Catalina Martin-Chico - Les enfants des bois

Territoires : France métropolitaine
En France, des initiatives d’enseignement en pleine nature existent, et depuis le début de l’épidémie de Covid, d’autres naissent. Avec ce projet, il s’agit de documenter ces explorations, de questionner leur pertinence, et de raconter le quotidien des enfants afin de comprendre en quoi cette proximité avec la faune et la flore peut changer leur rapport au monde.
 
©Jérôme Bonnet

D’origine franco-espagnole, c’est à New York que Catalina commence la photographie. En suivant les cours de l’International Center of Photography (ICP), elle comprend que c’est avec ce médium qu’elle va partir à la rencontre des gens et des histoires.

Le Yémen a été son premier territoire de reportage, elle s’y est rendue de 2007 à 2017. Son immersion au cœur de la révolution yéménite lui a valu en 2011 le Visa d’or humanitaire du CICR et une exposition au Festival international Visa pour l’Image la même année.

Après des années à photographier le monde musulman, du Maroc à l’Iran en passant par le Yémen et l’Égypte, Catalina se tourne vers l’Amérique Latine.

Lauréate du Prix Canon de la Femme photojournaliste en 2017,  elle obtient une bourse pour son projet sur les ex-combattantes des FARC en Colombie. Ses images, réalisées sur plusieurs années, sont exposées dans le cadre de l’édition 2018 du Festival Visa pour l’Image et dans de nombreux festivals à travers le monde.

Ce travail documentaire a remporté le prix « Contemporary issues » du Worldpress 2019 et une des photos a été nominée pour la « Photo of the Year » la même année. Ce projet a été finaliste du Global Peace Award Oskar Barnack 2020 ainsi que de l’Alexia Foundation.

En 2021, Catalina remporte la deuxième place du prix POY LATAM (Picture of the Year Latin America) dans la catégorie « Vie quotidienne » avec son travail sur les indigènes Sarayaku, dans l’Amazonie Équatorienne.

Depuis des années, la photojournaliste publie régulièrement dans la presse française et internationale (Le Monde, Géo, The New York Times, The Guardian, Le Figaro Magazine, L’Obs, VSD, Marie Claire, Elle…). Et ses images sont exposées sur plusieurs continents.
Elle est distribuée par l’agence Panos à Londres.

 

Accéder au site du photographe