Alain Keler - Après une si longue absence

Territoire : Auvergne
Par une errance photographique le long des routes d’Auvergne, Alain Keler dresse le portrait subjectif d’une région autrefois enclavée.
 
© Léo Keler
Membre de l’agence MYOP depuis 2008, Alain Keler a travaillé pour les agences Sygma, puis Gamma. Il est l’un des cofondateurs d’Odyssey images en 1989.
À couvert des conflits depuis les années 80, Liban, Tchétchénie, Israël-Palestine, la révolution en Iran, la guerre civile au Salvador. Il a réalisé deux documentaires, dont Le dernier voyage en 2014 qui raconte au travers de la maladie de sa mère l’histoire du convoi 66 vers Auschwitz. Il a travaillé aussi sur la discrimination des Roms en Europe, travail qui a donné lieu en 2011 à une bande dessinée réalisée par Emmanuel Guibert et Frédéric Lemercier: « Des Nouvelles d’Alain».
Il est lauréat en 1986 du Grand Prix Paris Match du photojournalisme pour son reportage Éthiopie sous la pluie, et du World Press Photo dans la catégorie nature. En 1997, il obtient le Prix W. Eugene Smith à New York pour son travail sur les minorités dans l’ex-bloc communiste, dont un livre Vents d’Est est publié aux éditions Marval en 2000. En 2004, il est lauréat de l’association 3P à Paris pour le projet Le pays de la terre qui brûle, ou la complexité du conflit israélo-palestinien.
En 2015, il publie 1982, livre qui accompagne une exposition à l’espace photographique Leicastore. Il publie aussi un blog, Journal d’un photographe qui donne lieu à la parution en 2018 du livre éponyme aux éditions de juillet. préfacé par Dominique Versavel.  Deux livres ont été édités en 2021 aux Éditions de juillet: Un voyage en hiver qui raconte en photos et texte un périple en Europe centrale, et le premier tome de America, Americas, New York période de 1971 à 1974 et qui a vu les débuts du photographe. Le deuxième tome America, Americas, Latina sera édité en octobre 2022.