La BnF fait évoluer la politique de diffusion de ses images

Afin de favoriser davantage encore le partage et la valorisation de ses collections, l’établissement a souhaité faire évoluer la politique de diffusion et d’utilisation de ses documents avec la suppression de la redevance d’utilisation pour les publications académiques, un changement de tarifs et de modes de mise à disposition des images en haute définition et le lancement d’une nouvelle banque d’images.

 

La première évolution concerne les publications académiques et scientifiques qui ne sont plus soumises désormais à la redevance d’utilisation commerciale. Les documents de la BnF peuvent donc être utilisés librement, sous réserve de mention de source, dans toutes les publications réalisées par des enseignants-chercheurs et étudiants dans le cadre de leurs travaux universitaires ou par des membres de sociétés savantes. La Bibliothèque souhaite ainsi faciliter la réutilisation de ses collections par les publics académiques et favoriser la mise à disposition gratuite par les auteurs de leurs publications sous forme numérique, comme le prévoit la loi de 2016 pour une République numérique.

Les frais techniques de mise à disposition d’une image déjà numérisée en haute définition sont, quant à eux, réduits de 25 € à 5 € HT pour tous les types d’utilisateur et quel que soit leur mode d’achat (banque d’images, Gallica ou commande sur devis au département Images et prestations numériques). En lien avec les nouvelles pratiques nées de l’ère du partage numérique, l’API IIIF permet de plus à l’internaute de récupérer lui-même, et donc gratuitement, les images en haute définition de Gallica uniquement. Chaque utilisateur peut donc, par différents moyens adaptés, gratuits ou peu coûteux, obtenir simplement les images en haute définition des documents numérisés de la BnF.

Enfin, une nouvelle banque d’images permet désormais d’explorer les collections iconographiques numérisées de la Bibliothèque. Elle rend notamment accessibles, pour la première fois, des milliers d’œuvres sous droits des plus grands artistes du XXe siècle qui n’étaient auparavant consultables qu’en salle de recherche. Cet outil, pensé pour les professionnels de l’image (éditeurs, iconographes ou professionnels de l’audiovisuel et du multimédia), a pour principal objectif de susciter des projets de valorisation à partir des collections de la BnF.

Cette nouvelle politique poursuit un mouvement engagé depuis plusieurs années qui vise à articuler une très large diffusion des contenus, l’utilisation de ceux-ci par le plus grand nombre (libre pour le grand public et les chercheurs ; encadrée pour les usages commerciaux) et le respect des droits d’auteur. La Bibliothèque assure ainsi pleinement sa mission de diffusion culturelle et bénéficie d’une forte visibilité de ses collections.

Rapport d’activité 2019 de la bibliothèque nationale
Consulter