Cyrus Cornut - Impasse Blagnac

Territoire : Blagnac / Occitanie
Depuis 2020 et l’apparition de la pandémie de Covid-19, les aéroports français ont connu une baisse d’activité sans précédent. Parallèlement, les habitants vivant à proximité de ces infrastructures ont découvert un environnement sans bruit et apaisé. Le retour progressif au trafic a mis en exergue les conflits d’usage existants entre les logements et les habitations d’un côté, et l’industrie et les pôles d’emplois de l’autre. La proposition photographique documentera le rapport qui existe entre la plateforme aéroportuaire de Blagnac, les quartiers de logements sociaux alentour ainsi que les nuisances qui en résultent.
 
Autoportrait © Cyrus Cornut

Cyrus Cornut, 44 ans, Paris. Photographe

Architecte de formation, son travail s’oriente en premier lieu sur la ville, sa plastique, ses évolutions, ses traces, ses vides, et sur les comportements humains qu’elle induit. En 2006, son premier travail sur les villes chinoises est exposé aux Rencontres Internationales de la photographie d’Arles sous la direction artistique de Raymond Depardon. Il sera membre de l’agence coopérative Picturetank qu’il intègre en 2007, jusqu’à sa fermeture en 2017. En 2010, avec le groupe France14, il expose « Voyage en périphérie », travail sur les paysages de logements de masses en Île-de-France. Il développe ensuite un travail à la chambre 4x5 qui lui permet de poser un regard lent sur les évolutions urbaines, en Asie, comme en France, ainsi qu’une écriture davantage plastique mêlant dessin, gravure et photographie. A partir de 2011 ses recherches s’orientent également sur la place du végétal dans le paysage urbain, mais aussi vers le paysage rural. Ainsi né « Le voyage d’Alberstein » travail de collaboration qui tente la synthèse entre différents questionnements sur l’humain, son environnement naturel, planifié ou relationnel et le cadre temporel dans lequel il évolue. En 2017, il réalise un travail sur la plus grande métropole du monde, Chongqing, en Chine. Lauréat du prix HSBC, ce travail sera édité sous la forme d’un livre : Chongqing, sur les quatre rives du temps qui passep, Éditions Xavier Barral, 2021.

Son travail est exposé et publié en France et à l’étranger.

 

Accéder au site du photographe