Prochainement

L’archéologie photographiée - Photographie et essor de l’archéologie islamisante maghrébine : les cas d’Oran, Tlemcen et Sabta

1 avr. 2020

Cette cinquième édition du cycle de conférences « De la fouille à l’écriture de l’Histoire » entre en résonance avec l’exposition de photographies de Josef Koudelka, Ruines, à voir à la BnF à partir du 21 avril prochain. Elle explore le rôle de la photographie comme partenaire indispensable des fouilles et du travail de l’archéologue.

Les émirats islamiques d’Occident n’ayant guère développé l’image, c’est à l’image générée par les terres d’Europe qu’il convient d’avoir recours. Trois villes ont eu un rôle singulier dans les liens entre les rives de la Méditerranée. Outre Tlemcen, où se négocia le passage des armées islamiques en Europe et qui devint sous préfecture à l’époque coloniale, Oran et Sabta sont les deux villes clés des liens nord-sud. Nous nous proposons donc de montrer comment l’image, devenue photographie, a permis le développement d’une archéologie islamisante consacrée au Maghreb.

Par Agnès Charpentier, Orient-Méditerranée UMR 8167 et Michel Terrasse, EPHE.

Organisé par Vanessa Desclaux et Frédérique Duyrat, BnF

 

Voir aussi l’exposition Josef Koudelka. Ruines

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès
 

Entrée libre et gratuite

Date et Horaires

Mercredi 1er avril 2020
18 h 30 – 20 h

 

Accès

François-Mitterrand - Salle 70
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim

 

 
 

 

Illustration : Tlemcen, Porte d’al-Aqaba (BNF/SG WE 452 n°1)

Autres séances