Soutenez
le Trésor national
Formulaire de recherche

Pour les professionnels

Coopération internationale sur l'archivage du web

L’internet est un média qui ne connaît pas de frontière : l’archivage de l’internet et de ses publications numériques est donc un enjeu international. Pour accomplir sa mission de dépôt légal de l’internet, la BnF collabore avec de multiples partenaires à l’étranger : bibliothèques nationales ou universitaires, centres d’archives, fondations ou laboratoires de recherche.

Membre du Consortium IIPC

Dès 2003, la BnF s’est associée avec une dizaine de bibliothèques nationales, ainsi qu’avec la fondation Internet Archive, pour constituer le consortium international pour la préservation de l’internet (IIPC). Ce consortium a été créé pour répondre aux demandes croissantes de coopération internationale en matière de préservation de contenus internet dans l’intérêt des générations futures.

Dix ans après sa naissance, le consortium compte plus d’une quarantaine de membres, de nature de plus en plus variée : bibliothèques nationales ou universitaires, archives nationales, sociétés privées ou fondations à but non lucratif, sur les cinq continents.

La mission du Consortium est d'acquérir, de préserver et de rendre accessible le patrimoine de l'internet partout dans le monde, ainsi que de promouvoir les échanges d’informations et les bonnes pratiques entre les institutions.

Objectifs

  • permettre la collecte, la conservation et l'accès au corpus de contenu internet le plus riche possible, à travers le monde ;
  •  favoriser le développement et l'usage collaboratif de logiciels libres, de techniques et de normes pour la création d'archives internationales et interopérables ;
  • promouvoir les initiatives et la législation en faveur de la collecte, de la conservation et de l'accès aux contenus internet ;
  • encourager et soutenir les actions des bibliothèques, des services d’archives, des musées et des institutions du patrimoine culturel en faveur de la préservation des archives de l’internet.

Gouvernance

Le consortium est gouverné par un comité de pilotage. Ses quinze membres sont élus, pour trois ans, par l’ensemble des membres du consortium. Le président du comité de pilotage assure la direction stratégique d’IIPC. Le président est lui-même élu, pour un an, par les membres du comité de pilotage. Trois autres acteurs jouent un rôle déterminant : le responsable des programmes (en charge de la conduite opérationnelle du consortium), le responsable de la communication, et le trésorier.

L’activité du consortium est menée au sein de groupes de travail (collecte, accès, préservation), composés d'experts internationaux qui élaborent outils, normes et bonnes pratiques. Le consortium IIPC peut également soutenir des projets de développements logiciels ou des projets de formation dans le domaine de l’archivage du web. Ce soutien peut prendre la forme de financements directs ou de la fourniture d’expertise.

En 2014, la Bibliothèque nationale de France assure la présidence du consortium, de même que la trésorerie (qu'elle gère depuis 2007) tandis que la British Library a la responsabilité de la conduite des programmes et de la communication. La BnF, membre fondateur, est activement impliquée dans le consortium et accueillera l’Assemblée Générale en mai 2014, après l’avoir déjà accueillie en 2007.

Développement logiciel

La grande majorité des outils logiciels utilisés par la BnF ont été développés dans le cadre du consortium IIPC ou par des partenaires membres du consortium.

Les experts du consortium IIPC ont également collaboré à la conception et la normalisation ISO du format WARC, utilisé pour le stockage et la préservation des archives du web.

Collectes collaboratives

Certains événements d’ampleur internationale sont l’occasion de mettre en place des collectes thématiques au sein du Consortium.

En 2009, huit membres européens d’IIPC ont participé à une collecte collaborative des sites des élections européennes. De même, en 2012, 31 membres ont participé à une vaste collecte collaborative ayant portée sur plus de 2 700 sites web concernant les Jeux Olympiques de Londres. Cette opération avait été précédée par une capture des Jeux Olympiques d’hiver à Vancouver en 2010.

Les membres d’IIPC peuvent également s’associer pour couvrir des événements imprévus. La BnF a ainsi collaboré avec la Bibliothèque du Congrès, la British Library, Internet Archive et plusieurs bibliothèques universitaires américaines pour archiver les sites relatifs au Printemps Arabe en Tunisie et en Egypte. Quelques mois plus tard, en décembre 2011, plusieurs bibliothèques membres ont réagi à l’actualité sur la sollicitation de la Bibliothèque nationale tchèque : les adresses de sites de presse ou de politique ont été identifiés  et lui ont été transmis sur le décès de Vaclav Havel. Ces sites ont ensuite été archivés par les différentes bibliothèques pour rejoindre leurs collections respectives.

Formation et échange d'expertise

L’Assemblée Générale du consortium est chaque année l’occasion d’ateliers et de rencontres destinés à échanger expériences et bonnes pratiques.

Le consortium a également récemment décidé de soutenir des actions directement destinées à la formation ou le transfert d’expertise. IIPC a ainsi financé un séminaire destiné à étudier les aspects organisationnels de l’archivage du web, notamment en matière d’organisation interne. Ce séminaire qui a réuni des participants d’une dizaine de pays différents s’est tenu à la BnF en novembre 2012.

En savoir plus

Circuit d’archivage du web à la BnF IIPC workshop, nov. 2012

La communauté NetarchiveSuite

Au sein du consortium IIPC, la BnF a noué des liens étroits avec la Bibliothèque Royale et la Bibliothèque nationale et universitaire du Danemark. Ces deux institutions partagent avec la BnF un cadre juridique et une approche patrimoniale très similaires.

Dans le cadre de ce partenariat privilégié, la BnF a choisi en 2008 d’adopter NetarchiveSuite, une application développée par les deux bibliothèques danoises. Cet outil de pilotage des collectes était celui qui répondait le mieux aux besoins scientifiques, techniques et organisationnels de la BnF.

En adoptant ce logiciel, la Bibliothèque a choisi d’entrer dans une logique de développement open source mais aussi dans une communauté destinée à échanger des principes et des méthodes d’archivage. La communauté s’élargit progressivement, avec l’adoption du logiciel NetarchiveSuite par les bibliothèques nationales d’Autriche puis d’Estonie.

Autres actions de collaboration internationale

L’équipe du dépôt légal du web est également amenée à s’impliquer dans la collaboration internationale, au-delà du consortium IIPC. Elle peut partager son expertise dans le cadre de conférences ou de rencontres, notamment à destination des partenaires européens ou francophones de la Bibliothèque.

mercredi 22 octobre 2014

Écouter la page

Contact

Département du dépôt légal
Service du dépôt légal numérique
Courriel : depot.legal.web@bnf.fr

Bibliographie

Bibliographie complète sur le dépôt légal du web [fichier .pdf – 261 Ko – 22/10/14 – 10 p.]

Voir

Logo du consortium IIPC
Constituer des corpus pour la recherche contemporaine : de l’archivage du web à son analyse
Conférence d'ouverture de l'assemblée générale de l'IIPC
19 mai 2014 Captation vidéo
Partagez