Soutenez la BnF
Formulaire de recherche

Pour les professionnels

Numériser le patrimoine pour le centenaire de la Grande guerre

Journée d'information et d'échange
Vendredi 16 décembre 2011 - 9h30 - 17h30
BnF, site François-Mitterrand - Petit auditorium (Hall Est)

Visuel de la journée

Le lancement du projet Europeana Collections 1914-1918 et l’émergence d’initiatives numériques en prévision de la commémoration en 2014 du centenaire de la Grande guerre incitent à une information réciproque, une réflexion collective et des actions concertées.
Cette journée est conçue en deux sessions :
-  la session du matin, co-organisée par la BnF et la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, est consacrée au projet européen Europeana Collections 1914-1918 ;
-  la session de l’après-midi, proposée par la BnF, s’intéresse plus particulièrement à l’approche nationale et à la concertation numérique.

Les acteurs documentaires et scientifiques intéressés par la thématique et la démarche ont été conviés à participer à cette journée d'information et d’échange.

Télécharger

Le programme détaillé de la journée [fichier .pdf – 117 Ko – 29/11/11 – 3 p.]

Ouverture de la journée

par Bruno Racine, président de la Bibliothèque nationale de France et président d’Europeana, et Albert Poirot, administrateur de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg
Télécharger

Le texte de l’intervention de Bruno Racine [fichier .pdf – 144 Ko – 07/02/12 – 2 p.]

Matinée : Le projet européen Europeana Collections 1914-1918

Programme proposé par la Bibliothèque nationale de France et la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg
Animation : Gérald Grunberg, délégué aux relations internationales, BnF

Europeana Collections 1914-1918 : la mémoire numérisée de la première Guerre mondiale

par Elisabeth Freyre, chargée de mission pour les relations internationales et les programmes européens, BnF et Frédéric Blin, directeur de la conservation et du patrimoine, BNU de Strasbourg
Télécharger

Le diaporama d’Elisabeth Freyre et Frédéric Blin [fichier .pdf – 831 Ko – 29/12/11 – 24 p.]

Les apports documentaires des partenaires français du projet : BnF, BNU de Strasbourg auxquelles se sont associées la Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) et la Direction du patrimoine, de la mémoire et des archives du Ministère de la Défense

par Frédéric Manfrin, chef du service Histoire, département Philosophie, histoire, sciences de l’homme, BnF

Europeana collections 1914-1918 : l'apport documentaire de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg

par Christophe Didier, directeur du développement des collections, BNU de Strasbourg
Dans la cadre de la campagne de numérisation "Europeana collections 1914-1918", la BNU, établissement qui a participé dès le début du conflit à la collecte des documents que celui-ci suscitait, dispose d'un riche matériel que la numérisation permettra de mieux valoriser : après ses journaux de tranchées allemands déjà numérisés de 2008 à 2010, elle s'attachera à la numérisation de divers types de documents : périodiques et monographies concernant l'Alsace-Moselle, romans et poésies, sermons de guerre, matériel iconographique imprimé, médailles, partitions, tracts, avis et placards, photographies, cartes géographiques... sans oublier des ouvrages et documents divers rappelant l'activité de collecte évoquée plus haut. Le tout permettra de donner une image assez fidèle de l'Alsace-Lorraine en guerre, vue du côté allemand essentiellement, Strasbourg appartenant à l'époque à ce pays.
Télécharger

Le diaporama de Christophe Didier [fichier .pdf – 1425 Ko – 29/02/12 – 23 p.]

Numériser la Grande Guerre : l'apport de la BDIC

par Frédérique Joannic-Seta, adjointe à la directrice, BDIC
Télécharger

Le diaporama de Frédérique Joannic-Seta [fichier .pdf – 223 Ko – 29/12/11 – 11 p.]

La numérisation des bibliothèques de Défense

par Jean Philippe Lamy, adjoint au chef du bureau de la politique des archives et des bibliothèques à la direction du patrimoine, de la mémoire et des archives, Ministère de la Défense
Télécharger

Le diaporama de Jean-Philippe Lamy [fichier .pdf – 90 Ko – 29/12/11 – 8 p.]

Les attentes des utilisateurs potentiels d’Europeana Collections 1914-1918 : résultats de l’enquête menée au niveau européen par l’Université Humboldt de Berlin

par Frédéric Lemmers, assistant du directeur général, responsable de la numérisation des collections à la Bibliothèque royale de Belgique
Europeana 1914-1918 est un projet international de numérisation, soutenu par la Commission européenne. Sous la coordination générale de la Bibliothèque d’Etat de Berlin, le projet « Europeana Collections 1914-1918 » rendra accessible sur Europeana, à l’horizon 2014, une sélection de plus de 400 000 documents numérisés se rapportant à la Première guerre mondiale et provenant des collections de dix bibliothèques nationales européennes. La numérisation se fera sur les collections patrimoniales des bibliothèques de huit pays européens ; les documents seront choisis en fonction de leur intérêt pour les chercheurs aussi bien que pour le grand public. Une enquête publique multilingue lancée en juin 2011 dans tous les pays qui participent au projet et menée sur Internet par Clio-online et le Département d’Histoire de l’Université d’Humboldt, partenaire technique du projet, a permis d’identifier un public cible du projet, et ses attentes en termes de services et de sélections. Son but est d’aider les bibliothèques partenaires à orienter leurs sélections de documents au plus près des intérêts des utilisateurs potentiels d’Europeana 1914-1918. Familiarisé à l’usage d’Internet, composé en majorité d’universitaires (chercheurs, académiques et enseignants) et de professionnels du monde de la culture et du patrimoine, ce public se déclare intéressé par la Première guerre mondiale voire connaisseur de cette période de l’histoire. Il souhaite avoir accès tant à une sélection de documents uniques (journaux de tranchées, manuscrits, correspondance, photographies, etc.) qu’à une riche bibliographie.
Télécharger

Le diaporama de Frédéric Lemmers [fichier .pdf – 1036 Ko – 29/12/11 – 17 p.]

L’initiative Europeana 1914-1918 de numérisation de fonds détenus par des particuliers

par Aubéry Escande, chargé de l’initiative Europeana 1914-1918, responsable de la communication et de la politique éditoriale, The European Library
Télécharger

Le diaporama d’Aubéry Escande [fichier .pdf – 4020 Ko – 29/12/11 – 18 p.]

Après-midi : Guerre de 1914-1918 : fédérer les initiatives de numérisation du patrimoine documentaire au plan national

Programme proposé par la Bibliothèque nationale de France
Co-animation : Aline Girard, directrice du département de la coopération, BnF, et Frédéric Manfrin, chef du service Histoire, département Philosophie, histoire, sciences de l’homme, BnF

Programmes de numérisation Guerre de 1914-1918 : état des lieux et dispositifs de soutien

par Sonia Zillhardt, département de la recherche, de l’enseignement supérieur et de la technologie, Ministère de la culture et de la communication, et Arnaud Dhermy, coordinateur scientifique Gallica, département de la coopération, BnF
Etat des lieux de la numérisation sur la Guerre de 1914-1918 : numérisation déjà réalisée, numérisation en cours, projets programmés afin de poser le paysage très riche et divers de l’existant. Sonia Zillhardt et Arnaud Dhermy font donc un tour d’horizon, à la fois des ressources numériques repérées, mais aussi des dispositifs de soutien qui, au sein du Ministère de la culture (DREST et BnF), ont permis la production de ces contenus. Cette présentation, très illustrée, vise à être la plus complète possible, mais le repérage des ressources numériques disponibles n’est pas toujours chose aisée. Elle vise aussi à ouvrir des pistes de réflexions sur les contenus (type de documents, complémentarité des corpus, diversité des institutions d’origine).
Télécharger

Le diaporama de Sonia Zilhardt et Arnaud Dhermy [fichier .pdf – 20757 Ko – 29/12/11 – 51 p.]

Approche des questions juridiques appliquée au patrimoine documentaire : droit d’auteur, droit de propriété, vie privée, etc.

par Sophie Sepetjan, directrice adjointe du département des affaires juridiques, Direction de l’administration et du personnel, BnF
Le calcul de la durée du droit d’auteur est parfois un casse-tête et c’est en tout cas une épineuse question qui se pose souvent lorsque l’on veut s’assurer que l’on peut exploiter l’œuvre d’un auteur en toute quiétude. Dans un programme de numérisation sur la Guerre de 1914-1918, la question du droit d’auteur et du droit de propriété est déterminante, car les difficultés se cumulent. C’est la raison pour laquelle l’apport et les réflexions d’un juriste sont précieux et éclairants.
Télécharger

Le diaporama de Sophie Sepetjan [fichier .pdf – 73 Ko – 29/12/11 – 15 p.]

Comment évaluer les usages et les attentes des publics ?

Antoine Prost, historien, professeur émérite à la Sorbonne

Une expérience « test » en partenariat entre les Services pédagogiques de la BnF et de la BDIC : initiation à la recherche dans les fonds numérisés de la BnF et de la BDIC sur le thème de la presse en temps de guerre

Anne Zali, chef du service de l’Action pédagogique, Délégation à la diffusion culturelle, BnF, et Sophie Pascal, agrégée d'Arts appliqués à l’Action pédagogique (BnF)
La mise à disposition de très larges corpus numérisés est capitale au moment où l’enseignement de l’histoire des arts se développe et a besoin de points d’appui sur des œuvres (textes, images, objets) qui permettent à l’action pédagogique de construire des séquences thématiques et d’organiser l’accès aux sources, pour les enseignants et les élèves. Pour les enseignants : création de repères chronologiques et géographiques, élaboration de problématiques, accès aux notices développées (identification de la source et du destinataire, sensibilisation aux choix de numérisation) et problématisées pour permettre de créer ses propres parcours. L’attention est portée à certaines demandes de voir figurer de nouveaux corpus, comme la numérisation du Miroir dans le cadre d’un atelier sur la représentation de l’ennemi dans la presse de 1914 à 1918. Avec les élèves : mise en place d’ateliers de recherche s’appuyant sur des documents originaux et des corpus numérisés. Nous présentons ici un atelier développé avec la BDIC auprès de lycéens autour de l’image dans la presse en temps de guerre où les élèves sont mis en posture de questionnement face à des documents.
Télécharger

Le diaporama d’Anne Zali et Sophie Pascal [fichier .pdf – 4117 Ko – 01/02/12 – 22 p.]

Ce que nous apprennent les études sur les publics des bibliothèques numériques : retour sur quelques résultats récents

Philippe Chevallier, chef de projet Etudes et valorisation, Délégation à la stratégie et à la recherche, BnF
Télécharger

Le diaporama de Philippe Chevallier [fichier .pdf – 71 Ko – 29/12/11 – 8 p.]

Bien que portant sur des objets distincts, quatre études récentes pilotées par la délégation à la Stratégie à la recherche de la BnF permettent de dessiner quelques traits communs aux publics du patrimoine numérisé en ligne. En voie de diversification, ce public exprime des attentes qui témoignent d'un rapport encore traditionnel aux objets du patrimoine. A la fois enthousiastes et prudents devant les nouvelles possibilités de recherche offertes par la numérisation (mode texte), les chercheurs professionnels manifestent un grand souci d'être associés à l'ensemble de la chaîne de numérisation, de la sélection du document à sa reproduction.

Concertation nationale et mutualisation des initiatives : quelles orientations pour la numérisation du patrimoine documentaire sur le Guerre de 1914-1918 ?

par  Valérie Tesnière, directrice de la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine ; Joseph Zimet, adjoint au directeur de la Mémoire, du patrimoine et des archives, Ministère de la défense ; Pascal Even,  Service interministériel des Archives de France, Ministère de la culture et de la communication

Les orientations de la Bibliothèque nationale de France pour la numérisation du patrimoine documentaire sur la Guerre de 1914-1918

par Aline Girard, directrice du département de la coopération, BnF
Télécharger

Le texte de l’intervention d’Aline Girard [fichier .pdf – 140 Ko – 19/01/12 – 7 p.]

par Joseph Zimet, adjoint au directeur de la Mémoire, du patrimoine et des archives, Ministère de la défense

Avec la numérisation et la mise en ligne sur le site « Mémoire des hommes », en 2003, des 1 300 000 fiches individuelles des « Morts pour la France » de la Première Guerre mondiale puis celle, en 2008, des journaux des marches et opérations (JMO) de l’ensemble des régiments mobilisés durant la Grande Guerre, le ministère de la Défense et des Anciens combattants dispose d’ores et déjà d’une expérience non négligeable en matière de numérisation du patrimoine documentaire de la Première Guerre mondiale. Cette expérience devrait être complétée et approfondie grâce au partenariat noué par le Ministère avec la Bibliothèque nationale de France, dans la perspective du Centenaire. Outre la réalisation d’une ambitieuse exposition commune au printemps 2014, ce partenariat devrait en effet permettre la numérisation de nouveaux corpus documentaires tels que les « historiques régimentaires », aujourd’hui encore incomplets et dispersés au sein de plusieurs institutions, ou encore celle des « armées française dans la Grande Guerre » (AFGG), série commandée par Georges Clemenceau au lendemain de l’Armistice de 1918. Cet effort, conjugué à celui envisagé par le ministère de la Culture, avec l’appui de la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, pour numériser l’ensemble des registres matriculaires des huit millions de combattants mobilisés durant la guerre, devrait offrir à terme une véritable bibliothèque d’histoire militaire de la Grande Guerre, en ligne, proposant au grand public et aux chercheurs un impressionnant patrimoine documentaire, complet et cohérent, jusqu’à présent très dispersé.

Clôture de la journée

par Jacqueline Sanson, directrice générale de la Bibliothèque nationale de France, Albert Poirot, administrateur de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg, et les participants à la dernière table ronde.

vendredi 3 août 2012

Écouter la page

À noter

En cas de difficultés pour ouvrir les documents à télécharger, cliquez sur le lien avec le bouton droit de la souris, sélectionnez « enregistrez la cible sous », choisissez un emplacement sur votre disque dur et enregistrez.

Télécharger

Biographies

Articles

Rapport

Communiqué de presse

Communiqué de presse [fichier .pdf – 65 Ko – 28/11/11 – 2 p.]

Vidéo en ligne

Partagez