Eleonora Strano - Solastalgia

Territoires : Saint-Pierre et Miquelon
Portrait de Saint-Pierre et Miquelon, un archipel déjà touché par le changement climatique en proie à la montée des eaux. Eleonora Strano tente de retranscrire le sentiment de peur et de perte que vivent les populations locales face à la disparition de leur territoire.
 
©Julie Rochereau
Eleonora Strano est une photographe franco-italienne qui vit et travaille en France.
 Lauréate du Prix EMI-CFD et diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles, son travail a été exposé en France et à l’étranger et a reçu de nombreux prix. Il a été présenté au BAL, au Musée de la Photographie de Mougins, et plusieurs fois, au Photo Vogue Festival à Milan.
En 2019, son travail a été présélectionné pour le Salon Polyptyque et a été présenté à l’occasion de l’évènement «Des marches, démarches» porté par le Frac PACA, l’Espace de l’Art Concret à Mouans-Sartoux, le Cairn à Digne-les-Bains et Le Laboratoire à Grenoble. Citée par le British Journal of Photography comme l’une des 31 photographes à suivre en 2019, l’une des 250 photographes de l’année 2020 par le PHMuseum, l’une des 150 photographes européens émergents en 2021 par GUP Magazine, son travail a été présenté à Jeune Création en 2020, à Circulation(s) en 2021 et à la 37e édition du Festival international de mode, de photographie et d’accessoires de mode en 2022. Eleonora Strano est membre de Eyes On Talents, du Studio Hans Lucas et du réseau international Women Photograph. Parallèlement à ses collaborations avec la presse, elle se consacre au développement de projets plastiques et documentaires dans la Région Sud. Elle répond actuellement à une commande de l’Université Nice Côte d’Azur, de la Villa Arson, et de l’Académie 5 sur le biocontrôle et prépare une commande de la BnF mettant en jeu l’anthropocène, la mémoire et le naufrage à Saint-Pierre et Miquelon.