Prochainement

L’archéologie photographiée - L’éphémère Grèce éternelle des Expositions universelles : ce que nous apprend la photographie ancienne

17 juin. 2020

Cette cinquième édition du cycle de conférences « De la fouille à l’écriture de l’Histoire » entre en résonance avec l’exposition de photographies de Josef Koudelka, Ruines, à voir à la BnF à partir du 21 avril prochain. Elle explore le rôle de la photographie comme partenaire indispensable des fouilles et du travail de l’archéologue.


Vouées au commerce, à l’industrie et au progrès, les Expositions universelles qui se sont succédé depuis 1851 (EU de Londres) ont cependant fait figurer l’Antiquité grecque sous de multiples façons. L’une d’elle consistait en la présentation au public, par des privés ou par le gouvernement grec, d’images photographiques de sites, monuments ou artefacts. Par ailleurs, la photographie ancienne aide l’historien d’aujourd’hui à analyser les reconstitutions et mises en scène archéologiques réalisées lors de ces immenses foires éphémères. La conférence proposera une lecture d’un choix de photographies remises en contexte, témoins instantanés d’un siècle d’archéologie grecque.

Par Annick Fenet (AOrOc UMR 8546), responsable du programme quinquennal de l’École française d’Athènes « L’Antiquité grecque et les Expositions universelles (1851-1939) »

Organisé par Vanessa Desclaux et Frédérique Duyrat, BnF

 

Voir aussi l’exposition Josef Koudelka. Ruines

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès
 

Entrée libre et gratuite

Date et Horaires

Mercredi 17 juin 2020
18 h 30 – 20 h

 

Accès

François-Mitterrand - Salle 70
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim

 

 
 

 

Illustration : Potier grec – Exposition universelle, Paris, 1889

Autres séances