes jeux anglais de fantaisie du XVIIe siècle.

[Document présenté du 16 septembre au 10 décembre 2012]

jeudi 13 septembre 2012

Écouter la page

Partagez