Soutenez
le Trésor national
Formulaire de recherche

Pour les professionnels

Instances internationales

La Bibliothèque nationale de France siège au sein de nombreuses organisations et associations professionnelles internationales. Cette implication l’amène souvent à participer aux séminaires et manifestations organisées dans ce cadre.

Organisations spécialisées

Arts du spectacle

Société internationale des bibliothèques et des musées des arts du spectacle (SIBMAS)

Fondée en avril 1954, la SIBMAS a pour but de promouvoir des travaux de recherche et d’études pratiques et théoriques, dans les différents domaines documentaires des arts du spectacle et se réunit en congrès tous les deux ans.

La BnF est membre de la SIBMAS.

Audiovisuel et musique

Association internationale des bibliothèques musicales (AIBM)

Créée en 1951 l'AIBM est une organisation de plus de 2000 membres répartis dans près de 45 pays. Parmi les membres de l'association figurent les établissements détenteurs des principales grandes collections musicales mais aussi des professionnels. Elle a constitué des groupes nationaux dans plus de 20 pays. L'AIBM participe à quatre projets documentaires :

Membre de l’AIBM, la BnF participe aux travaux de la Commission mixte du Répertoire international de littérature musicale (RILM), à la Commission des matériaux audiovisuels et à la Commission catalogage.

  • le RISM, Répertoire international des sources musicales ;
  • le RILM, Répertoire international de littérature musicale ;
  • le RIDIM, Répertoire international d'iconographie musicale ;
  • le RIPM, Répertoire international de la presse musicale.
Association internationale d’archives sonores et audiovisuelles (IASA)

IASA a été créée en 1969 afin de servir de plate-forme de coopération internationale entre centres d’archivage de documents sonores et audiovisuels. IASA s’implique activement dans tous les aspects du travail d’archivage sonore et dans les différents aspects techniques de l’enregistrement et de la diffusion.

La BnF, au travers de son département de l’Audiovisuel, est présente dans IASA : au sein de la Section Archives nationales qui traite notamment les questions concernant les politiques d’acquisition, le dépôt légal et la gestion de grandes collections et dans le Comite technique qui a en charge les aspects techniques de l’enregistrement, du stockage et de la reproduction.

Bibliophilie, livre ancien

Association internationale de bibliophilie (AIB)

 L’Association Internationale de Bibliophilie (AIB) a été fondée en 1963 à l’initiative de Julien Cain, alors administrateur général de la Bibliothèque nationale, et de quelques grands collectionneurs de livres qu’il avait réunis autour de lui. Leur but était de créer un organisme permanent où, au-delà de contacts ponctuels, puissent se retrouver tous ceux qui participent à l’entretien d’une culture du livre rare : collectionneurs, conservateurs, libraires experts.

L’AIB a connu cinq présidents successifs : Julien Cain fut le premier d’entre eux, à qui succédèrent Frederick Adams, ancien directeur de la Pierpont Morgan Library de New York, Anthony Hobson, ancien responsable du département des livres de la maison Sotheby’s à Londres, Gonzalo Crespi de Valldaura, comte d’Orgaz, collectionneur espagnol, et, depuis 2006, T. Kimball Brooker, collectionneur américain.

L’AIB compte, en octobre 2011, 451 membres, répartis en 28 nationalités différentes. Elle organise chaque année une rencontre de quelques jours dans un pays où sont présentées pour l’occasion des expositions de livres rares accompagnées de quelques conférences visant à faire mieux connaître le patrimoine des bibliothèques et collections privées visitées. Durant ces dernières années, l’AIB s’est ainsi rendue à Genève et Zurich (2007), à Lisbonne (2008), à Vienne et en Basse-Autriche (2009), en Belgique (2010), à Cracovie et Varsovie (2011).

La Réserve des livres rares de la BnF assure le secrétariat général de l’association depuis son origine.

 


Consortium des bibliothèques européennes de recherche (CERL)

En 1990, le CERL a été lancé à l'initiative de la British Library, de la Bayerische Staatsbibliothek de Munich et de la Bibliothèque nationale à Paris, dans le but de créer une base de données rassemblant les notices bibliographique des livres imprimés en Europe avant 1830.
La base de données du livre ancien (Heritage of the Printed Book database [HPB]) contient aujourd’hui plus d'un million de références provenant des institutions partenaires, essentiellement des bibliothèques nationales et universitaires et quelques institutions spécialisées. La participation de la BnF à ce catalogue collectif se traduit par l'apport en nature de notices bibliographiques et par la mise à disposition du fichier d'autorité des imprimeurs-libraires comme aide à la recherche.

Membre du CERL, la BnF siège au Comité de direction et a un représentant au comité exécutif.

Consulter

Site du CERL

Cartographie

Association cartographique internationale (ACI)

La BnF, par l’entremise de son département des Cartes et plans, participe régulièrement aux congrès de l’ACI dont la mission est de promouvoir la discipline cartographique dans un contexte international.

Normalisation

ISO / AFNOR

ISSN - Numéro international normalisé des publications en série

Le Centre ISSN France est, depuis sa création en 1974, au sein de la BnF. Il est membre du Réseau ISSN, coordonné par le Centre International de l’ISSN. Le Centre national de l’ISSN a pour mission de coordonner et de gérer la numérotation des ressources documentaires publiées ou produites en série en France. Les enregistrements bibliographiques sont versés dans le Registre de l’ISSN, une base bibliographique internationale administrée par le Centre International de l’ISSN.

Consulter

le site de l’ISSN
Numéro international normalisé des publications en série

Numismatique

Commission internationale de numismatique (CIN)

Fondée en 1934, la CIN a pour mission de favoriser la coopération entre institutions et chercheurs dans le domaine de la numismatique.

La BnF est représentée par son département des Monnaies, médailles et antiques au Bureau de la Commission internationale de numismatique.

Technologies de l'information

European Bureau of Library, Information and Documentation Associations (EBLIDA)

EBLIDA est une organisation non gouvernementale à but non lucratif qui représente les associations et les organisations professionnelles de l'information au niveau européen auprès de la Commission européenne. Ses principales activités concernent l'accès à l'information et les droits d'auteur, les technologies de l'information et les actions en faveur des pays de l'Europe Centrale et Orientale. Elle joue un rôle important dans la mise en place de la directive européenne 2001 sur l'harmonisation du droit d'auteur.

La BnF est membre associé d'EBLIDA.

European Library Automation Group (ELAG)

ELAG est une organisation qui regroupe 450 membres issus de 27 pays européens. Elle organise tous les ans sa conférence sur un thème particulier. Les sujets couverts sont d'ordre technique et rassemblent des participants fortement impliqués dans l'informatisation des bibliothèques ou des centres de documentation européens.

La BnF participe aux conférences annuelles organisées par ELAG et, s'est engagée plus particulièrement dans le domaine des Spécifications Fonctionnelles des notices bibliographiques / Functional Requirements for Bibliographic Records (FRBR).

Consortium international pour la préservation d’internet (IIPC)

Le Consortium international pour la préservation de l’Internet a été fondé en 2003 à l’initiative de dix bibliothèques nationales (dont la BnF) et de la fondation américaine Internet Archive. Il a été constitué pour répondre aux demandes croissantes de collaboration internationale en matière de préservation de contenus Internet.

La BnF assure la présidence du Consortium en 2014 et apporte sa contribution scientifique sur certaines études :

jeudi 20 mars 2014

Écouter la page

Partagez