Grégoire Éloy - Le beau geste

Territoire : Alpes / Auvergne-Rhône-Alpes
Dresser le portrait d’une génération engagée dans l’action, soucieuse de l’environnement autant que du respect des droits humains, et qui accompagne dans ce corps à corps avec la montagne, aux différents points de passage, des migrants. Il s’agit de témoigner de ce geste simple et beau qu’ils accomplissent : celui de la main tendue vers une personne en difficulté.
 
© Emmanuela Cherchi

Né en 1971, vit à Paris.

Grégoire Eloy est photographe documentaire depuis 2003. Pendant 10 ans il a photographié dans les pays d’Europe de l’Est et d’Asie centrale sur les traces de l’héritage soviétique et les conflits du Sud Caucase, notamment pour ses séries « Les Oubliés du Pipeline » (2006) et « Ressac » (2008-2013). À partir de 2010, il collabore avec la communauté scientifique pour une trilogie sur la science de la matière qui a fait l’objet d’une série de livres monographiques dont A Black Matter (Journal 2012), The Fault (RVB Books, 2017) et Ossoue (Filigranes, 2021). Depuis 2015, il s’intéresse à notre rapport à l’environnement et au sauvage lors de résidences en milieu naturel où prime l’expérience physique : le littoral et la mer des îles du Bailliage de Guernesey (2016-18), le Caucase géorgien (2018-20), la forêt du Perche (2020-22), les glaciers des Pyrénées (2021), l’estran du Finistère (2021-23).

Grégoire est membre du collectif Tendance Floue depuis 2016. Il est lauréat de la Bourse du Talent (2004) et du Prix Niépce Gens d’Images (2021).

 

Accéder au site du photographe