Soutenez
le Trésor national
Formulaire de recherche

Pour les professionnels

Projets autour des accès dans le web

La BnF participe à des projets en partenariat avec d'autres établissements au niveau national et international autour de l'accès à l'information dans le contexte du Web. Les données actuellement disponibles dans ses catalogues, celles qui sont intégrées quotidiennement par les professionnels, servent de base à tous ces projets.
Aujourd'hui, certains moteurs de recherche permettent des analyses statistiques ou associatives (fréquence d'un mot dans un document), linguistiques (exploitation du vocabulaire et de la grammaire), ou sémantiques (classification automatique des mots du texte, navigation dans un thésaurus), en s'appuyant notamment sur les référentiels utilisés en sujet.

Accès multilingue par sujet

MACS = Multilingual ACcess to Subjects

Le programme MACS, lancé dès 1997 par la CENL, associe la Bibliothèque nationale de France, la Deutsche Nationalbibliothek et la Bibliothèque nationale suisse. Il a pour objectif de développer l'accès multilingue par sujet à partir de trois langages d'indexation : RAMEAU pour le français, LCSH pour l'anglais et SWD pour l'allemand.

Web sémantique et interopérabilité des vocabulaires

Une expérimentation dans le domaine des enluminures

Il s’agit d’une expérience menée dans le cadre de STITCH , projet de recherche européen visant à trouver des solutions pour faciliter la navigation entre les collections patrimoniales dont les métadonnées sont hétérogènes.

Comme MACS, STITCH explore l’axe sémantique de la recherche et aborde l'enjeu du multilinguisme et de la pluralité des vocabulaires utilisés en indexation sujet. Cependant, si MACS vise à établir manuellement les correspondances entre les termes de plusieurs langages, STITCH étudie l’utilisation des techniques automatiques du Web sémantique, notamment celle d'alignement d'ontologies.

Cette expérience a porté sur l’alignement de deux vocabulaires utilisés respectivement pour l’indexation des enluminures de la base Mandragore - base iconographique du département des Manuscrits de la BnF - et pour l’indexation de la collection des Manuscrits médiévaux enluminés de la Bibliothèque nationale des Pays-Bas (KB). Pour pouvoir être alignés, chacun des deux vocabulaires a été converti préalablement en SKOS.

L'objectif de cette expérience était de montrer la possibilité d’utilisation des techniques du Web sémantique pour permettre d’effectuer des recherches sémantiques simultanées à travers plusieurs collections patrimoniales numériques. L’expérience a donné lieu à un prototype basé sur un échantillon des collections d’origine. Il est accessible en ligne et offre plusieurs interrogations.

En savoir plus

Web de données

lundi 16 décembre 2013

Partagez