Prochainement

Les Trésors de Richelieu – L’Imprimeur et le Roi : le Nouveau Testament grec (1550)

12 Mai. 2020

Auditorium Colbert

Conservateurs, historiens de l’art, spécialistes et restaurateurs partagent leur savoir et leur passion autour de manuscrits et de documents originaux, exceptionnellement sortis pour l’occasion des magasins de la BnF, de l’INHA et de l’École nationale des chartes. Cette séance est consacrée au Nouveau Testament grec (1550) conservé à la Réserve des livres rares de la BnF.

La Bibliothèque nationale de France, l’Institut national d’histoire de l’art et l’École nationale des chartes organisent la 9e édition du cycle les Trésors de Richelieu, où conservateurs, chargés de collections, historiens de l’art, du spectacle, de la mode, de la musique, de littérature et spécialistes des textes partagent leurs savoirs avec un plus large public. À chaque conférence, des œuvres d’art, des manuscrits, des costumes ou des partitions musicales sortent exceptionnellement des magasins de la BnF, de l’INHA et de l’ENC pour être présentés en direct à l’aide d’une caméra, qui en reproduit les plus infimes détails sur le grand écran de l’auditorium de la galerie Colbert.

L’Imprimeur et le Roi : le Nouveau Testament grec (1550)

Donner accès au texte biblique, revenir aux sources : ces deux enjeux majeurs animent les controverses religieuses du XVIe siècle. C’est dans ce contexte que Robert Estienne (1503 ?-1559) publie en 1550 un Nouveau Testament grec « ex bibliotheca regia », établi d’après les manuscrits grecs présents dans les collections royales auxquels renvoie un apparat critique. Cette édition, imprimée avec les « Grecs du roi » gravés par Claude Garamond, passe pour la plus remarquable, tant par sa qualité textuelle que par son élégance typographique, du grand imprimeur humaniste parisien, bientôt contraint à l’exil genevois en raison de ses sympathies pour la Réforme. L’exemplaire offert par Estienne à Henri II, dans une reliure exceptionnelle qui la classe parmi les plus spectaculaires de la Renaissance française, est un témoin extraordinaire des efforts consentis au service d’une impossible conciliation.

Par Christine Bénévent, professeur d’histoire du livre, ENC et Fabienne Le Bars, directrice-adjointe, département de la Réserve des livres rares, BnF

Cycle organisé par la BnF, l’INHA et l’École nationale des chartes.

Informations pratiques

tarifs et conditions d’accès
 

Entrée libre et gratuite

Date et Horaires

Mardi 12 mai 2020
18 h 15 – 19 h 30

Accès

Richelieu – Auditorium Colbert
2, rue Vivienne – 75002 Paris

 

Autres séances