Pour les professionnels

Du geste à la trace. De la trace à la mémoire

Trajectoires d’archivage des vidéos vernaculaires de la révolte et du conflit en Syrie et au-delà

Jeudi 5 et vendredi 6 juillet 2018
François Mitterrand - Salle 70
Entrée libre

Depuis 2011, la révolte et la guerre en Syrie ont engendré une masse considérable de vidéos filmées par des manifestants, des activistes, des combattants. Élaborées à la marge des cadres institués de la production médiatique, ces formes de communications audiovisuelles constituent une ressource précieuse pour comprendre, se souvenir et, éventuellement, juger. Ces journées d’études visent à faire un état des lieux des pratiques et des trajectoires d’archivage de ces vidéos afin de mieux en cerner les enjeux épistémologiques et mémoriaux.

Organisé par la BnF (département de l’Audiovisuel), le Césor (UMR EHESS-CNRS), l’Ifpo Beyrouth, IREMAM (UMR AMU-CNRS)
Dans le cadre du programme ANR « Shakk – De la révolte à la guerre en Syrie : conflits, déplacements, incertitudes ».

Programme

Jeudi 5 juillet

9h15-17h30

9h30 – Introduction Alain Carou (BnF), Cécile Boëx (CéSor, EHESS), Jean-Christophe Peyssard (Ifpo Beyrouth, CNRS)

Session 1 – Méthodes et pratiques de la recherche : collecter, analyser, sauvegarder
Discutantes : Cécile Boëx (CéSor, EHESS) et Vanessa Guéno (Iremam, Aix-en-Provence)

10h15-10h45 – Dima Saber (Center for Media and Cultural Research, Birmingham University), “Refugee writing, refugee history. Locating the refugee archive in the making of a history of the Syrian war”

10h45-11h15 – Yasser al-Zayyat (American University of Beirut), “A Syria That Is No More: On Science, Memory and Language”

11h15-11h30 – Pause café

11h30 12h – Ulrike Lune Riboni (CEMTI, Paris 8), « Ce que je trouve est ce que je cherche » : méthodologie pour la constitution d’un corpus de vidéos en ligne

12h-12h30 – Discussion

12h30-14h – Pause Déjeuner

Session 2 – Les mémoires à l’épreuve du numérique et des images animées. Perspectives comparatives
Discutant : Alain Carou (BnF)

14h – Laurent Véray (IRCAV, Paris 3), « Filmer, montrer et archiver la Grande Guerre »

14h30 – Agnès Devictor (HiCSA, Paris 1), « Transfert de fonds d’archives audio-visuelles : étude d’un cas afghan »

15h-15h15 – Pause

15h15 – Sophie Gebeil (TELEMMe, Aix-en-Provence), « L’historien.ne dans les méandres des archives du Web : le cas des mémoires maghrébines sur la toile française depuis les années 2000 »

16h15 – Discussion

Vendredi 6 juillet

9h30-17h30

9h30 – Accueil

9h45 – Mot d’introduction Anna Poujeau (CéSor, CNRS)

Session 3 – Enjeux mémoriels, politiques et testimoniaux des archives audiovisuelles
Discutantes : Emma Aubin-Boltanski (Ifpo Beyrouth, CNRS) et Nisrine al-Zahre (CéSor, EHESS)

10h – Jean-Marc Salmon (Institut Mines Télécom, Université Paris Descartes), « Les archives nativement numériques du jaillissement du soulèvement tunisien »

11h15 – Pause café

11h30 – Stefan Tarnowski (Institute for Comparative Literature and Society, Columbia University), “Human Rights Video and Revolution in Syria”

12h – Discussion

12h30-14h – Déjeuner

Session 4 – Passages, transmission et création

Discutants : Franck Mermier (IRIS, CNRS) et Jean-Christophe Peyssard (Ifpo Beyrouth, CNRS)

14h – Collectif 858, “858 : Beyond archiving”

14h30 – Sana Yaziji et Naji Zahar, “The Creative Memory of the Syrian Revolution. Un devoir de Mémoire"

15h15 – Pause café

15h30 – Ali Atassi (Bidayyat), “Digital Syrian Archive Between Videos and Documentary Cinema”

16h – Discussion

16h – Synthèse et ouvertures : Myriam Catusse (Iremam, CNRS) et Emma Aubin-Boltanski (Ifpo Beyrouth, CNRS)

vendredi 29 juin 2018

Partagez