Jérôme Gence - Les enfants connectés, grandir dans la cour d’écrans

Territoire : France métropolitaine
Jérôme Gence témoigne de la manière dont la «troisième révolution industrielle» à l’heure de la crise sanitaire dessine les habitudes des enfants d’aujourd’hui et ce qu’elles laissent présager pour les adultes qu’ils seront demain.
 
Originaire de l’île de la Réunion, Jérôme Gence est un photo-reporter et voyageur français.
Il découvre l’Himalaya à l’école grâce à des conférenciers de passage. L’Himalaya devient alors son rêve d’enfant. Un rêve qu’il réalise en 2015 lorsqu’il arrive au Népal après plus d’un an de voyage depuis Paris. C’est au cours de ce voyage qu’il prend ses premières photos. En 2016, Jérôme expose L’Himalaya à l’Atelier Yann Arthus Bertrand à Paris.
Depuis, il s’intéresse à l’impact d’Internet et des nouvelles technologies dans les sociétés. Ses photo reportages ont été publiés dans Le Figaro, Stern, Spiegel, Le Monde, Die Zeit, Polka, 6 mois et publiés sur le site de National Geographic. En parallèle de ses reportages, Jérôme travaille à distance en tant que data analyste.
En 2018 et 2019, ses reportages Livestreamers : Geishas de l’Internet et Chanteuses Virtuelles : Je suis amoureux d’un Hologramme sont projetés respectivement à la 30ème et 31ème édition de Visa pour l’Image, le festival international du photojournalisme.
En 2020, Jérôme remporte le Prix Pierre & Alexandra Boulat 2020 pour son projet Télétravail : Allô, bureau bobo qui est exposé l’année suivante à Visa pour l’Image.
Il a été invité par le National Geographic à présenter son travail au National Geographic Storyteller Summit 2020 et par Google lors d’un «Talks at Google».
Depuis novembre 2020, Jérôme Gence est ambassadeur Canon.