Lucie Hodiesne - Loin des yeux près du coeur

Territoires : Normandie, Île-de-France
Il s’agit de témoigner de la façon dont les personnes avec handicap ont vécu cette crise pandémique en se déplaçant au Foyer d’Accueil Médicalisé Teranga en Normandie mais également à l’Institut Médico-Éducatif Cour de Venise à Paris pour immortaliser les différentes personnes rencontrées et leur accompagnement au quotidien.
 
© Lucie Hodiesne

Lucie Hodiesne Darras est photographe auteure, passionnée par le huitième art depuis sa plus tendre enfance. Elle a obtenu un Bachelor Photographe & Vidéaste de Gobelins, l’École de l’Image après avoir réalisé une licence d’anglais et d’espagnol à l’université de Caen.

Son approche photographique est en tout premier lieu humaniste. Traduire une certaine vérité et mettre en lumière des émotions, ainsi que la beauté singulière qui émane d’un sujet. Artiste engagée, par le prisme de l’image et d’une écriture intime, elle souhaite raconter des histoires et surtout mettre en avant les histoires de personnes, que parfois, nous n’avons pas tendance à voir, dans notre société. En témoigne sa série « Lilou », amorcée en 2018, où elle capture le quotidien de son frère autiste Antoine. Protagoniste fantastique de cet ensemble visuel, on découvre une personne complexe et pleine de vie. Terriblement poignante, la série « Lilou » met en lumière la diversité d’émotions qui traversent son existence – souvent intensifiées par l’hypersensibilité caractéristique de l’autisme. Mais avant tout, la série révèle le gouffre immense laissé par un manque de représentation colossal de personnes autistes dans notre société. Car à moins de vivre avec cet handicap au quotidien, qui peut réellement dire qu’il le comprend ? La sensibilisation va nécessairement de pair avec la monstration… Et c’est là que le médium photographique prend tout son sens pour Lucie. Également, avec sa série photographique « Looking for my own Body », Lucie aborde la question d’identité et de réappropriation de son corps post-traumatique. Elle souhaite mettre en image tout le processus de reconstruction psychologique et le sentiment de perte et de renaissance à travers le langage corporel.