S’abonner à la Lettre du CCFr.
Logo de la BnFLettre d’information du CCFr
Les dernières évolutions du CCFr : la recherche cartographique du Répertoire est en ligne
En constante évolution, le CCFr continue de répondre aux attentes de ses utilisateurs : un nouvel outil, celui de la recherche cartographique, permet désormais de localiser et de visualiser immédiatement fonds et bibliothèques du Répertoire national.
 
Le fonctionnement
Les recherches à partir de l’interface cartographique sont effectives après avoir sélectionné la rubrique « Bibliothèques » ou la rubrique « Fonds et sous-fonds ». Après sélection des critères dans des menus déroulants, plusieurs niveaux géographiques sont proposés. La carte agrège ensuite des résultats proches spatialement sous forme de cercles. Ils s’affichent en listes et peuvent basculer dans le Répertoire des bibliothèques et des fonds par un simple clic.
Les avancées
Avec ce nouveau service, il est possible de passer directement d’une recherche thématique à un résultat sous forme de cartographie, d’utiliser des facettes pour mettre constamment la carte à jour, de rechercher classiquement avec le zoom tout en profitant des fonctions de recherches ciblées (sélection et envoi des résultats par mail).
Vous savez dorénavant où aller !
Et n’oubliez pas de consulter l’aide en ligne sur le CCFr pour utiliser au mieux ce nouveau service.
Les actualités de la Base patrimoine
Mission accomplie ! Fin du signalement des collections pour trois grandes bibliothèques municipales classées
À Versailles, la mise à jour de la Base patrimoine est arrivée à son terme à la bibliothèque municipale avec le signalement des collections iconographiques et musicales, les fonds d’histoire régionale et locale (fonds Lesort et versaillais) auxquels s’ajoutent les fonds d’études des 19e et 20e siècles. Soit un ensemble définitif de 450 000 notices. Les collections spécialisées héritent souvent des collections royales, notamment de la musique du roi pour les partitions. Elles peuvent également avoir été constituées autour d’une thématique précise par un collectionneur et donateur à l’instar de la collection André Pératé consacrée à l’iconographie religieuse des 16e et 17e siècles.
À Albi, la Médiathèque d’agglomération Pierre-Amalric a achevé une importante opération d’informatisation de ses collections avec le fonds ancien, le fonds des incunables et de nombreux fonds particuliers tels que  les fonds Cuq, Savary, Rascol et Cayrou qui  enrichissent désormais la Base patrimoine. Ils complètent ainsi le fonds tarnais et le célèbre fonds Rochegude.
La ville d’Albi accueillera les 13es Journées du Patrimoine Ecrit qui auront lieu les 27 et 28 juin 2017.
À Boulogne-sur-Mer, la Bibliothèque des Annonciades a réalisé un versement complet de ses fonds patrimoniaux. Le fonds ancien, qui conserve une belle collection d’ouvrages scientifiques (zoologie), est complété par le fonds des incunables. Parmi les nombreux fonds particuliers tels Madaré, Deseille, Hamy, le fonds Coquelin se distingue par ses éditions rares souvent autographes de Charles Cros, Alphonse Daudet ou Emile Zola. A côté du fonds local, la Section boulonnaise offre un ensemble hétéroclite de publications éphémères et de brochures savantes qui retracent la vie quotidienne des habitants du boulonnais.
Une nouvelle bibliothèque rejoint la Base patrimoine avec des fonds d’importance
À Epernay, la médiathèque du centre-ville a versé les fonds Champagne et Raoul Chandon de Brailles, étroitement liés à l’histoire locale car consacrés à l’histoire champenoise et à la viticulture. Outre les imprimés anciens et les publications scientifiques signalés dans la Base patrimoine, la médiathèque conserve plus de
20 000 pièces manuscrites réunies dans des dossiers d’archives, ainsi qu’une collection de photographies et d’étiquettes de vin.
Le Répertoire : 5 000 notices de bibliothèques et plus…
De nouveaux établissements répertoriés
Ainsi le Centre de documentation (bibliothèque associative) du Musée des instruments à Céret qui conserve des collections spécialisées autour du patrimoine musical et oral, notamment celui de Catalogne, ou le Centre de documentation de l'École nationale de ski et d'alpinisme à Chamonix avec des ouvrages spécialisés dans les sports de montagne et les sciences qui s'y rattachent.
Des fonds nouvellement signalés
La description du fonds cheminot, collection spécialisée sur l’histoire du chemin de fer et de la corporation cheminote du Comité central du groupe public ferroviaire à Paris, est en ligne. Une sélection de documents  est consultable sur Gallica et la collection a été récemment valorisée dans un billet du blog Gallica intitulé « La communauté du rail ».
Les actualités des Manuscrits & Archives
Champagne-Ardenne : état des lieux
La mise à jour systématique du Catalogue général des manuscrits (CGM) pour la partie Champagne-Ardenne de la région Grand Est connaît une belle avancée avec l’arrivée de trois bibliothèques à Rethel, Mussy-sur-Seine et Aix-en-Othe qui n’avaient jusqu’à présent aucun catalogue de manuscrits en ligne. D’autre part, deux suppléments sont ajoutés pour la bibliothèque municipale de Chaumont, les Silos et un supplément pour la bibliothèque de Bourbonne-les-Bains.
Ce sont donc en tout 247 notices et 6 instruments de recherche supplémentaires qui sont publiés. 8 001 composants ont déjà été créés depuis le lancement de ce projet que ce soit par des opérations de catalogage ou de conversion rétrospective.
Projet d’outil de catalogage des manuscrits et archives pour les partenaires du CCFr : c’est parti !
Le chantier pour la création et la mise à disposition d’un outil EAD (Encoded Archival Description) est lancé avec le recrutement récent de deux bibliothécaires en contrat de trois ans. L’objectif est de donner la possibilité à tout établissement, déjà membre le réseau des partenaires du CCFr ou désireux de le rejoindre, de corriger, d’enrichir ses inventaires existants et d’en créer de nouveaux dans un environnement de travail fluide, simplifié et relié directement, pour diffusion, au portail du CCFr.
Les données du CCFr sous licence ouverte de l’État
Information aux partenaires : projet d’adoption d’une licence ouverte pour les métadonnées existantes et pour toutes les données destinées à intégrer le CCFr à l’avenir
Le CCFr s’inscrit dans le mouvement d’ouverture des données publiques (Open Data) qui s’avère un enjeu majeur pour la diffusion et la mise en valeur des richesses patrimoniales des bibliothèques françaises. La Bibliothèque nationale de France souhaite ainsi adopter la licence ouverte de l’Etat établie par la mission gouvernementale Etalab pour les métadonnées gérées et diffusées par le CCFr dans l’ensemble de ses applications et services, présents et futurs. Interrogeables par le CCFr, quatre catalogues sont d’ores et déjà, de fait, pleinement compatibles avec ce passage sous licence Etalab : le Catalogue général de la BnF, BnF Archives et Manuscrits, le Sudoc et Calames. Trois nouveaux ensembles de métadonnées suivront cette démarche : le Catalogue Général des Manuscrits, la Base patrimoine et le Répertoire.
La mesure sera appliquée à compter du 1er janvier 2018.
Des réponses à vos questions sur ce sujet à cette adresse.
Services aux professionnels
Formation à la rétroconversion des catalogues patrimoniaux
 
Une nouvelle session de formation à l’attention des bibliothèques qui souhaitent s’engager dans la conversion rétrospective de leurs fonds patrimoniaux ou aux personnes appelées à coordonner ce type d’opération est organisée à la BnF les 5 et 6 octobre prochains. Ouverte à seize personnes maximum, elle sera animée par des intervenants de la BnF et par des membres du réseau de coopération qui pilotent des opérations de rétroconversion.
Renseignements et inscription à cette adresse.
Question / Réponse sur le CCFr
Question : Le référencement du CCFr sur le net : importance et conséquences?
Réponse : Le référencement sur internet des ressources du Catalogue collectif de France (notices de bibliothèque et de fonds, notices de la Base patrimoine et des bases de manuscrits et archives) progresse de manière significative en cette année 2017. En effet,  il est à noter que 52% des 50 000 visites mensuelles proviennent directement des moteurs de recherche tels que Google. Cette tendance s’est largement accentuée ces dernières années, sachant qu’en 2013 10% des visites étaient visées et 2,5 % seulement en 2012. De fait, les rebonds simultanés vers les sources originales, c’est-à-dire les portails des bibliothèques du Répertoire, s’en trouvent favorablement augmentés.
Bibliothèque nationale de France / Catalogue collectif de France – Juin 2017
Conformément à la loi N° 2004-801 du 6 août 2004 relative à la protection des personnes physiques à l’égard des traitements de données à caractère personnel et modifiant la loi N° 78-17 du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, tout utilisateur ayant déposé des informations directement ou indirectement nominatives, peut demander la communication de ces informations et les faire rectifier le cas échéant.
Direction de publication : Laurence Engel, Sylviane Tarsot-Gillery
© Bibliothèque nationale de France, 2017 • Quai François Mauriac • Paris 75706 CEDEX 13
Site du CCFr Site de la BnF