La refonte du site bnf.fr

Au cœur de l’écosystème de communication numérique, le site institutionnel bnf.fr constitue le portail commun par lequel s’échange un volume considérable d’informations et de services, destinés à des publics nombreux et variés. La refonte du site, commencée en 2016, a abouti en mars 2019.

 

La refonte complète ‒ ergonomique, fonctionnelle et éditoriale ‒ du site institutionnel bnf.fr a été pilotée conjointement par le service de Coordination internet (SCI) de la délégation à la Communication et le bureau Études et accompagnement du département des Systèmes d’information (DSI), et a mobilisé une trentaine d’agents. Le travail de définition des contours du nouveau site avait été entamé dès 2016 avec l’aide d’un prestataire d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Encadrés par le SCI, des ateliers impliquant des agents issus de diverses entités de la Bibliothèque s’étaient attachés à définir les objectifs du futur site. « La prise en compte des besoins des utilisateurs et utilisatrices a constitué l’un des axes structurants de la refonte », souligne Patrick Belaubre, délégué à la communication. Ainsi ont pu émerger de nouvelles fonctionnalités comme un agenda repensé, qui rassemble l’ensemble des activités proposées par la BnF, ou le centre d’aide, qui regroupe des questions/réponses et des modes d’emploi.

Entre clarté et complétude

La principale difficulté du projet a résidé dans l’articulation de deux volontés : celle de construire un site clair et simple d’utilisation et celle de respecter la singularité d’une institution extrêmement riche et complexe. Pour cela, la mise en place d’un vaste chantier éditorial impliquant l’ensemble des départements de la BnF, à partir de 2017, a permis d’identifier les besoins de chacune des entités contribuant à l’alimentation du site et d’en repenser l’arborescence générale. Est ainsi apparue la nécessité de valoriser des collections et des ressources jusqu’alors peu présentes sur le site internet, qui a par exemple conduit à la mise en place d’une galerie des médias rassemblant l’ensemble des sons, images, vidéos et documents disponibles sur le site.

Un chantier informatique d’envergure

Le projet de refonte du site a aussi constitué un chantier informatique majeur, mené avec deux prestataires encadrés par le DSI pour les parties ergonomie/graphisme et développement. « L’un des volets techniques a consisté à adopter un nouveau système de gestion de contenu fonctionnant sous Drupal afin de garantir une homogénéité avec les autres sites de la BnF et de fournir aux contributeurs « un outil facile à utiliser et modulable, un peu comme des briques de Lego », explique Hugo de Laage, ingénieur analyste fonctionnel en charge du projet, qui a également porté une attention particulière à l’exigence d’accessibilité et l’impératif de responsive design pour offrir une expérience de lecture optimale quel que soit le type d’écran de consultation (téléphone, tablette, ordinateur de bureau).

Dès le deuxième trimestre 2019, une phase d’évolutions de la première version mise en ligne en mars été amorcée, alimentée par les retours des différentes entités de la BnF. La priorité a été donnée à des améliorations ergonomiques du back-office et à des évolutions fonctionnelles de l’agenda, avec des mises en ligne qui se poursuivront au cours du premier semestre 2020. Une attention spécifique a été apportée à la réintégration progressive d’anciens contenus au sein de la nouvelle interface : l’ensemble des captations vidéo des conférences de la BnF de 2017 et 2018 a ainsi été remis à disposition en ligne, accompagné de nouvelles données de description favorisant leur référencement.

Un nouveau circuit pour l’éditorialisation des contenus a par ailleurs été mis en place, associant étroitement le SCI et le service éditorial. Celui-ci rédige les fiches de l’agenda culturel web et propose des enrichissements éditoriaux autour de la programmation. Témoignent par exemple de cette avancée les pages du site dédiées au festivalLa Bibliothèque parlante ou à l’exposition Tolkien, voyage en Terre du Milieu.

La fréquentation du site, en hausse de 27% pour 2019 par rapport à l’année précédente, atteste de la réussite de cette refonte.

Rapport d’activité 2019 de la bibliothèque nationale
Consulter