Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Accès aux documents numériques : les principes

Chaque semaine, plusieurs milliers de documents sont numérisés par les équipes internes de la BnF et par les prestataires de services de celle-ci. Il est alors nécessaire d’effectuer un ensemble d’opérations ayant pour objectif de mettre à disposition des internautes ces nouveaux documents à partir de Gallica.
Lorsque les documents numérisés arrivent à la BnF, ils subissent un ensemble d’opérations ayant pour objectif de les ajouter dans le catalogue général de la BnF, de les transformer pour qu’ils soient accessibles aux internautes dans les meilleures conditions, de les référencer dans le moteur de recherche de Gallica (on parle ici d’indexation des documents) et de mettre à jour la bibliothèque numérique.

Accès aux documents numériques : la diffusion

Ajout dans le catalogue

L’étape d’ajout dans le catalogue de la BnF a comme objectif de créer un exemplaire du document, l’exemplaire "numérique", et de le rattacher à la notice bibliographique déjà existante dans le catalogue, notice qui décrit le document original papier qui a été numérisé. Cela permet de rendre les documents numérisés directement accessibles depuis le catalogue général de la BnF. L'opération faite, le nouveau document est exposé dans l’entrepôt OAI numérique de la BnF (OAI-NUM). Les métadonnées et l'identifiant du document sont alors accessibles au moteur de recherche de Gallica, ainsi qu'à tous les partenaires souhaitant signaler le document via son propre site (Europeana par exemple).

Création de fichiers de diffusion

La deuxième étape consiste à transformer le document pour que l’accès soit le plus facile possible pour l’internaute.

En effet, les documents numérisés par la BnF le sont en utilisant une très haute définition, ce qui empêche leur utilisation en l’état sur Internet pour des raisons de débit des réseaux.

Compression et changement de formats : un compromis entre lisibilité et poids

Le document numérique doit avoir une taille de fichier la plus petite possible pour accélérer la transmission sur le réseau sans pour autant nuire à sa bonne utilisation (visualisation, téléchargement, copie) par l’internaute. Il s’agit donc de trouver un compromis entre la lisibilité du document et son poids informatique.

Les formats offerts sur Gallica ont été choisis par la BnF pour être le plus accessible possible par le plus grand nombre en privilégiant les standards ouverts ou les standards de fait :

  • PNG, JPEG, TIFF, GIF pour la visualisation des documents numérisés en mode image ;
  • HTML pour la visualisation des documents en mode texte ;
  • PDF, TIFF pour le téléchargement des documents en mode image ;
  • PDF multicouche, TXT pour le téléchargement des documents en mode texte ;
  • MP3 pour la lecture et le téléchargement des documents sonores.

Compression

Procédé qui réduit le volume d'un fichier informatique. Cette méthode est très utilisée sur Internet car elle permet de réduire le débit nécessaire à un Internaute pour accéder à une ressource. La compression peut être faite avec ou sans perte d'information par rapport au fichier source. Une des méthodes de compression consiste en la suppression des pixels non visibles à l'oeil nu.
(NB : la compression n'est qu'un des moyens de réduire le poids des fichiers. On peut également réduire le poids informatique des fichiers en agissant sur leur taille, dimensions en pixels d'une image par exemple, ou leur résolution, densité des pixels par cm ou par pouce, DPI).

Tuilage : le "découpage" des grands fichiers numériques pour les grands formats

Les documents en grand format font par ailleurs l'objet d'un "tuilage" : cartes, presse quotidienne, images.

Cette fonction est mise en oeuvre par un mécanisme de préparation des fichiers qui permet le découpage d'un grand fichier numérique en un ensemble de petits éléments ou "tuiles".

Par exemple, certaines cartes présentes dans Gallica sont accessibles avec une fonctionnalité de zoom : cela permet d'avoir un très bon niveau de détail sur une zone particulière de la carte, sans que l'internaute n'ait besoin de télécharger l'intégralité du document.

mardi 17 décembre 2013

Écouter la page

Partagez