Aglaé Bory - L’art en jeu, poétique de la ville

Territoires : Bagnolet, Aubervilliers, Saint-Denis, Ivry-sur-Seine, Roubaix, Toulouse / Hauts-de-France, Île-de-France, Occitanie
Travail documentaire sur les différentes pratiques artistiques de la jeunesse dans les quartiers populaires et prioritaires, dits de la Politique de la Ville, de certaines villes d’Ile-de-France, de Roubaix et de Toulouse afin de mettre en lumière les pratiques collectives et individuelles dans le cadre des institutions culturelles présentes sur ces territoires mais aussi dans le cadre associatif ou au sein de lieux culturels alternatifs.
 
© Jean-François Robert

Aglaé Bory est diplômée de l’ENSP.

En parallèle à son travail personnel, elle collabore régulièrement avec la presse depuis vingt ans à travers des commandes de portraits et reportages de société. Son travail documente des réalités de notre époque, comme les migrations et l’exil, la place des femmes ou la relation des hommes à leur environnement. Son travail autobiographique « Corrélations » a reçu plusieurs prix et a fait l’objet d’un livre aux éditions Trans Photographic Press en 2011.

Avec sa série  « Au loin, nos paysages », Aglaé Bory fait partie du projet France(s) Territoire Liquide dont un livre a été publié au Seuil en 2014 et qui fut exposé à la BnF lors de l’exposition Paysages français, une aventure photographique en 2017. En 2019, elle fait partie des photographes sélectionnés pour la commande du CNAP, « Flux, une société en mouvement » avec son projet documentaire sur les migrations « Figures mobiles ». En octobre 2019 elle est la marraine du festival les Rencontres Photographiques du Xe dans le cadre duquel elle réalise une commande, « Les Garçons d’en bas ». Son travail sur l’exil, « Odyssées », réalisé au Havre dans le cadre d’une résidence photographique produit par le Festival Le Goût des Autres en 2018, a reçu en 2020 le Prix Caritas de la Photo Sociale. Un livre éponyme a été édité en 2020 aux éditions Filigranes. Avec son travail photographique « Les Invisibles », série de portraits et de paysages réalisés en 2016 à Calais, Aglaé Bory obtient le Prix Balzac en octobre 2021.

 

Accéder au site du photographe